dimanche 19 mai 2024
AccueilCoursesDead-heat Fabre/Rouget

Dead-heat Fabre/Rouget

Longchamp, jeudi

Prix de Verneuil (Maiden)

Dead-heat Fabre/Rouget

On a affiché dead-heat à l’arrivée du Prix de Verneuil (Maiden), la photo n’ayant pu départager la pensionnaire d’André Fabre, Montemesola (Kingman), et celle de Jean-Claude Rouget, Golightly (Frankel). La première citée est une élève et représentante de Godolphin, et elle est engagée dans l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches et le Prix de Diane Longines (Grs1). De son côté, Golightly défend les intérêts d’Oceanic Bloodstock, du haras de Saint-Pair et François Branère. Et elle ne dispose d’aucun engagement dans les classiques.

Montemesola restait sur une très proche troisième place dans le Prix de la Croix Saint-Ouen (Maiden, 1.400m), disputé dans le lourd de Compiègne le 19 mars, tandis que Golightly, supplémentée par son entraîneur, effectuait une rentrée. Cette dernière comptait déjà deux courses au compteur : les deux à Deauville, en octobre, dans le Prix d’Hotot-en-Auge (Inédits, 1.500m), où elle avait conclu cinquième en bon terrain, puis en décembre dans le Prix du Lieu des Champs (Maiden, 1.600m), où elle avait pris la troisième place. S’élançant tout à l’extérieur, jeudi, à Longchamp, Montemesola a rapidement pris les commandes de l’épreuve. Toujours en tête à mi-ligne droite, la partenaire de Mickaël Barzalona s’est montrée courageuse pour accompagner jusqu’au bout Golightly, associée à Cristian Demuro, et qui, après avoir voyagé dans le sillage de l’animatrice est venue l’attaquer. À trois quarts de longueur des deux lauréates, on retrouve la favorite, Avenue Montaigne (Zarak), qui, jusqu’aux 200 derniers mètres, pouvait encore prétendre à la victoire.

Louise Benard, représentante de Godolphin en France, nous a dit : « La pouliche court bien. Elle a été très lutteuse et a démontré beaucoup de pugnacité. C’est quelque chose que l’on aime voir chez les chevaux, tout particulièrement chez les pouliches. Nous sommes contents de ce qu’elle réalise aujourd’hui, elle ne lâche rien. C’est positif. Monsieur Fabre avisera pour la suite mais elle devrait logiquement monter de catégorie. »

Montemesola, la sœur de Territories

Élevée par Godolphin, Montemesola est une fille de l’étalon de Juddmonte Kingman. La mère, Taranto (Machiavellian), qui après deux victoires en autant de sorties à 2ans pour l’entraînement d’André Fabre, a rejoint l’entraînement de Saeed bin Suroor pour lequel elle a obtenu une deuxième place de Listed sur la P.S.F. de Lingfield. Montemesola est le dixième produit de la mère et son sixième gagnant. Son meilleur produit n’est autre que Territories (Invincible Spirit), devenu étalon après s’être imposé dans le Prix Jean Prat (Gr1) et le Prix de Fontainebleau (Gr3), et s’être classé deuxième des 2.000 Guinées, du Prix Jacques Le Marois et du Prix Jean-Luc Lagardère (Grs1). Taranto a aussi un 2ans par Persian King.

La deuxième mère, Magna Graecia (Warning), a remporté le Prix de Barbeville (Gr3) et le Prix Right Royal (L). Outre Taranto, elle a donné Policoro (Pivotal), de laquelle est issue Firebird Song (Invincible Spirit), gagnante de Listed outre-Rhin et qui s’était classée troisième des Prix Matchem et La Sorellina (Ls).

Golightly, la nièce de Glycon

Élevée par le haras de Saint-Pair, Golightly a été achetée 300.000 € par Oceanic Bloodstock Inc. à la vente de yearlings d’août. C’est une fille de l’étalon Juddmonte Frankel et de Girl Friday (Pivotal), gagnante d’une course à 2ans à Deauville lors de ses débuts. Golightly est le quatrième produit de la mère et son troisième vainqueur après Girl Gone Wild (Showcasing), lauréate de deux courses à 3ans sur 1.400 et 1.300m pour l’entraînement de Jean-Claude Rouget, et Noshowonfriday (Showcasing), titulaire d’une victoire et de huit places en 18 sorties et à l’entraînement chez Yann Bonnefoy. La mère a également un yearling par No Nay Never et a été saillie par Zarak l’an dernier.

La deuxième mère, Glorious Sight (Singspiel), a remporté le Prix Finlande (L), et terminé deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches et troisième du Prix de Diane (Grs1). On lui doit Glycon (Le Havre), lauréat du Grand Prix de Deauville (Gr2), de La Coupe de Maisons-Laffitte et du Prix de Reux (Grs3), et avait terminé troisième du Prix Royal-Oak (Gr1) et du Grand Prix de Chantilly (Gr2), ou encore Glaer (Siyouni), multiple placé de Listed.

Plus loin dans le pedigree, on trouve notamment Hermosa (Galileo), lauréate des Guinées anglaises et irlandaises et qui avait pris la deuxième place du Critérium International (Grs1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’00”17

De 1.000m à 600m : 29’’01

De 600m à 400m : 12’’70

De 400m à 200m : 11’’30

De 200m à l’arrivée 11’’53

Temps total : 1’50’’16

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Kingman

Zamindar

Zenda

Hope

MONTEMESOLA (F3)

Mr Prospector

Machiavellian

Coup de Folie

Taranto

Warning

Magna Graecia

Grecian Slipper

Sadler’s Wells 

Galileo

Urban Sea

Frankel

Danehill

Kind

Rainbow Lake

GOLIGHTLY (F3)

Polar Falcon

Pivotal

Fearless Revival

Girl Friday

Singspiel

Glorious Sight

Zelding

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires