jeudi 18 avril 2024
AccueilCoursesDu lourd dimanche à Longchamp

Du lourd dimanche à Longchamp

Du lourd dimanche à Longchamp

Les forfaits de la réunion de réouverture de Longchamp, dimanche, ont été validés mercredi matin par France Galop. Il y aura du lourd du côté de l’état du terrain… et sur la piste !

Feed the Flame de retour dans l’Harcourt

De treize, ils sont passés à neuf dans le Prix d’Harcourt (Gr2), dont un gagnant de Gr1. Il s’agit de Feed the Flame (K) (Kingman), lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1). À Longchamp, le pensionnaire de Pascal Bary est dans son jardin mais, dimanche, c’est une rentrée et il n’aura encore jamais rencontré des conditions aussi extrêmes du côté du terrain. Feed the Flame reste sur une huitième place dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), dont il est rentré avec de vilaines atteintes. Dimanche, il va lancer sa saison, lui qui a été engagé mardi dans la Coronation Cup (Gr1). Gérard Larrieu, manager de Jean-Louis Bouchard, nous a dit : « Le plan est de courir. Le poulain est très bien. Mais c’est un retour en piste, face à des éléments ayant déjà couru. L’Harcourt va servir de vraie course de rentrée. Le terrain sera certainement très pénible… C’est vraiment particulier cette année, on le voit à Saint-Cloud et cela touche aussi Chantilly, il n’est pas possible de “forcer” le matin. De plus, les prévisions météorologiques changent constamment. Hier, ils annonçaient du soleil vendredi, samedi et dimanche et, désormais, de la pluie vendredi et dimanche ! Si la piste venait à être extrême, son propriétaire décidera au dernier moment. En tout cas, le poulain est somptueux, peut-être même trop beau ! Il a beaucoup forci. Il est rentré de l’Arc en étant bien “esquinté” mais tout est revenu dans l’ordre. Feed the Flame a été engagé dans la Coronation Cup (Gr1) à Epsom, qui est son grand objectif du printemps. Cristian Demuro est prévu en selle. »

Face à Feed the Flame, on trouve Horizon Doré (Dabirsim), quatrième pour sa rentrée du Prix Exbury (Gr3). Il devrait avoir progressé sur cette sortie mais une piste lourde ne jouera pas en sa faveur, lui qui possède une belle pointe de vitesse. Le terrain serait aussi une interrogation pour Dolayli (Siyouni), en pleine forme. Zarakem (Zarak) devait faire sa rentrée dans l’Exbury, mais son entourage a fait l’impasse en raison du terrain très lourd. Mais la pluie continue de tomber et sa participation est incertaine, comme nous l’a dit Jérôme Reynier : « À ce stade, je ne pense pas qu’il sera au départ mais rien n’est acté. Ce n’est pas le plan avec le terrain prévu pour dimanche, même si ce sera un billard pour la réouverture. Nous prendrons une décision jeudi, en fonction de la façon dont tout cela se présente. »

Godolphin compte encore sur trois représentants : les “Fabre” Marquisat (Zarak), troisième de l’Exbury, et Birr Castle (Cloth of Stars), pas revu depuis sa tentative au Bahreïn, ainsi que l‘”Appleby” Military Order (Frankel), qui a déjà bien fait en terrain souple et reste sur un succès dans le Winter Derby (Gr3) face à Lord North (Dubawi). Deuxième de l’Exbury, Griphon (Vadamos) tentera de profiter de sa forme et de l’aptitude, tandis que l’allemand Mansour (Tai Chi), gagnant de Gr3 l’an dernier sur les 2.000m de Baden-Baden à la fin du mois d’août, n’a pas de référence en terrain aussi lourd.

Sunway en poulain à battre dans le Prix La Force

Gagnant du Critérium International (Gr1), Sunway (Galiway) est toujours en lice dans le Prix La Force (Gr3). L’élève et représentant (en association) de Guy Pariente, entraîné par David Menuisier, a gagné son Gr1 en terrain pénible et la piste ne devrait pas le déranger. De 18, ils sont passés à sept. Parmi les forfaits, on note tous les pensionnaires d’Aidan O’Brien, mais aussi Alcantor (K) (New Bay), qui fait partie des poulains ayant une option dans le Fontainebleau (Gr3), le prometteur Fast Tracker (K) (Churchill) – qui a aussi disparu des restants engagés du Prix Tourbillon (Classe 1) de vendredi à Saint-Cloud –, ou encore Darlinghurst (Dark Angel), lauréat du Prix Maurice Caillault (L), sur lequel Jérôme Reynier nous a dit : « Il ne trouverait pas son terrain, il a besoin de pistes roulantes. Il y a l’option du Prix de Fontainebleau, ou alors nous pourrions attendre le Guiche au mois de mai. »

Dare to Dream parmi les douze du Prix Vanteaux

De vingt, elles sont passées à douze dans l’Al Shira’aa Racing Prix Vanteaux (Gr3), avec plusieurs pouliches restant sur des victoires qui pourraient passer un premier test à ce niveau, comme Candala (Frankel), Survie (Churchill), Around the World (Almanzor), Blush (Kingman), La Mandala (K) (City Light)… On note la présence de Mlle Molière (K) (Kingman), pas revue depuis le Prix d’Aumale (Gr3), Shiffrin (Olympic Glory), gagnante du Condé (Gr3), de l’anglaise Molten Rock (Fascinating Rock), troisième des Montrose Stakes (L) en terrain lourd en novembre pour sa deuxième sortie, ou encore de Dare to Dream (Camelot), troisième des Staffordstown Stud Stakes (Gr3) en octobre au Curragh et engagée dans les Oaks d’Epsom (Gr1) mardi. Gavin Hernon, son entraîneur, nous a dit : « Elle va courir le Vanteaux, qui est le plan depuis la fin de l’année dernière. Nous l’avions aussi engagée dans le Pénélope (Gr3) et nous avons un instant réfléchi, le lot étant creux, mais je ne voulais pas la rallonger sur 2.100m pour sa rentrée et nous sommes restés sur notre idée initiale. Je ne suis pas certain que le terrain lourd soit sa tasse de thé, mais elle a bien travaillé sur pistes souples et ne fait pas de faute. Nous allons voir dimanche et nous espérons qu’elle ait évolué comme nous le pensons ! Physiquement, elle n’était vraiment pas taillée en 2ans l’an dernier, elle a pris de la maturité, s’est “remplie”. Nous sommes plutôt optimistes et avons des espoirs. Elle est engagée dans les Oaks d’Epsom et d’Irlande, dans les 1.000 Guinées irlandaises ainsi que dans le Diane (Grs1). Nous aviserons. Mon idée est plutôt d’aller vers le Diane en empruntant la route du Saint-Alary (Gr2) mais son propriétaire, monsieur Lee, a grandi à Epsom et, pour lui, ce serait un rêve que d’avoir une partante dans les Oaks. Nous en discuterons tous ensemble le moment venu et réfléchirons à tout cela. »

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires