samedi 22 juin 2024
AccueilCoursesHomo Deus trop fort !

Homo Deus trop fort !

Saint-Cloud, jeudi 

Retour de la Porte de Madrid (L)

Homo Deus trop fort !

Une piste lourde, une forme incontestable et un peu de soleil : Homo Deus (Intello) avait tout pour une nouvelle fois réussir jeudi, dans le Prix de La Porte de Madrid (L). Le représentant de Jacques Liscia et Gérard Steibel venait de remporter le Grand Prix du Département 06 – Défi du Galop 2024 (L), à Cagnes-sur-Mer, sur une distance sur laquelle il n’avait pourtant plus l’habitude d’évoluer. Mais Homo Deus a prouvé qu’il pouvait aussi bien performer sur 2.150m, 2.400m et certainement sur plus long à l’avenir, puisqu’il devrait participer aux Groupes sur la distance en fin de saison… lorsque les pluies reviendront.

Ses concurrents pleurent

Homo Deus a l’habitude de mener mais jeudi, son jockey, Anthony Crastus, auquel il était de nouveau associé, ne l’a pas brusqué à la sortie des stalles de départ. Diamond Vendôme (Style Vendôme) a quant à lui pris plusieurs longueurs d’avance sur ses concurrents. Harry Way (Galiway) emmenait le reste du peloton avec, dans son sillage, Homo Deus. Décalé avant la sortie du dernier tournant, Homo Deus a pu allonger ses grandes foulées pour prendre l’avantage sur Diamond Vendôme, qui commençait à raccourcir ses foulées. Calé contre le rail, Rashford (Zarak) a tenté en vain d’attaquer Homo Deus, qui le domine de cinq longueurs et demie. Trois longueurs et demie plus loin, Mika d’O (Martinborough) complète le podium.

Rendez-vous en fin d’année dans les Groupes

François Monfort a déclaré au sujet de son pensionnaire : « Aujourd’hui, il était dur à battre. Il va même pouvoir évoluer sur plus long. Ce terrain peut pénaliser beaucoup de ses concurrents mais pas lui. Il est très à l’aise. Il pourrait recourir encore une fois avant de partir au pré et donner rendez-vous dans les courses de Groupe en fin d’année. Nous allons laisser les autres chevaux se fatiguer au printemps et cet été, puis nous reviendrons (rires). » Anthony Crastus a ajouté : « Nous sommes allés assez vite pour un 2.400m et j’ai bénéficié d’une très bonne course, me faisant ramener. Son entraîneur arrive à le garder en très bonne forme depuis pas mal de semaines. C’est un vrai nageur et nous avons la chance d’avoir un terrain à sa convenance. J’aurais vraiment été déçu d’être battu. C’est un cheval qui est tardif, il a eu besoin de prendre de la force. Il a franchi un vrai palier ! »

Jacques Liscia, un copropriétaire aux anges 

Àgé de 67 ans, Jacques Liscia a eu son premier cheval à l’âge de 16 ans. Originaire de Tunisie, il est arrivé en France à 7 ans et son père, amoureux des courses, l’a rapidement emmené sur l’hippodrome du Tremblay. Propriétaire de trotteurs pendant de longues années, il a découvert le monde du galop un peu par hasard : « Il y a cinq ans, je regardais une course à la télé. C’était un réclamer à Fontainebleau. Je suis tombé sous le charme de Caroubier qui terminait deuxième. David Cottin avait mis un bulletin et nous nous sommes associés. Nous avons gagné beaucoup de courses avec Caroubier, dont le Prix Camille Duboscq (L, Haies), à Pau. L’aventure avec Homo Deus a commencé lorsque Keven Borgel, son premier entraîneur, a cessé d’exercer. Nous l’avons d’abord eu en location, puis acheté. Dans un premier temps, nous espérions le faire sauter chez David Cottin mais très vite, nous nous sommes aperçus qu’il ne sautait pas, donc il a repris le chemin des courses plates.​​​ Il n’était pas un cheval simple, il était important de le mettre en province, afin qu’il puisse avoir accès à des paddocks. C’est de cette manière que nous avons rencontré François Monfort. Actuellement, j’ai cinq chevaux au trot et deux autres en plat. Je n’ai jamais eu un cheval comme lui et nous ne connaissons pas encore ses limites. C’est une très belle histoire ! J’habite à Paris et aujourd’hui, j’avais de nombreux amis présents à Saint-Cloud. Homo Deus est devenu une vraie mascotte. On l’aime, ce cheval, il nous fait kiffer. Et j’aime aussi les courses car nous vivons des moments magiques. Nous sommes complètement transformés lorsque nos chevaux sont dans la ligne droite. »

Rashford, un 4ans face au vieux

À l’inverse d’Homo Deus, Rashford (Zarak) n’a pas couru cet hiver. Sa saison 2023 s’est conclue par un facile succès dans le Prix Vulcain (L) à Deauville, sur une piste souple. Rashford est tombé sur un roc et son entraîneur, Yann Barberot en a bien conscience : « C’est un 4ans qui fait sa rentrée face aux vieux chevaux. Il n’a pas vu le gazon car il n’est pas encore ouvert à Deauville. Le gagnant est un cheval dur, qui a gagné deux fois à Cagnes dans un terrain abîmé. Il n’y a rien à dire, Rashford effectue une bonne rentrée. »

Le meilleur produit de sa mère 

Élevé par Renaud Baguenault de Puchesse au haras des Hautes Mottes, à Saint-Denis-d’Anjou, en Mayenne, Homo Deus est un fils d’Intello, désormais étalon au haras de Beaumont. Homo Deus a été acheté 19.000 € par Keven Borgel, son premier entraîneur, lors d’une vente de yearlings chez Arqana, alors qu’il était présenté par Normandie Breeding. Sa mère, Cubiste (Fastnet Rock), est gagnante d’une course sous les couleurs Wertheimer, sur les 1.900m de la P.S.F. de Deauville et d’un handicap à La Teste. Elle n’avait coûté que 25.000 € chez Arqana. Outre Homo Deus, on lui doit un autre gagnant, Val de Grâce (Wootton Bassett), à l’honneur dans une Classe 3 sur 2.300m à Royan. Elle a une 3ans, Mouda (Donjuan Triumphant), à l’entraînement chez François Monfort, un 2ans, Guitar Hero (Robin of Navan), et son propre frère a vu le jour au haras des Hautes Mottes en début d’année. La page n’est pas très “noire” et il faut remonter sous la troisième mère pour retrouver du black type, avec Célébrissime (Peintre Célèbre), double lauréat du Prix Altipan (L), Special Ring (Nureyev), gagnant à deux reprises au niveau Gr1 aux États-Unis, et Singing (Singspiel), deuxième du Hansa-Preis (Gr2) en Allemagne.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’36’’55

De 1.000m à 600m : 29’’50

De 600m à 400m : 14’’71

De 400m à 200m : 13’’27

De 200m à l’arrivée : 13’’57

Temps total : 2’47’’60

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Intello

Danehill

Impressionnante

Occupandiste

HOMO DEUS (H6)

Danehill

Fastnet Rock

Picadilly Circus

Cubiste

Peintre Célèbre

Sea Paint

Ring Beaune

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires