mardi 18 juin 2024
AccueilCoursesDollar Index peut rêver

Dollar Index peut rêver

Bordeaux-Le Bouscat, lundi

Prix Château Chantegrive (Classe 1)

Dollar Index peut rêver

6+ au pénétromètre ! Le terrain était mesuré… très lourd, lundi, au Bouscat. Séduisant par deux fois sur la P.S.F. de Deauville cet hiver, Dollar Index (Kendargent) se testait sur une piste lourde. Il s’en est sorti avec brio, et peut désormais continuer son chemin vers le Qatar Prix du Jockey Club (Gr1).

Battu le jour de ses débuts par Celestial (K) (City Light), Dollar Index n’avait ensuite pas tardé à ouvrir son palmarès sur 1.900m, le 19 janvier. Plus revu depuis, le représentant de l’écurie Tygaly – dont il portait la casaque pour la première fois –, de La Flèche Racing, Chauvigny Global Equine, Mathieu Brasme, et Seror Racing Management faisait partie des 3ans intéressants au départ du Prix Château Chantegrive (Classe 1). Après avoir longtemps galopé dernier à environ deux longueurs du petit peloton, Dollar Index est venu sur la main, à l’extérieur de ses rivaux, dans la phase finale. Uniquement monté aux bras par son jockey, Augustin Madamet, Dollar Index est venu à bout de l’animateur, Timber Light (Hunter’s Light), en toute fin de course. Il s’impose d’un quart de longueur, mais l’écart à l’arrivée ne reflète pas vraiment sa supériorité. Trois longueurs et demie plus loin, Havras (Le Havre), vu lui aussi à l’arrière, est troisième.

Le meilleur 3ans de l’écurie

Son entraîneur, Mathieu Brasme, a dit au micro d’Equidia : « Au-delà du résultat, il fallait surtout regarder le comportement du poulain. Avant le départ, il a fait preuve d’un peu de caractère. En course, l’objectif était de le monter en retrait afin qu’il apprenne à se gérer. Dans ce terrain, il ne fallait surtout pas être dur avec lui. J’appréhendais un peu l’état de la piste, mais je me doutais que ça n’allait pas le déranger. Je n’ai pas le sentiment qu’il a pris une course dure, mais nous verrons plutôt cela dans les jours qui viennent. Dollar Index est un bon poulain. Il faut juste qu’il apprenne à se gérer désormais. C’est le meilleur 3ans de l’écurie. Il a toujours montré des moyens. Pour le moment, nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher. Il doit juste progresser un petit peu mentalement. »

Le frère de deux black types

Élevé par Patrick Chedeville, Dollar Index a été acheté 36.000 € par Chauvigny Global Equine lors de la vente de yearlings Arqana d’octobre 2022. C’est un fils de Kendargent (Kendor), étalon au haras de Colleville, et de Kikinda (Daliapour), gagnante sur 1.200m à 2ans. Il est le frère d’High Alpha (Fuissé), lauréat du Critérium du FEE (L) et deuxième du Prix des Chênes (Gr3), de Stillman (Vespone), trois fois deuxième de Gr3 sur le mile, de Sakiki (Satri), lauréat sur les haies de Divonne-les-Bains, et de Tarcenay (Slickly), qui a pris plus de 270.000 € de gains. Dollar Index est le dernier produit répertorié de sa mère, exportée au Qatar en 2021. La deuxième mère, Voodoo Lounge (Turfkonig), s’est placée de Listed en Allemagne avant de donner Party Girl (Bering), troisième du Prix Vanteaux (Gr3).

Kenmare

Kendor

Belle Mécène

Kendargent

Linamix

Pax Bella

Palavera

DOLLAR INDEX (M3)

Sadler’s Wells

Daliapour

Dalara

Kikinda

Turfkonig

Voodoo Lounge

Vecchia Romagna

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires