samedi 22 juin 2024
AccueilCoursesGalashiels file vers l’Hédouville

Galashiels file vers l’Hédouville

Longchamp, dimanche

Prix Lord Seymour (L)

Galashiels file vers l’Hédouville

On attendait beaucoup de Rashford (Zarak) dans le Prix Lord Seymour (L), épreuve d’ouverture du programme dominical de Longchamp (en terrain très souple). Méconnaissable, le poulain a laissé le champ libre à Galashiels (Australia), qui en profite pour remporter une deuxième Listed après le Grand Prix de Clairefontaine. Direction désormais le Prix d’Hédouville (Gr3) [le 5 mai, ndlr] pour le pensionnaire d’André Fabre.

Monté sagement à l’arrière-garde, le représentant de Godolphin n’a pas été contrarié par le rythme peu soutenu imprégné par la rentrante Rue Boissonade (Seabhac). À ses côtés, l’animatrice avait le grandissime favori, Rashford, qui semblait aller librement jusqu’à 300m de l’arrivée. Mais, lorsque Christophe Soumillon lui a demandé d’accélérer, Rashford n’a pas répondu, finissant dans son action à la cinquième et dernière place. Galashiels, quant à lui, a tardé à trouver l’ouverture dans la dernière ligne droite. Ayant le jour à 350m de l’arrivée, il a ensuite enclenché. Avec de la marge, Galashiels s’impose de deux longueurs face à un autre rentrant Goliath (Adlerflug), vu lui aussi en queue du petit peloton avant de bien conclure en pleine piste. Rue Boissonade, l’animatrice de la première heure, est troisième, deux longueurs plus loin.

Il a connu des soucis à 4ans

Lauréat de Listed à 3ans, Galashiels a ensuite connu une saison compliquée, à 4ans. Son entourage a donc pris son temps avec lui. Bien lui a pris car l’alezan de 5ans rattrape le temps perdu depuis le début de l’année, comptant déjà deux succès à son compteur. Louise Bénard, qui représente les intérêts de Godolphin en France, nous a appris : « Galashiels n’a pas été dérangé par le rythme de course peu régulier. Il s’adapte à tout. Il a bien voyagé derrière avant de bien progresser entre ses rivaux pour finir. Il avait réalisé une belle année de 3ans mais avait ensuite connu des soucis à 4ans. Nous lui avons laissé du temps. Aujourd’hui, il nous montre qu’il faut encore compter sur lui. Le Prix d’Hédouville, où il est engagé, pourrait être une suite logique… »

Rentrée encourageante de Goliath

Lauréat lui aussi du Grand Prix de Clairefontaine, Goliath n’avait plus été revu depuis une quatrième place obtenue dans le Prix du Prince d’Orange (Gr3), le 3 septembre dernier. Satisfait, son entraîneur, Francis-Henri Graffard, nous a appris : « C’est une bonne rentrée. La course a été tactique, avec peu de rythme et il en a trop fait. Malgré tout, il accélère bien pour finir. Les 2.400m sont sa distance mais il faut juste qu’il y ait du rythme. Nous avions essayé de le raccourcir mais, dans ce cas, il est dans le rouge durant le parcours. Il va trouver sa course. »

Rue Boissonade rebondit

Lors de sa dernière sortie, à Ascot, dans les Champions Fillies & Mares Stakes (Gr1), le 21 octobre, Rue Boissonade n’avait pas eu le meilleur des parcours, étant contrainte de progresser tout à l’extérieur. Dimanche, la pouliche a montré qu’elle avait bien encaissé cet échec. Mikel Delzangles, son mentor, a confié : « Rue Boissonade réalise une bonne rentrée et elle devrait bien progresser. Nous avons deux options pour la suite de son programme : soit le Prix d’Hédouville, soit le Prix Gold River – Fonds Européen de l’Élevage (L) [là encore le 5 mai, ndlr]. »

Le fils d’une bonne jument de tenue

Élevé par Stonethorn Stud Farms – soit la famille Jennings – Galashiels a fait tomber le marteau à 115.000 Gns chez Tattersalls en octobre 2020. Le bon était signé par Stroud Coleman Bloodstock. C’est un fils de l’étalon de Coolmore Australia (Galileo). La mère, Glenmayne (Duke Of Marmalade), a couru trois fois (sans briller) à 2ans. Elle a gagné pour sa rentrée sur le mile et Jessica Harrington n’a ensuite cessé de la rallonger jusqu’à obtenir une troisième place dans les Challenge Stakes (L, 2.800m) au mois de juin de ses 3ans à Leopardstown. Elle a aussi donné Sabousi (New Approach), lauréat de son maiden en fin d’année de 2ans à Chelmsford sans confirmer par la suite. Glenmayne a une 3ans, Domaine des Combes (Le Havre), qui n’a pas couru. Elle a un yearling (par Starspangledbanner)

La deuxième mère, Green Castle (Indian Ridge), a donné quatre black types : Millisle (Starspangledbanner), gagnante des Cheveley Park Stakes (Gr1), Gino Severini (Fastnet Rock), placé de Gr1 sur le mile en Nouvelle-Zélande, Ithoughtitwasover (Hurricane Run), gagnant des Braveheart Stakes (L, 2.400m) à 4ans et Greenisland (Fasliyev), troisième des Valiant Stakes (L, 1.400m) à Ascot. Enfin, la troisième mère, Green Lucia (Green Dancer), a conclu deuxième des Yorshire Oaks (Gr1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’41’’17

De 1.000m à 600m : 26’’55

De 600m à 400m : 12’’10

De 400m à 200m : 11’’26

De 200m à l’arrivée : 11’’30

Temps total : 2’42’’38

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Australia

Cape Cross

Ouija Board

Selection Board

GALASHIELS (H5)

Danehill

Duke of Marmelade

Love me True

Glenmayne

Indian Ridge

Green Castle

Green Lucia

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires