vendredi 23 février 2024
AccueilA la uneUn Horizon Doré et international

Un Horizon Doré et international

Un Horizon Doré et international

Comme tous les hongres de premier plan, l’avenir d’Horizon Doré (Dabirsim) se trouve à l’international. Et il a déjà voyagé. À Ascot, il s’est classé troisième des QIPCO Champion Stakes (Gr1). Ainsi qu’à Sha Tin, où il n’a pas du tout apprécié le déroulement très tactique dans la Longines Hong Kong Cup (Gr1). Horizon Doré a bien récupéré après une campagne de 3ans qui l’a vu franchir les paliers les uns après les autres. Le poulain compte trois succès – coup sur coup – dans le Prix Eugène Adam (Gr2), dans le Prix du Prince d’Orange (Gr3) et dans le Qatar Prix Dollar (Gr2). Cette dernière victoire a boosté à 120 le rating international du représentant de Gousserie Racing, associé à l’écurie du Sud, à l’écurie Gribomont, à Daniel Dumoulin, Chantal Becq et Françoise Delaunay. C’est la meilleure valeur atteinte durant les 15 dernières années par un hongre de 3ans entraîné en France, ex aequo avec Vazirabad (Manduro) qui avait remporté le Prix Royal Oak (Gr1) en 2015. Pauline Chehboub nous a détaillé le programme d’Horizon Doré pour 2023. Une campagne qui débutera en France, avant de s’envoler vers l’international : « On envisage une rentrée dans le Prix Exbury (Gr3), le 16 mars à Saint-Cloud, avec comme deuxième option le Prix d’Harcourt (Gr2) à Longchamp, le 7 avril. Son premier grand objectif est le Prix Ganay (Gr1), le 28 avril. On restera en France dans la première moitié de saison avant d’aller à l’étranger lors de la seconde. » Les très bons hongres ont la capacité à nous faire rêver et voyager. À titre de comparaison, le hongre de référence en France, Cirrus des Aigles (Even Top) avait dû attendre sa saison de 6ans pour remporter le premier de ses trois succès dans le Prix Ganay…

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires