vendredi 14 juin 2024
AccueilCoursesGala Real marque les esprits avant le Diane 

Gala Real marque les esprits avant le Diane 

Longchamp, dimanche 

Prix de la Seine (L)

Gala Real marque les esprits avant le Diane 

Impressionante pour sa rentrée, à Saint-Cloud, Gala Real (Wootton Bassett) était la logique favorite du Prix de la Seine (L). Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que la pouliche de la Scuderia dei Duepi (Carlo Ancelotti), de Ballylinch Stud et de l’écurie des Charmes a donné des sueurs froides à ses nombreux soutiens !

Un éclair de classe

Some Skye (Churchill) est allée devant et elle a animé à un train peu sélectif, Ioritz Mendizabal faisant galoper Gala Real en dernière position. Une course piège donc. L’épreuve s’est véritablement lancée dans le tournant et la future lauréate avait alors beaucoup de retard à combler sur l’animatrice. Pouliche dure, Some Skye est allée très loin et à 200m du but, elle avait encore une avance confortable. Pour venir la battre, vu son retard, Gala Real devait faire “un truc”. Et elle a effectivemment placé un changement de vitesse percutant pour venir prendre le meilleur tout à la fin. Quelle impression ! Encore à cheval, Ioritz Mendizabal a déclaré : « J’ai pris mon temps car je ne pouvais pas tout demander à la sortie du tournant. J’ai attendu qu’elle soit équilibrée. C’est pour ça qu’elle a mis un peu de temps. Elle n’a pas trop de métier. C’est la première fois qu’elle lutte. Elle apprend et fait un “truc” sympa. » Aventure (Sea the Stars) est proche deuxième, elle qui n’avait pas été revue depuis sa deuxième place dans le Prix des Réservoirs (Gr3). Troisième, Some Skye décroché son caractère gras. 

Le Diane… et au-delà !

L’émotion était grande dans le clan Botti. Alessandro Botti nous a dit : « J’ai frisé la crise cardiaque. Elle a besoin de train. Depuis la tribune, à un moment donné de la course, je me suis dit qu’elle allait terminer troisième car elle était très loin. Ce qu’elle a fait pour gagner, c’est peu ordinaire. Je suis très fier de la pouliche. Soulagé aussi, bien sûr. On a vu qu’elle était capable de lutter. Le plan, de longue date, est d’aller sur le Diane. Elle était un peu molle aujourd’hui, dans son monde, mais elle fini très fort sur 200m​.​​​​​ » Carlo Ancelotti a remporté hier soir le championnat d’Espagne en tant qu’entraîneur du Real Madrid. Dimanche à Longchamp, il a vécu un autre grand moment de sport à distance. Alessandro Botti poursuit : « Dès le poteau passé, il m’a appelé ! C’est une grande émotion pour lui aussi. Le rêve continue. C’est génial de pouvoir se projeter sur le long terme avec une telle pouliche. Aujourd’hui, elle montre aussi qu’elle pourra peut-être encore rallongée par la suite pour les plus belles courses ! »

La bonne rentrée d’Aventure

Au sujet d’Aventure, Christophe Ferland nous a confié : « Nous n’avions pas un bon numéro de corde, c’était un retour après sept mois sans courir, donc elle a attendu pour venir finir. Aventure fait une très bonne rentrée. Elle répond à toutes les attentes, est battue probablement une bonne pouliche qui avait déjà une course dans les jambes. Nous espérons qu’elle puisse monter en puissance désormais. Le matin, nous avions remarqué qu’elle manquait un peu de vitesse pour être dirigée sur le chemin de la Poule. Cela ne servait pas à grand-chose de lui donner une rentrée sur 1.600m alors qu’elle fera 2.000m et plus. Nous pouvons penser au Diane, dans lequel elle est engagée, sinon au Royaumont par exemple. Nous allons attendre de voir comment elle récupère pour décider de la suite. »

Une première pour Pierre Groualle

Pierre Groualle avait très bien engagé Some Skye qui a su imposer son rythme à la course. Il nous a confié : « C’est une pouliche qui a beaucoup d’influx et qui n’est pas des plus maniables. Nous ne voulions pas la courir dans une course faible en partants et cette Listed se présentait bien dans son programme. De plus, elle avait de bonnes performances dans des lots corrects. Elle réalise une bonne valeur mais nous l’avons toujours estimée. Ce n’était pas le déroulement de course que nous avions imaginé. Tous les jockeys ont un peu les mêmes ordres mais Tony Piccone s’en est bien sorti. C’est un premier black type pour l’écurie et je pense que nous sommes battus par deux bonnes pouliches. »

Une nièce de Fénelon

Élevée par Noir et Or Élevage et l’écurie Skymarc Farm, c’est-à-dire la famille Moussac et la regrettée Lady O’Reilly, Gala Real a été achetée 270.000 € par Meridian International (Ghislain Bozo) à la vente de yearlings d’août Arqana, alors qu’elle était présentée par le haras de la Louvière. C’est une fille de l’étalon de Coolmore Wootton Bassett et de Cala Violina (Lope de Vega), lauréate de l’une de ses deux sorties à 3ans sur les 2.100m à Vittel, et dont il s’agit du premier produit. La mère a un 2ans par Kodiac, acheté 105.000 € à la vente d’août par Meridian International, alors qu’il était présenté lui aussi par le haras de la Louvière. Nommé Ipso Facto, il est à l’entraînement chez Christopher Head. Elle a une yearling par Camelot.

La deuxième mère est la bonne Aigue Marine (Galileo), qui s’est imposée dans le Grand Prix de Clairefontaine (L) avant de remporter deux Grs3 aux États-Unis, sur 2.400m. On lui doit aussi Fénelon (Fastnet Rock), vainqueur du Prix Bedel et du Prix de l’Avre (L) et qui s’était classé troisième du Grand Prix de Deauville (Gr2). La troisième mère, Aiglonne (Silver Hawk), lauréate du Prix Fille de l’Air (Gr3), a donné six black types : Mekhtaal (Sea the Stars), vainqueur du Prix d’Ispahan (Gr1), Normandy Bridge (Le Havre), deuxième du Critérium International (Gr1), Démocrate (Dalakhani), lauréat du Prix Hocquart (Gr2), Apophis (Rainbow Quest), troisième du Prix Jacques Laffitte (L), ou encore Crosswind (Cape Cross), troisième du Prix Ridgway (L). C’est la famille de Germance (Silver Hawk), triple gagnante de Groupe à 3ans, dont le Prix Saint-Alary, mais aussi deuxième du Prix de Diane (Grs1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’25’’94

De 1.000m à 600m : 25’’81

De 600m à 400m : 11’’84

De 400m à 200m : 11’’36

De 200m à l’arrivée : 12’’04

Temps total : 2’26’’99

Zafonic

Ifrraaj

Pastorale

Wootton Bassett

Primo Dominie

Balladonia

Susquehanna Days

GALA REAL (F3)

Shamardal

Lope de Vega

Lady Vettori

Cala Violina

Galileo

Aigue Marine

Aiglonne

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires