mardi 18 juin 2024
AccueilA la uneLe Jockey Club devant le Derby

Le Jockey Club devant le Derby

Le Jockey Club devant le Derby

Le Jockey Club 2024 a été étalonné en prenant comme point de référence le quatrième, Ghostwriter (Invincible Spirit), qui a fait la même valeur que lors de sa quatrième place dans les 2.000 Guinées (Gr1). Ce classique s’est révélé être une ligne solide et qui a confirmé dans son pendant irlandais par le biais des deuxième et troisième : Rosallion (Blue Point) et Haatem (Phoenix of Spain). Il fallait bien un quatrième “fiable” pour jauger une course où deux des trois premiers en étaient à leur premier essai dans un Groupe ! Look de Vega a obtenu 120 pour sa troisième sortie publique. Son dauphin, First Look (Lope de Vega), a mérité un rating de 116 et Sosie (Sea the Stars) de 115. Avec le 112 de Ghostwriter, nous avons un rating moyen pour les quatre premiers s’élevant à 115,75. En comparaison, celui du Derby est de 115,5.

Le Jockey Club vu d’Angleterre

Les handicapeurs du Racing Post ont attribué à Look de Vega un bonus lié à l’aisance de son succès plus conséquent que ce que n’indiquent les ratings officiels de France Galop. Pour les échellistes du quotidien anglais, le pensionnaire de la maison Lerner a affiché 122. Une valeur qui, selon l’échelle du Racing Post, représente 120 de rating. Soit six livres de plus que First Look qui, dans les valeurs officielles, ne pointe pourtant qu’à quatre livres de son contemporain. Les écarts entre les placés du Jockey Club sont les mêmes outre-Manche que ceux des handicapeurs de France Galop. Reste que le lauréat a fort probablement bénéficié d’une projection sur sa valeur à venir. Ainsi, Timeform a jugé l’édition 2024 moins bonne que les précédentes. Le rating de Look de Vega est pour eux de 118, ce qui correspond à 114 sur l’échelle officielle. Mais la “bible noire” fondée par Phil Bull a ajouté un p (progrès) en soulignant que le poulain avait placé une superbe pointe de vitesse, atteignant le poteau avec d’évidentes ressources. Selon Timeform, l’ami Ghostwriter a performé un peu en deçà de son meilleur niveau mais, dimanche, il a prouvé tenir.

Une course tremplin

Les handicapeurs de France Galop n’ont pas le pouvoir de deviner le futur… Ils ne peuvent donc pas ajouter au rating des symboles comme le “p” magique de Timeform. Il nous reste toutefois un indicateur très important. Dans la suite de leur campagne de 3ans, tous les lauréats ou presque du Qatar Prix du Jockey Club, entraînés en France comme à l’étranger, ont fortement progressé. Preuve en est : à la fin de leur campagne de 3ans, ils ont affiché un meilleur rating dans le classement Longines. La moyenne du rating des quinze lauréats ayant précédé Look de Vega au palmarès du classique est de 119,5 après Chantilly. Il s’élève à 122,9 en fin de saison. Si on enlève de la liste Brametot (Rajsaman), qui a gagné le Jockey Club en 118 après un succès dans le Poule en 121, la différence dans le classement à la fin de la saison reste la même…

Les ratings des derniers gagnants du Jockey Club, au moment de leur succès et en fin d’année

Année  Gagnant Entraîneur Rating Jockey Club Rating Fin 3ans
2024 Look de Vega Carlos & Yann  Lerner 120
2023 Ace Impact Jean-Claude Rouget 123 128
2022 Vadeni Jean-Claude Rouget 123 125
2021 St Mark’s Basilica Aidan O’Brien 120 127
2020 Mishriff John Gosden 117 120
2019 Sottsass Jean-Claude Rouget 121 123
2018 Study of Man Pascal Bary 115 115
2017 Brametot Jean-Claude Rouget 118 121
2016 Almanzor Jean-Claude Rouget 116 129
2015 New Bay André Fabre 119 122
2014 The Grey Gatsby Kevin Ryan 119 127
2013 Intello André Fabre 120 124
2012 Saônois Jean-Paul Gauvin 117 117
2011 Reliable Man Alain de Royer-Dupré 121 122
2010 Lope de Vega André Fabre 124 124

Deux pouliches sur la montante

Les Groupes de dimanche à Chantilly nous ont également offert deux autres valeurs en hausse chez les pouliches. Sparkling Plenty (K) (Kingman) a établi 50,5 (111/112) dans le Prix de Sandringham (Gr2), progressant d’un kilo sur ce qu’elle nous avait montré dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Aventure (Sea the Stars) a bondi de 46 à 50 (110) en surclassant l’opposition dans le Prix de Royaumont (Gr3).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires