jeudi 13 juin 2024
AccueilInternationalFort Payne, la fête française

Fort Payne, la fête française

MEYDAN (AE), SAMEDI

RAS AL KHOR (Gr3)

Fort Payne, la fête française

La France a enfin brisé le signe indien et a pu fêter sa première victoire lors de ce Carnival grâce à Fort Payne (Rio de la Plata) dans le Ras Al Khor (Gr3), la course sur mesure pour un spécialiste des 1.400m. Le représentant d’Alain Jathière, madame Philippe Demercastel, et son entraîneur, Nicolas Caullery, avait commencé le meeting dans un Gr3 sur les 1.600m dirt mais il n’avait pas aimé la surface. Il est revenu sur 1.400m et avec l’aide des œillères il a retrouvé son punch. Adrie De Vries l’a positionné près de la tête dans une course qui a roulé bon train sous l’impulsion de Changing Colours (Dubawi), pressé par Marbaan (Oasis Dream). Un peu allant dans le parcours, Fort Payne est venu placer son attaque dans les 300 derniers mètres. Il a eu raison du faible favori Noble Dynasty (Dubawi), et il a gardé une encolure sur le très bon finisseur Tamborrada (Dubawi) et Echo Point (Dubawi). L’autre français Demain (More Than Ready), gêné par une mauvaise place à la corde, a fait illusion pour un instant avant de plafonner.

Mission accomplie avec l’aide des œillères

Un peu abandonné par les parieurs internationaux à 25/1, Fort Payne avait le droit de bien figurer. Il était l’un des rares lauréats de Groupe en Europe au départ et il venait de terminer deuxième à l’issue d’un parcours malheureux dans une Listed à Abu Dhabi. Son entraîneur, Nicolas Caullery, un habitué du Carnival, a remporté son premier Groupe à Meydan : « Tout s’est bien passé : un bon parcours, un gazon parfait, une belle monte et un super cheval. En dernier lieu, à Abu Dhabi, il avait joué de malchance. Les œillères ont joué un rôle important. Je suis aux anges, la mission est accomplie. Je pense que son meeting est terminé : le Dubai Turf (Gr1) est sur trop long et l’Al Quoz Sprint (Gr1) sur trop court. »

La mère est partie en Tunisie

Alain Jathière a acheté une part de Fort Payne, élevé par madame Philippe Demercastel, après sa deuxième place dans le Prix de la Californie (L) à l’issue d’un deal négocié par Mandore Agency (Nicolas de Watrigant). Il est le meilleur produit de Rio de la Plata (Rahy), lauréat du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) qui a aussi remporté deux Grs1 en Italie. Ses deux dernières générations comptent sur 21 juniors et 13 yearlings. La mère, Lady Verde (Meshaheer), a pris 2 places en 11 sorties en affichant une valeur de 32,5 et a produit 2 autres gagnants par Spirit One (Anabaa Blue) qui ont pris plus des 100.000 € de gains (avec la prime). Elle est partie pour la Tunisie après son achat pour 1.000 € à la vente de février 2019 où elle était proposée pleine de Martinborough (Deep Impact). La deuxième mère, Alba Verde (Midyan), entraînée comme sa fille par Philippe Demercastel, a pris plusieurs places et a été jugée digne de courir le Prix d’Aumale (Gr3). La troisième mère, Caer Mecene (Caerwent), est une demi-sœur du classique et très bon étalon Kendor (Kenmare). Cette souche de l’élevage Bader avait déjà brillé à Dubaï avec Hightori (Vettori) qui en 2001, pour l’entraînement Demercastel, avait gagné l’Al Maktoum Challenge round 3 (Gr3) et s’était classé troisième dans la Dubai World Cup (Gr1).

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires