mardi 25 juin 2024
AccueilCoursesSpeed Émile (K) repart du bon pied

Speed Émile (K) repart du bon pied

Fontainebleau, vendredi

Prix de la Communauté d’Agglomération du Pays de Fontainebleau (Haies)

Speed Émile (K) repart du bon pied

Lors de sa rentrée sur les haies de Lyon-Parilly, le 17 mars, Speed Émile (K) (Estejo) nous avait laissés sur notre faim. Seulement sixième ce jour-là, il a rapidement repris sa marche en avant en s’imposant en toute quiétude, vendredi, sur les haies de Fontainebleau, qu’il découvrait.

Avec Fanfaron Spécial (Gentlewave), Speed Émile faisait partie des deux concurrents à avoir déjà remporté un Groupe. Logiquement très appuyé au betting, le représentant de Jacques Bisson, Palmyr Racing, Ann-Sophie et Daniel Allard ainsi que de Franck Van Haaren a été monté “au moral ” durant une bonne partie de la course. Un instant vu parmi les premiers, le pensionnaire d’Hector de Lageneste et de Guillaume Macaire a ensuite reculé par le jeu des relais. Positionné dans la seconde partie du peloton, lors du dernier passage en face, Speed Émile s’est progressivement rapproché le long du rail intérieur dans la phase finale. Et, lorsqu’il a été décalé à l’extérieur de ses rivaux entre les deux dernières haies, Speed Émile s’est bien allongé et finit par triompher sûrement par quatre longueurs et demie. Après avoir longtemps animé les débats au côté d’As Magnectic (Magneticjim), Jojo Lapin (Cokoriko) a bien prolongé son effort pour s’emparer de la deuxième place. As Magnectic, quant à lui, se classe troisième, deux longueurs et demie plus loin.

Un programme axé sur les haies en 2024

L’un de ses entraîneurs, Guillaume Macaire, a déclaré sur Equidia : « Dernièrement, à Lyon-Parilly, Speed Émile était 16 kg au-dessus de son poids de forme. Une surcharge pondérale liée au fait que je l’avais récupéré tardivement à l’écurie. Ensuite, notre balance a rendu l’âme… Sans cela, je ne l’aurais peut-être pas couru ! Cette année, en steeple, il ne va pas pouvoir courir grand-chose d’intéressant. Et, en haies, il n’était pas simple de lui trouver une course de rentrée. Nous l’avions bien retravaillé entre ces deux courses afin de lui faire perdre du poids… »

​​​​​​Le neveu de Boris de Deauville

Élevé par Franck Van Haaren, Speed Émile est un fils d’Estejo (Johan Cruyff), étalon au haras des Beaux et père, notamment, de Tunis. Sa mère, Emily Strange (Ballingarry), a gagné en plat au printemps de ses 3ans, sur 2.350m, à Strasbourg. Speed Émile est le premier vainqueur de sa mère, qui a eu ensuite un 4ans, It’s Emilio (It’s Gino), qui évolue en Allemagne, un 3ans, Speed Coko (Cokoriko), également entraîné par Hector de Lageneste et Guillaume Macaire, et une 2ans, Speed Emily (Indomito). C’est le neveu de l’étalon Boris de Deauville (Soviet Star), triple gagnant de Groupe et lauréat, notamment, du Prix d’Harcourt (Gr2), et de Kingoverthewater (Dalakhani), deuxième du Grand Prix du Nord (L). La troisième mère, Loophole (Groom Dancer), a pris deux deuxièmes places dans des Listeds programmées sur 2.400m.

Danehill

Johan Cruyff

Teslemi

Estejo

The Noble Player

Este

Ermione

SPEED ÉMILE (K) (H5)

Sadler’s Wells

Ballingarry

Flamenco Wave

Emily Strange

Royal Academy

Logjam

Loophole

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires