samedi 25 mai 2024
AccueilCoursesUn Glorice impérial

Un Glorice impérial

Pau, dimanche

137e Grande Course de Haies de Pau – Prix Max de Ginestet (L)

Un Glorice impérial

Multiple placé de Groupe et lauréat de Listed en steeple, Glorice (Network) était venu à Pau lors du précédent meeting. Il s’était imposé deux fois sur les haies et s’était classé troisième de la Grande Course de Haies de Pau (L). Cet hiver, son entourage a fait de cette Listed son grand objectif. Mais contrairement au précédent meeting, il s’est présenté sur la fraîcheur. En effet, il n’est jamais meilleur qu’en courant ainsi. La preuve puisqu’il a gagné brillamment cette Grande Course de Haies paloise !

Comme il aime le faire, Glorice est parti devant avec Cirano de Pail (Kapgarde) à ses côtés. Le représentant de Franck Deliberos, Patrick Joubert et du haras de Saint-Voir a durci au début de la ligne d’en face et la course s’est accélérée. Il a pris quelques longueurs au peloton. Entre les deux dernières haies, il a encore accentué sa marge en haussant le ton de nouveau. Il a bien prolongé son effort pour l’emporter nettement devant Zarakhan (Zarak), qui a bien fini, et Imprenable (K) (Chœur du Nord), lequel a tenté de suivre le futur lauréat entre les deux dernières haies avant de rester là sur le plat. 

Direction le Clermont-Tonnerre !

Chaleureusement applaudi par le nombreux public présent, François Nicolle, entraîneur de Glorice, nous a confié : « Il était temps que je gagne une course à Pau (rires)… Glorice est un cheval qui vieillit bien. Il court toujours très bien sur sa fraîcheur. Nous avions fait de cette Grande Course de Haies de Pau son objectif. Il connaît la piste et nous avons pris le parti de courir directement cette épreuve, sans préparatoire. J’ai désormais gagné le Grand Prix et la Grande Course de Haies à Pau. C’est fait ! Glorice est un cheval que nous adorons. Il est à la maison depuis un moment. Il a un seul souci, c’est sa tenue. Il peut aller jusqu’à 4.400m, mais au-delà, c’est plus dur. Nous irons sur le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) puis nous verrons si nous allons ensuite sur Compiègne. »

Zarakhan réussi son test à ce niveau

Zarakhan passait un test dans cette catégorie. Malgré son manque de métier, il a réalisé une belle performance. Il a eu un bon parcours derrière les leaders et sur le plat, il a conclu fort pour prendre la deuxième place. Son entraîneur, Étienne d’Andigné, nous a dit : « C’est super ! Même si je suis déçu d’être battu de si peu. Je pense qu’il paye ses efforts de début de parcours. Dans un mois et demi, nous l’essaierons à Auteuil où il a droit à une Listed. Il était encore un peu sur le mors et ne l’était pas la dernière fois sur 3.500m. Sa performance est bonne pour l’avenir. »

Imprenable a la Grande Course de Haies de Printemps dans le viseur

Imprenable a bien couru, mais à sa décharge, il a été contrarié dans le tournant de la route de Bordeaux par Cirano de Pail, qui a failli partir sur la mauvaise piste. Son mentor, Gabriel Leenders, nous a confié : « Sans la gêne, il serait probablement revenu lutter avec les deux premiers. Mais je pense que nous sommes battus par meilleur. Je le pensais mieux que ça. Est-ce que Pau est trop roulant ? Sera-t-il mieux à Auteuil ? Nous allons le laisser tranquille et viser la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3). Ce sera mieux que de courir contre les bons. » 

Le neveu de Fou Délice

Élevé par Franck, Marie et Victor Deliberos, Glorice est un fils de Network (Monsun) et de Vixice (Trempolino), placée en plat, haies et steeple en province. Glorice est le premier produit de sa mère qui a eu ensuite, notamment, Hécrevice (Coastal Path), gagnant en haies à Compiègne, et Justice (Great Pretender), une 5ans, lauréate par cinq fois sur les obstacles et qui progresse. Vixice a également un 2ans, Médelice (Nirvana du Berlais), et une yearling, Nébulice (Goliath du Berlais).

La deuxième mère, Gladice (Cadoudal), s’est placée à deux reprises en quatre sorties, sur le steeple et en plat. Elle a donné cinq gagnants dont Romeobis (Mansonnien), lauréat du Prix Dandolo à Auteuil, mais également Fou Délice (Poliglote), lauréat des Prix Nupsala et Coq Gaulois à Auteuil.

C’est la souche d’Isidore Ranson (Agent Bleu), vainqueur des Prix Jim Crow et Jacques de Vienne (Gr1 AQPS) et troisième du Prix de Craon (Gr1 AQPS) et de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), et de Maîtresse de Maison (Vidéo Rock), lauréate des Prix Jasmin II et Saida avant de produire Tir au But (K) (Trempolino), vainqueur du Grand Steeple-Chase d’Enghien et du Prix Léon Olry-Roederer (Grs2). En remontant plus loin dans son pedigree, on retrouve le nom d’Arénice (Brezzo), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 1996.

Königsstuhl

Monsun

Mosella

Network

Reliance

Note

Nicotiana

GLORICE (H8)

Sharpen Up

Trempolino

Tréphine

Vixice

Cadoudal

Gladice

Ténice

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires