lundi 17 juin 2024
AccueilCoursesPistache Doré se hisse sur le trône

Pistache Doré se hisse sur le trône

Auteuil, dimanche

Prix Alain du Breil – Course de Haies de Printemps des 4ans (Gr1)

Pistache Doré se hisse sur le trône

1er PISTACHE DORÉ

2e KINGLAND (K)

3e KIBBOUTZ (K)

Un peu frêle à 3ans, Pistache Doré (Sommerabend) avait réalisé de très belles performances à cet âge, concluant notamment quatrième du Prix Cambacérès (Gr1). Mais le poulain acheté par la famille Papot à l’automne 2023 avait besoin d’être fabriqué. Cette année, nous avons vu un autre cheval, plus fait physiquement et mentalement. Après une balade dans le Prix de Marsan (L), Pistache Doré a franchi plusieurs paliers pour remporter le Prix Alain du Breil (Gr1), apportant un premier Gr1 au tandem “Mele-Papot”. Placé en sixième position par Johnny Charron, il a parfaitement sauté, passant troisième dans le tournant final. Puis il a pris la tête à l’entrée de la ligne droite, très facilement. Il s’est imposé de deux longueurs et demie, de la tête et des épaules, devant la fine fleur des hurdlers de 4ans… Dont il est désormais le leader !

Le plaisir de gagner un Gr1 pour jeunes chevaux

Pistache Doré a offert un premier Gr1 pour jeunes chevaux à son mentor, Daniela Mele, qui nous a dit : « Il fallait oser, c’est tout ! Nous voulions le mettre en steeple, mais pour finir nous sommes revenus en haies. Ça l’a très bien fait car le poulain était au top ! Il avait très bien gagné le Prix de Marsan (L), donc je m’étais dit qu’il pouvait venir courir le Prix Alain du Breil. Évidemment, il y a toujours de la concurrence, mais je marche au feeling. À 3ans, il avait le bonnet et il fallait vraiment le cacher. Il avait du gaz et d’ailleurs, le matin, il pulvérise tout le monde ! Il pourrait gagner en plat. Il fallait le fabriquer. J’aime bien les débuter avec des bouchons pour qu’ils soient dans leur bulle. Johnny [Charron, son jockey, ndlr] n’aime pas cela car lorsqu’il fait des appels de langue, ils ne réagissent pas (rires). Mais de cette manière, on monte les marches. Je suis très contente de gagner un Gr1 pour les jeunes chevaux ! C’est magnifique de les fabriquer ! Je suis très contente de remporter mon premier Gr1 pour la famille Papot qui me laisse faire. Il faut aussi souligner le travail de toute l’équipe. J’ai une équipe de choc ! »

Kingland et Kibboutz finissent bien

Après avoir patienté, Kingland (K) (Cokoriko) et Kibboutz (K) (Spanish Moon) ont progressé en face. Sur le plat, le poulain de Lynne et Angus Maclennan, Thierry Cyprès, Paul-Étienne Carrillon et Renaud Lavillenie a donné un superbe coup de rein, refaisant de nombreuses longueurs pour finir deuxième à deux longueurs et demie de Pistache Doré. Kibboutz a lui aussi fait un bel effort final, se classant troisième. Entraîneur de Kingland et Kibboutz, qui seront encore meilleurs avec l’âge, François Nicolle nous a dit : « La course a été très rythmée et Kingland a été pris de vitesse. Il s’est retrouvé loin et a été un peu contrarié dans le dernier tournant. Il a quand même bien accéléré mais peut-être un peu tard… Il a tout de même tracé une très belle ligne droite. Le meilleur a gagné mais ce sont deux très bons chevaux. Kibboutz était monté par Bryony qui ne connaît pas trop Auteuil. Elle a monté une très belle course, il n’y a rien à dire. Désormais, ils vont partir en vacances et nous les retrouverons à l’automne. Kibboutz va aller en steeple et Kingland devrait rester en haies, à moins que… » Longuement attentiste, Gardien de Musée (K) (Chœur du Nord) a tracé un dernier kilomètre prometteur pour se classer quatrième. Cette course va certainement lui faire le plus grand bien pour son avenir.

Léon du Berlais à revoir à l’automne

Tombé à cause d’un rival à la première haie, dans le Prix Amadou (Gr2), le grand favori, Léon du Berlais (Authorized), a gardé des séquelles de cette première chute. Très prudent sur les deux premières haies, le représentant de la casaque de l’Écurie Hub de Montmirail s’est retrouvé dernier et n’a jamais été vraiment en course, concluant sixième. Bertrand Le Métayer, manager de l’écurie d’Hubert Mauillon, propriétaire de Léon du Berlais, nous a déclaré : « Le cheval s’est souvenu de sa chute. Nous n’avons donc pas été trop durs avec lui et nous le reverrons à l’automne, en le remettant en confiance. » King Conti (K) (Pastorius) a fait une énorme faute en face et il a dû être arrêté. 

Une première Sommerabend

Élevé par Chantal Becq, qui a décroché son premier Gr1 en obstacle, Pistache Doré est un fils de Sommerabend (Shamardal), étalon au haras de Gelos. Il a été son premier succès black type en obstacle. C’est désormais son premier lauréat de Groupe (plat et obstacle confondus).

La mère, Sirène Dorée (Kingsalsa), est gagnante de quatre courses en plat entre 1.200m et 1.600m. Elle a aussi donné Émotion Dorée (Evasive), lauréate sur 1.800m par deux fois. Après Pistache Doré, Sirène Dorée a eu Diamant Doré (Martinborough), un 3ans exporté en Irlande, et Pampas Doré (Chachnak), un 2ans. La deuxième mère, Pampa Dorée (Loup Solitaire), a gagné huit petites courses en plat de 1.600m à 2.700m.

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Sommerabend

Monsun

Sommernacht

Shona

PISTACHE DORE (H4)

Kingmambo

Kingsalsa

Caretta

Sirène Dorée

Loup Solitaire

Pampa Dorée

Pampalanta

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires