jeudi 18 avril 2024
AccueilCoursesBlueness laisse une belle impression

Blueness laisse une belle impression

Compiègne, mercredi

Prix Bog Frog (Haies)

Blueness laisse une belle impression

Pouliche très puissante avec du cadre, Blueness (Brave Mansonnien) était resplendissante au rond de présentation avant le Prix Bog Frog. La représentante de Jean-Claude Moreau, Anne-Sophie Pacault, la Scea l’Aubay et de Guillaume Cousin a ouvert son palmarès pour sa troisième sortie. En constants progrès, elle a fait belle impression et devrait pouvoir monter les étages.

Profitant du rythme peu sélectif, Blueness est rapidement venue galoper avec les premiers. Elle a fait quelques petites erreurs dans ses sauts, mais elle allait encore très facilement entre les deux dernières haies. Sur le plat, en pleine piste, elle a accéléré franchement pour gagner de six longueurs devant le rentrant Kassel Allen (Castle du Berlais), longtemps dernier et qui a refait l’hippodrome. Magma Dodville (Clovis du Berlais) a fait illusion pour la victoire entre les deux dernières haies, mais elle a dû se contenter de la troisième place devant Khal Tyron (Bathyrhon), fautif devant les tribunes. Le favori, Memories (Désinvolte), a été arrêté.

Elle n’a pas fini d’évoluer

La victoire de Blueness a fait dire à son entraîneur, Anne-Sophie Pacault : « Elle s’embellit et désormais elle est gagnante. Je suis contente pour ses propriétaires. Je remercie aussi mon équipe. Elle a déjà sauté le steeple et n’a pas fini d’évoluer. » De son côté, Lucas Zuliani, jockey de la lauréate, a dit au micro d’Equidia : « Elle a beaucoup de potentiel. Elle est encore jeune, mais elle est sur la montante. Elle est assez immature et a besoin de prendre de l’assurance dans ses sauts. Elle a fait des efforts, mais avec sa qualité, elle a su repartir. C’est une bonne pouliche. »

La sœur d’une placée de Groupe

Élevée par Bernard Stoffel, Blueness est une fille de Brave Mansonnien (Mansonnien), étalon au haras de Talma, et de Next Best (Alberto Giacometti), jugée digne de débuter dans le Prix Finot (L), mais qui n’a pu s’illustrer en compétition. Elle est la sœur d’Étoile du Ficheaux (Cokoriko), troisième du Prix Sagan (Gr3), et d’Accelerator (Voix du Nord), gagnant sur les obstacles italiens, à Auteuil, Enghien et Cagnes. Après Blueness, Next Best a eu Best of Blue (Brave Mansonnien), un 3ans, et Bluey (Knight to Behold), une yearling. Deuxième mère de Blueness, N’Avoue Jamais (Marignan), a enlevé le Prix Alain du Breil (Gr1) avant de produire Nickelle (Sagamix), gagnante du Prix Wild Monarch (L), troisième du Prix Allez France (Gr3) et lauréate en steeple à Enghien, Nid d’Amour (Ultimately Lucky), gagnante du Prix Luth Enchantée (L), et N’Oublie Jamais (Loup Solitaire), lauréate de la Grande Course de Haies de Cagnes (L) et du Wild Monarch. Nickelle a donné l’étalon Non Rien de Rien (Zamindar) et No News (Gentlewave), mère des vainqueurs de Groupe sur les haies d’Auteuil, Paradiso (K) (Kapgarde) et Messagère (K) (Saint des Saints). La troisième mère est la matrone Newness (Simply Great), vainqueur du Prix Edmond Barrachin (Gr3) et troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1) avant de donner une ribambelle de chevaux de Groupe en plat comme en obstacle, qui ont tracé au haras pour certains comme Nickname, Nom de d’La, Nom d’une Pipe, Narkis, News Reel et bien sûr No Risk at All

Tip Moss

Mansonnien

Association

Brave Mansonnien

Solid Illusion

Tikisol

Tikiti Dancer

BLUENESS (F4)

Sadler’s Wells

Alberto Giacometti

Sweeten Up

Next Best

Marignan

N’Avoue Jamais

Newness

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Jeunesse

Hamavi fait impression