mardi 25 juin 2024

Rumeurs

Rumeurs

Cheltenham débute mardi, et d’ici-là, de nombreux rebondissements peuvent se produire… Ou même quelques rumeurs se développer ! C’est ce qu’il s’est passé dimanche quand Sir Gino (K) (It’s Gino), grand favori du Triumph Hurdle (Gr1), a vu sa cote à la hausse du côté de Betfair puis d’autres firmes de bookmakers. Un phénomène constaté il y a quelques jours pour un autre pensionnaire de Nicky Henderson, après le galop décevant de Constitution Hill (Blue Brésil) à Kempton. Si les bookmakers avaient eu raison ce jour-là – le champion étant annoncé non-partant ensuite pour le Champion Hurdle (Gr1) –, il semblerait que leurs observateurs se soient trompés sur le cas de Sir Gino. Nicky Henderson a vite réagi sur les réseaux sociaux, dénonçant des « rumeurs ridicules. » Il a ensuite précisé dans le cadre de l’émission Luck on Sunday : « Il était en pleine forme ce matin et je ne sais pas d’où cela vient, je ne sais vraiment pas. Il a travaillé jeudi et ne peut pas être mieux. Il va faire de l’entretien désormais et est à 100 %. Je vous assure qu’il est à 100 %. »

Sir Gino est la meilleure chance britannique dans les Grs1 du Festival de Cheltenham, qui s’annonce difficile, très difficile pour les locaux dans un betting dominé par l’Irlande et principalement les pensionnaires de Willie Mullins. Greg Wood (The Guardian) a d’ailleurs livré quelques statistiques assez impressionnantes. Il y a tout juste dix ans, les chevaux entraînés en Irlande représentaient 25 % des partants à Cheltenham. En 2022 et 2023, ils représentaient 55 % et 53 % du peloton et, en 2024, cela pourrait atteindre les 60 %. Sa conclusion est terrible : « L’entraînement britannique, en d’autres termes, va de nouveau subir une énorme raclée lors du Festival, et sans doute pour quelques années encore. C’est juste le niveau de l’humiliation qui reste encore à déterminer. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires