jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesGrandgador, la belle histoire entre Guillaume Macaire et Jean-Pierre Masselin

Grandgador, la belle histoire entre Guillaume Macaire et Jean-Pierre Masselin

Fontainebleau, mardi

Prix de Nemours (Cross)

Grandgador, la belle histoire entre Guillaume Macaire et Jean-Pierre Masselin

“Parfait”. Tel est le qualificatif qui pourrait définir Grandgador (Kapgarde). Élève et représentant de Jean-Pierre Masselin, Grandgador avait conclu sa saison 2022 en remportant son plus beau fleuron : le Grand Cross de Compiègne (L). Après plus d’un an d’absence, le pensionnaire d’Hector de Lageneste et Guillaume Macaire a effectué un retour victorieux le 26 février dernier, sur le cross de Fontainebleau. Mardi, Grandgador démontre une fois de plus qu’il pourra prochainement s’aligner face aux bons chevaux de cross.

Associé à Kilian Dubourg, Grandgador a été parfait dans ses sauts, menant l’épreuve à son rythme. Grâce à son physique imposant et à sa grande action, il n’a éprouvé aucun mal à accélérer pour rentrer en tête dans la ligne droite. Appliqué au passage du dernier obstacle, il a su ensuite résister à l’attaque d’Elcond’Or Forlonge (Rio de la Plata), lequel échoue de deux longueurs et demie. Il faudra ensuite attendre sept longueurs pour retrouver à troisième place Guenola Conti (Saint des Saints).

Un retour à Compiègne

Quelques instants après la victoire de Grandgador, Hector de Lageneste nous a déclaré : « Le cheval avait réalisé une belle rentrée. Depuis, il est monté gentiment en condition et c’est pour cela que nous nous sommes permis de le courir à quinze jours. Le Grand Cross de Fontainebleau arrive assez rapidement et cela va certainement faire beaucoup de sorties en peu de temps. Grandgador ira probablement à Compiègne, sur une piste qu’il affectionne également. Mais nous aviserons en fonction de son comportement… »

Il était une fois Guillaume Macaire…

Il existe de belles histoires dans le monde des courses, mais celle entre Guillaume Macaire et Jean-Pierre Masselin remonte à de nombreuses années. Guillaume Macaire se souvient : « La première fois que j’ai monté un cheval à l’entraînement, c’était chez Jean-Pierre Masselin et lors de ma première course en tant que gentleman-rider, c’était sous ses couleurs… en 1972 ! Désormais, il habite en Corse mais à cette époque, il entraînait près de Compiègne. C’est une longue histoire qui ne manque pas de saveur puisque cette rencontre a fait office de genèse pour moi. Pour certains, la fidélité ne vaut plus grand-chose mais elle est partie prenante dans cette histoire. Pour moi, les courses sont une conjugaison du verbe “aimer”, au passé, au présent et au futur en laissant de côté les histoires d’argent. Ces rendez-vous avec la vie ont plus de goût que les autres. Grandgador est né en Corse et lorsqu’il a été arrêté après le Grand Cross de Compiègne, il est allé au repos là-bas. Nous avons son frère à l’écurie, Idéalgador (Balko). Il est un peu plus tardif mais devrait bien se débrouiller sur le cross car il est doué sur la terre. Ce qui est amusant, c’est que j’ai entraîné le père et le père de mère de Grandgador, tout comme Balko, le père d’Idealgador. »

Le meilleur produit de Newgador

Élevé par son propriétaire en Corse, Grandgador est un fils de Kapgarde (Garde Royale), étalon au haras de la Hêtraie, et de Newgador (Saint Preuil), une anglo-arabe de complément qui compte trois sorties en carrière. Grandgador est son sixième produit, tous les autres ayant également couru. C’est notamment le cas de Verygador (Bulington) qui a enregistré trois victoires et sept places en douze sorties, mais aussi de Bogador (Kapgarde), jugé digne de prendre part au Prix Isopani et lauréat d’une course à Fontainebleau ainsi que Tigador (Dearling), gagnant de deux épreuves en Corse. Plus récemment, Extragador (Kapgarde) a remporté une course sur le cross de Saumur. La poulinière a aussi donné Idealgador (Balko), lequel a ouvert son palmarès sur les haies de Pompadour sous l’entraînement d’Hector de Lageneste et de Guillaume Macaire. Au haras, Newgador a une 4ans et un 2ans par Kapgarde.

La deuxième mère, Felicigador (Mistigri), a gagné deux fois et s’est placée trois fois en six sorties… déjà sous l’entraînement de Guillaume Macaire. Grandgador a un pedigree 100 % obstacle : son père (Kapgarde) et son père de mère (Saint Preuil) ont gagné à Auteuil… pour Guillaume Macaire. L’aptitude au saut est bien ancrée dans cette famille avec la présence de Franc Ryk (Franc Luron), Mourne (Vieux Manoir) et Urtois (Nithard), trois étalons ayant donné des gagnants en concours hippique à haut niveau il y a quelques décennies…

Mill Reef

Garde Royale

Royal Way

Kapgarde

Cadoudal

Kaprika

Lady Corteira

GRANDGADOR (H8)

Dom Pasquini

Saint Preuil

Montecha

Newgador

Mistigri

Felicigador

Sarlène

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires