dimanche 26 mai 2024
AccueilVentesUne offre en progrès

Une offre en progrès

Breeze up Osarus

Une offre en progrès

Mercredi à La Teste, la breeze up Osarus s’est conclue sur une note relativement positive, le chiffre d’affaires passant de 620.500 € à 728.500 € grâce à une petite vingtaine de lots en plus. Le prix moyen est stable, passant de 17.274 à 16.574 €. Le taux de vendus régresse, de 75,93 % à 70,83 %. C’est le top vendeur de la vacation, les Irlandais de Mayfield Stables, qui a vendu le top price à 80.000 €. Il est revenu au top acheteur de cette session, Nicolas de Watrigant (Mandore International). Au lendemain de la vente, Emmanuel Viaud nous a confié : « Le chiffre d’affaires est en progression sur l’année dernière, tout comme le top price, qui est de 30.000 € supérieur à celui de 2023. Finalement, 70 % des lots ont été vendus. Mayfield Stables présentait pour la première fois chez Osarus, avec réussite. Quand les chevaux n’ont pas les primes, il faut un bon étalon et une bonne visite vétérinaire. Au contraire, quand la visite n’est pas bonne, c’est plus difficile. Mayfield Stables a souligné la bonne qualité de la piste et les bonnes conditions de présentation. Yann Creff, présent avec le haras de Lauze, a vendu trois de ses quatre lots. C’est un présentateur historique de cette vacation. Nous manquons de présentateurs français comme lui ! »

Une belle Mehmas pour Alain Jathière et ses associés

#41 (F2) Mehmas & Heavenly Bliss, par Intello 80.000 €

Acheteur(s) : Mandore International Agency

Vendeur(s) : Mayfield Stables

Éleveur(s) : Andrew McNally

Cette pouliche n’était jamais passée en vente auparavant et c’est son éleveur, Andrew McNally, qui l’a envoyée chez les Irlandais de Mayfield Stables pour y être vendue. C’est une fille de l’améliorateur Mehmas (Acclamation). La mère n’a pas gagné en cinq sorties, mais Heavenly Bliss (Intello) avait cependant pour elle le fait d’avoir une page de catalogue intéressante. En effet, la deuxième mère, Heaven Sent (Pivotal), a gagné les Dahlia Stakes (Gr3). Et elle a produit deux black types, dont Seven Heavens (Frankel), deuxième du Surrey Stakes (L) avant d’être vendu à Hongkong à 3ans (ce qui n’est pas un avantage pour “noircir” une page), et Firmament (Cape Cross), performant dans les gros handicaps anglais sur 1.400/1.600m, mais avec un rating de cheval de Groupe. Après avoir signé le bon à 80.000 €, soit le top price de la vacation, Nicolas de Watrigant a déclaré : « C’est une très belle pouliche, par un père améliorateur. Son breeze était très bon, ses radios et son scope excellents… Je l’ai achetée pour Alain Jathière et nous allons trouver des associés. Elle va aller chez Mauricio Delcher-Sanchez. » Avec cinq achats pour un total de 180.000 €, l’homme de Mandore International termine en tête de liste des acheteurs ! Au sujet de la vente 2024, il explique : « Je pense qu’en termes de qualité, c’est la meilleure édition de cette breeze up. Sur les deux poulains achetés pour partie par Alain Jathière, les parts disponibles sont rapidement en train de se vendre. » Sur ce lot 41, Paul Basquin était sous-enchérisseur. En 2022, Nicolas de Watrigant avait acheté le top price, Olkovskha (Zelzal), deuxième du Prix Rose de Mai (L) avant de partir aux États-Unis : « Olkovskha était notre premier achat pour Alain Jathière – en association avec mes clients américains – lors de cette vente. Elle s’est révélée être bonne et nous sommes revenus à cette vacation suite à cette expérience positive. »

Mayfield Stables, top vendeur

Derrière l’entité Mayfield Stables, on trouve Tanya Browne et Reinaldo Souza. Ils terminent en tête des vendeurs. Le Brésilien installé en Irlande a déclaré : « John McNally m’envoie des chevaux depuis six ans et cela a bien fonctionné. À 80.000 €, la Mehmas a dépassé nos attentes. Nous l’estimions entre 40.000 et 45.000 €. Nous l’aimons beaucoup et elle a toujours fait preuve de beaucoup de vitesse à la maison, ainsi que d’un bon tempérament. » Tanya Browne et Reinaldo Souza ont vendu plusieurs bons chevaux en France, comme Channel (Nathaniel) ou encore Homérique (Exchange Rate).

Un petit-fils de Pomology pour un client de Nicolas Caullery

#2 (M2) Profitable & Teikei, par New Approach 47.000 €

Acheteur(s) : Mandore International Agency

Vendeur(s) : Mayfield Stables

Éleveur(s) : Andrew McNally

Acheté 20.000 € l’année dernière chez Tattersalls, ce poulain a fait tomber le marteau à 47.000 €. Nicolas de Watrigant a déclaré : « Je l’ai acheté pour des clients de l’agence de Nicolas Caullery, chez qui il va aller à l’entraînement. C’est un magnifique poulain avec beaucoup de profondeur. La famille est belle. » Le vendeur a déclaré : « Il vient du même élevage que le top price. C’est un grand cheval, fort et beau. Il était un peu vert et même s’il s’est bien comporté durant son breeze, j’ai été un peu déçu. Je pense qu’il est meilleur que ce qu’il a montré en piste. »

Le père Profitable (Invincible Spirit) a été vendu en Turquie par Darley. Sa production a bien réussi en France, comme dans le cas de Wed (Prix du Calvados, Gr3) et Miramar (Prix Sigy, Gr3). Teikei (New Approach), la mère, a déjà eu un partant, Empire Bling (Oasis Dream), un cheval qui est un espoir classique en Norvège. L’origine est bien connue en France et en particulier la deuxième mère, Pomology (Arch), qui a gagné les Lancashire Oaks (Gr2) et le Prix Minerve, (Gr3). C’est la mère de Goldspur (Dubawi), troisième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1).

Jean-Daniel Manceau sur tous les fronts

#40 (F2) Blue Point & Grandee Daisy, par Sepoy 35.000 € (amiable)

Acheteur(s) : Jean-Claude Rouget & Capucine Bloodstock

Vendeur(s) : Mayfield Stables

Éleveur(s) : Baroda Stud

Issue d’un grand élevage irlandais, cette pouliche est passée en vente yearling chez Goffs où le courtier Federico Barberini a signé le bon à 27.000 €. Jean-Claude Rouget l’a obtenue à l’amiable pour 35.000 € et il avait dépêché Jean-Daniel Manceau sur place. Comme souvent chez cet entraîneur classique, on peut penser que son futur propriétaire est à définir. Mais il faut dire que comme beaucoup de monde, il aime l’étalon de Darley Blue Point (Shamardal), père de son bon Keran, récent deuxième du Prix Djebel (Gr3).

La mère, Grandee Daisy (Sepoy), a gagné deux petites courses en Angleterre. Son premier produit, Conde (Phoenix Of Spain) a pris deux places en six sorties outre-Manche avant d’être vendu à petit prix en Allemagne. La deuxième mère a donné deux bons chevaux, dont Pimento (Iffraaj), très prometteur deuxième du Prix Djebel (Gr3) avant d’être arrêté six mois. Suite à cette interruption, le poulain n’avait pas retrouvé le niveau qui fut le sien en première partie de carrière.

Un beau Le Havre pour les clients d’Adrien Fouassier

Un peu plus tard dans la vente, Jean-Daniel Manceau a signé un autre bon, cette fois avec Adrien Fouassier. Pour 25.000 €, ils ont eu le dernier mot pour un fils de Le Havre (Noverre) présenté par Hyde Park Stud. La mère par Galileo (Sadler’s Wells) a déjà donné un black type. Le jeune courtier nous a confié : « L’entraîneur va certainement monter une association entre plusieurs clients pour aller aux courses. C’est un beau cheval, chic, qui se déplace bien, pour la fin de l’année. »

À la recherche de la nouvelle Cachet

#44 (F2) Aclaim & Impressionable, par Exceed And Excel 31.000 €

Acheteur(s) : Mandore International Agency

Vendeur(s) : Hyde Park Stud

Éleveur(s) : Hyde Park Stud

Présentée par son éleveur, Hyde Park Stud, cette pouliche n’était jamais passée sur un ring de vente. Nicolas de Watrigant a eu le dernier mot à 31.000 €. Son père, Aclaim (Acclamation), bon cheval de vitesse, est sorti du rang en donnant une gagnante classique très tôt dans sa carrière avec la très courageuse Cachet (1.000 Guinées, Gr1)… elle aussi élevée par Hyde Park Stud et elle aussi passée par les breeze up ! La mère, Impressionable (Exceed And Excel), n’a eu qu’un partant à ce jour. La deuxième mère, Appealing (Bertolini), avait elle aussi de la vitesse et elle s’était classée troisième des Oak Tree Stakes (Gr3) avant de partir aux États-Unis. Ses deux partants ont gagné. Le meilleur fut l’utile Elusif (Elusive Quality), gagnant de huit courses de petite facture sur 1.400 et 1.600m outre-Manche.

Joël Boisnard en terrain connu

#47A (M2) Birchwood & La Tania, par Siyouni 28.000 €

Acheteur(s) : Joël Boisnard

Vendeur(s) : haras de Lauze

Éleveur(s) : haras d’Haspel & Terrains d’Avilly Saint Léonard

Le haras de Lauze, structure de Thomas Fourcy placée sous la responsabilité de Yann Creff, présentait pour la première fois lors de cette breeze up. Confié par José Delmotte, le lot 47A, va rejoindre Joël Boisnard. L’entraîneur de Senonnes a déjà un mâle de Birchwood (Dark Angel) élevé au haras d’Haspel dans ses boxes. Il s’agit de Fais Nous Plaisir (Birchwood), lauréat du Prix de Montaigu devant Birr Castle (Cloth of Stars). Concernant le lot 47A, sa mère a déjà donné Poup’s (Johnny Barnes), gagnant de son maiden à 2ans à Marseille.

Présenté par le même consignor pour le même élevage, le lot 77 est un produit de Cloth of Stars (Sea the Stars) dont la mère a déjà donné Prince de Paname (Pedro the Great), deuxième du Prix Maurice Caillault (L). Joël Boisnard l’a obtenu pour 23.000 €.

Également présenté par le haras de Lauze pour le compte d’Haspel, le lot 11 est un puissant Cloth of Stars, très en forme en ce début d’année, et de la confirmée Winografa (Teofilo), mère de trois vainqueurs. Cécile Adonias (Cava Associates) a eu le dernier mot à 23.000 € : « Je l’ai acheté pour Sandro Tsereteli, entraîneur à Madrid, et Arturo Roses, l’un de ses clients. Je leur avais déjà acheté ici Love for Life, qui a gagné la Poule espagnole. »

D’autres achats à suivre

Guy Petit, qui a vécu au Danemark, a acheté le lot 46 pour un client danois. C’est un fils du jeune étalon Study of Man (Deep Impact) et il a été acheté 10.000 Gns lors du book 3 de Tattersalls. Pas taillé pour être précoce, il a des engagements classiques en Scandinavie. Présenté par Lackendara Stables, il est issu d’une famille vivante et on retrouve Laulne (Starsplangedbanner) sous la deuxième mère.

Seule fille de Zarak (Dubawi) au catalogue, le lot 26 était présenté par Gourneen Stables. La pouliche avait été achetée 21.000 € par Joseph Burke en octobre chez Arqana, en provenance du lot du haras de l’Hôtellerie. C’est Alban de Mieulle, accompagné d’Antoine de Watrigant et Jean-Pierre Totain, qui a signé le bon à 22.000 € : « Elle est bien née et marche bien. Si elle galope, tant mieux, mais son papier est très intéressant pour l’élevage. » Sa mère et son frère sont black types sur le dirt aux États-Unis.

Un top price à 30.000 € chez les pur-sang arabes

Quatre des neuf pur-sang arabes présentés sur le ring ont été vendus. Le top price, à 30.000 €, revient à un produit de Dormane (Manganate). Élevée par Al Ashai Stud, c’est une fille de Selketh (Munjiz), deuxième des Emirates Equestrian Federation International Stakes (Gr2 PA) à Newbury. Paul Basquin, pour 15.000 €, a obtenu un produit d’Alsaker (Af Albahar). La mère a produit un black type en Pologne.

Après un long mois de Ramadan, les musulmans fêtaient l’Aïd mercredi soir, un moment où beaucoup de gens passent du temps en famille dans le Golfe. Ce qui n’a pas aidé les vendeurs chez Osarus. 

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires