mardi 18 juin 2024
AccueilInternationalUne victoire au goût amer pour le "FR" Teahupoo…

Une victoire au goût amer pour le “FR” Teahupoo…

Festival de Punchestown (IE), jeudi

Champion Stayers Hurdle (Gr1)

Une victoire au goût amer pour le “FR” Teahupoo…

Depuis qu’il a été rallongé sur 4.800m, le French bred Teahupoo (Masked Marvel) s’est affirmé comme le meilleur hurdler de tenue. Lauréat de la Stayer’s Hurdle (Gr1) à Cheltenham, il a remporté l’équivalent irlandais, le Champion Stayers Hurdle (Gr1) à Punchestown. Le doublé des champions ! Pour l’écurie de Gordon Elliott, mentor de Teahupoo, ce Gr1 restera comme un excellent mais également comme un très mauvais souvenir. Et pour cause puisque son autre représentant, Sire du Berlais (Poliglote), s’est blessé à trois obstacles de la fin et n’a pu être sauvé. Sire du Berlais avait notamment remporté la Stayer’s Hurdle de Cheltenham et deux Liverpool Hurdle (Grs1) à Aintree. C’est un authentique guerrier que John-Patrick McManus perd là…

Teahupoo a galopé au centre du peloton, en dehors, avant de faire mouvement en progression, pour aborder le tournant final à proximité des animateurs. Il s’est assuré le meilleur à l’entrée de la ligne droite avant de faire la différence pour franchir la dernière claie. Sur le plat, il a prolongé son effort pour l’emporter de six longueurs et demie devant Astérion Forlonge (Coastal Path), lequel a tracé un excellent dernier kilomètre. Propriétaire de Teahupoo, Brian Acheson a déclaré : « Je suis très heureux pour le cheval. Tous ceux qui doutaient de lui peuvent retourner se coucher ! J’étais un peu inquiet à cause du terrain. De plus, le cheval avait fini dernier du Champion Hurdle à Punchestown et j’avais peur que cet échec lui soit resté en tête. Je voulais vraiment qu’il montre jeudi à quel point il est bon… »

Une histoire de copains

La spécialité des hurdlers de tenue a trouvé, avec Teahupoo, la superstar qui lui faisait défaut depuis un moment. Suite à son succès à Cheltenham, son coéleveur, Anthony Baudouin nous avait raconté : « Teahupoo provient d’une vieille souche du haras du Hoguenet, qui remonte à Tago Mago, qui avait gagné le Prix Géographie. Nous avons conservé de nombreuses femelles de cette famille. Nous sommes allés à Masked Marvel (Montjeu) car il donne du modèle et la mère est plutôt légère, donc nous voulions lui donner du cadre. Elle va être saillie par No Risk at All (My Risk). Droit d’Aimer, la mère de Teahupoo, était bonne. Elle était entraînée par Nicolas [Bertran de Balanda, ndlr]. Nous l’avons gardée et mon “pote” Philip Prévost Baratte est entré dans l’aventure “élevage”. Nous avions conservé Teahupoo à l’entraînement, chez Gabriel Leenders, et il avait gagné à Auteuil en débutant. Ensuite, c’est Nicolas qui nous l’avait achetée et Philip avait participé au pré-entraînement et au débourrage, donc c’est une histoire de copains. Et quand on termine comme ça, c’est génial ! » C’est même plus qu’une histoire de copains puisqu’Anthony Baudouin et Philip Prévost Baratte étaient les témoins de mariage de Nicolas Bertran de Balanda !

Une mère précoce

Élevé par le haras du Hoguenet et Philip Prévost Baratte, Teahupoo est un fils de Masked Marvel (Montjeu), qui officie au haras de la Tuilerie pour Étreham, et de Droit d’Aimer (Sassanian), lauréate de ses trois premières courses au printemps de ses 3ans, dont deux sur les haies d’Enghien, et gagnante pour ses débuts en steeple en fin d’année à Lyon-Parilly. Teahupoo est le deuxième produit vainqueur de sa mère après Droit de Rêver (Enrique), lauréate de deux courses modestes sur le steeple en province. Droit d’Aimer a une 5ans, La Haute Couture (Montmartre), deuxième du Prix d’Indy (Gr3) et gagnante sur les haies d’Auteuil, une 2ans, Vaheana (Masked Marvel), et un yearling, Rare et Précieux (Masked Marvel).

La deuxième mère, Mago Less (Saumarez), a gagné un maiden en début d’année de 3ans sur les 1.800m de Marseille-Borély. Elle est aussi la deuxième mère d’Alix Pretty (Le Fou), gagnante à 3ans pour ses débuts en haies à Compiègne et sur le steeple de Cagnes-sur-Mer, mais aussi deuxième du Prix Christian de l’Hermite (L). La troisième mère, Tago Mago (Cadoudal), a notamment gagné à 3ans le Prix Géographie (Haies) à Auteuil.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires