mardi 16 avril 2024
AccueilCoursesGarrick Harmony réussit son test parmi l'élite

Garrick Harmony réussit son test parmi l’élite

Auteuil, dimanche

Prix Juigné (Gr3, Haies)

Garrick Harmony réussit son test parmi l’élite

1er GARRICK HARMONY

2e JULY FLOWER (K)

3e KAPTEEN

Sans le champion Thélème (Sidestep) ou encore Losange Bleu (K) (Martaline), il y avait des places à prendre dans le Prix Juigné (Gr3). Et Garrick Harmony (Zoffany) a saisi sa chance. Le cheval de Michel Le Breton s’est imposé à 12/1. Vainqueur de gros handicap sur les haies d’Auteuil, il avait pour lui sa condition physique, puisqu’il avait fait une rentrée en plat à Machecoul, son aptitude au terrain et le rythme très sélectif de l’épreuve. En forme, il a réussi son test parmi l’élite des hurdlers, signant la meilleure valeur de sa carrière.

Comme nous pouvions nous y attendre, Kapteen (Kap Rock), magnifique d’état au rond, a pris la poudre d’escampette dès le départ, menant détaché. Garrick Harmony a, lui, été placé en avant-dernière position, et en face, il était loin de la tête et un peu décroché par ses rivaux. Mais il a regagné des rangs à l’amorce du tournant final, venant avec le peloton. Entre les deux dernières haies, il a surgi et a bien prolongé son effort pour prendre l’avantage à Kapteen à 150m du but. Il s’est imposé de deux longueurs devant July Flower (K) (Pastorius), qui a bien terminé, précédant Kapteen. Imperial Mag (Kapgarde) a plafonné un peu sur le plat, terminant quatrième devant Libeccio (K) (Kamsin), True Tiger (Jukebox Jury), qui a fait une rentrée très correcte, et Japon (K) (Vision d’État), allant dans le parcours.

Le premier Groupe en obstacle d’Adrien Fouassier

Mentor de Garrick Harmony, Adrien Fouassier a décroché son premier Groupe en obstacle. Une victoire qu’il a vécue depuis Machecoul. Contacté par téléphone, il nous a déclaré : « Pour être honnête, nous ne courions pas pour la gagne. Nous nous voyions une quatrième chance. Mais c’est un cheval qui s’est endurci dans les Quintés qui sont des courses très, très dures. Il a quelques soucis qui ne sont pas revenus depuis un moment et il est plus fort ainsi. Felix [de Giles, son jockey, ndlr] l’a très bien monté. Et il adore les pistes lourdes et les rythmes comme dimanche. Il n’a pas une grande action et je suis surpris qu’il aille dans le lourd, mais c’est ainsi. J’étais à Machecoul et j’ai regardé la course depuis là-bas. J’ai tapé du pied ! À partir du tournant final, j’ai commencé à y croire et je savais que dans ce terrain, il pouvait placer sa pointe. D’autres concurrents ont baissé les armes, ils n’ont pas pu aller au bout avec ce rythme. Je suis content… C’est un chic cheval ! Pour lui, le terrain ne doit pas trop s’alléger, mais c’est rarement du macadam à Auteuil. Le seul point d’interrogation concerne les 5.100m de la Grande Course de Haies. À moins qu’il y ait des étrangers et donc beaucoup de rythme, et dans ce cas-là, nous nous laisserions peut-être tenter, mais c’est à voir ! Je connais Michel [Le Breton, propriétaire de Garrick Harmony, ndlr] depuis très longtemps. C’est un grand ami de mon beau-père et je montais ses chevaux lorsque j’étais chez Alain Couétil. Nous sommes toujours restés en contact. Il m’avait demandé si je voulais prendre le cheval, après une sortie à Saint-Cloud, pour qu’il fasse la province. Et il a vite montré des choses. Il aurait aussi très bien pu rester dans les gros handicaps de stayers en plat. Mais il avait déjà sauté chez monsieur Collet [Gérard, ndlr]. Michel apprécie l’obstacle et le cheval a montré de belles choses à Cholet en haies, puis il a fait galoper Raffles Odéon (K) à Auteuil. Il n’avait qu’à répéter cette performance pour être quatrième ou cinquième aujourd’hui. Pour l’entretenir, nous l’avons couru à Machecoul en plat et il avait terminé bon deuxième. Il était ainsi en forme. Je n’ai pas énormément de sauteurs, j’en ai très peu même. Mais que ce soit des sauteurs, des chevaux de plat… nous voulons juste gagner des courses, peu importe le lieu. Chaque victoire me fait plaisir. Je suis un gagnant dans l’âme… » 

Une histoire de fidélité avec Adrien Fouassier

Propriétaire de Garrick Harmony, Michel Le Breton nous a dit : « Je pensais que s’il courait bien, il serait dans les cinq premiers. Personne n’en parlait, il montait de catégorie. Mais il a une cinquième vitesse. S’il était avec eux à la dernière haie, je pensais bien qu’il pouvait leur faire mal et c’est ce qu’il s’est passé. On ne pensait pas gagner et nous verrons donc la suite plus tard… Pour le moment, je rêve ! J’ai commencé à travailler avec Adrien [Fouassier, ndlr] car il a été mon jockey lorsqu’il était chez Alain Couétil. Son beau-père est comme mon frère. Donc j’ai mis mes chevaux chez lui et je l’ai soutenu lorsqu’il s’est installé… » Au micro d’Equidia, Felix de Giles, jockey du lauréat, a dit : « C’était un test aujourd’hui. Il avait bien gagné un Quinté et dans ma tête, il appartenait à cette catégorie. Mais je pense qu’il a pris plus de confiance en lui. Il connaît le parcours par cœur. Il a prouvé qu’il pouvait être compétitif dans cette catégorie. C’est excitant pour la suite ! Il faut le monter un peu off. Lorsque le terrain est comme aujourd’hui, ça l’arrange. Le terrain a été un élément clé de sa victoire. Il a beaucoup de qualité et de classe. »

July Flower rassure

July Flower a été montée parmi les premiers et elle a été capable de très bien terminer, rassurant après sa sortie à Aintree qui ne reflétait pas sa qualité. Son entraîneur, Mickaël Seror, nous a déclaré : « Elle a fait une rentrée plaisante. Nous sommes surpris d’être battus, mais c’est la beauté des courses parait-il… Aujourd’hui, nous avons pris des risques car nous l’avons montée de manière assez offensive. Mais elle aime avoir des dos et il n’y a que comme cela qu’elle fait zéro effort dans le parcours. En face, nous n’avons pas eu de dos, mais la jument a refait une belle fin de course. Nous savions que la course allait être tactique avec Kapteen. Au moins, elle nous rassure sur son état général. Elle a bien fini, même si elle n’a pas été autant percutante qu’elle pourrait l’être quand tout sera OK. Potentiellement, avec le bonnet, elle s’endort un peu maintenant, mais ce n’est pas la première fois qu’elle n’a pas le bonnet. Elle n’ira pas sur la prochaine préparatoire à la Grande Course de Haies (Gr1), mais peut-être celle d’après et la belle. C’est à voir suivant notamment l’état du terrain. »

Le cousin d’une gagnante de Gr1 en Australie

Élevé par GB Partnership (l’entité d’élevage de Guy Heald), Garrick Harmony est un fils de Zoffany (Dansili) et d’Alpensinfonie (Montjeu), gagnante à 3ans sur 2.600m à Vire. Il est le frère de trois vainqueurs en plat, dont Sound Money (Zamindar), gagnant du Prix de la Chézine à Nantes. En 2020, Alpensinfonie a produit Cresta Cat (Bobby’s Kitten), qui s’est placé. Garrick Harmony est le neveu de Starbourne (Sadler’s Wells), placée de Listed en Irlande et surtout le cousin de Gust of Wind (Darci Brahma), gagnante des Australian Oaks (Gr1). La troisième mère, Odéon (Royal and Regal), a gagné les Nassau Stakes (Gr2 à l’époque) et des Park Hill Stakes (Gr2).

Danehill

Dansili

Hasili

Zoffany

Machiavellian

Tyranny

Dust Dancer

GARRICK HARMONY (H6)

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Alpensinfonie

Shirley Heights

Upper Circle

Odeon

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires