mercredi 24 juillet 2024

Blue Riband

EPSOM (GB), MARDI

BLUE RIBAND TRIAL (L)

Epictetus, en pensant au Prix du Jockey Club

L’hippodrome d’Epsom a dévoilé une peinture murale de 16m de large en hommage au succès de Lanfranco Dettori dans le Derby 2015. Cette année-là, il était en selle sur Golden Horn (Cape Cross). En 2023, le pilote italien est toujours à la recherche de son cheval pour le dernier Derby de sa carrière. Mardi, dans le Blue Riband Trial (L), il était associé à un possible candidat : Epictetus (Kingman). Le pensionnaire de la maison Gosden, deuxième à presque quatre longueurs d’Auguste Rodin (Deep Impact) dans le Futurity Trophy (Gr1) était opposé à quatre rivaux. Il a fait le job mais, pour parvenir à ses fins, Lanfranco Dettori n’a pas ménagé sa peine. Epictetus a négocié la descente du toboggan anglais sans problème avant de prendre l’avantage sans forcer. Mais, une fois en tête, il a été obligé de s’employer pour repousser les attaques d’Hadrianus (Galileo). La “FR” Cité d’Or (Galiway) bonne troisième est enfin black type. C’est le 13e produit de Galiway (Galileo) à décrocher du caractère gras. Epictetus est-il un poulain de Derby ? Élément de réponse, les bookmakers ont baissé sa cote à 20/1. Toutefois, John Gosden pense plutôt à un déplacement à Chantilly pour le Prix du Jockey Club (Gr1).

Un poulain pour Chantilly

John Gosden a remporté cette course pour la septième fois. Une préparatoire qu’il a aussi gagnée avec Cracksman (Frankel). Il prendra sa décision après les Dante Stakes (Gr2) : « C’était un test car le terrain était profond et, cette année, le poulain n’avait jamais travaillé dans de telles conditions. Son jockey m’a dit qu’il s’est retrouvé devant un peu tôt et le poulain s’est un peu repris. Il était fatigué pour finir. En regardant son pedigree, je pense qu’il est plus fait pour le Prix du Jockey Club que pour le Derby. Mais on discutera de ce choix après les Dante Stakes ».

L’héritage de Sir Evelyn de Rothschild

Epictetus est un élève de Georges Strawbridge qui avait acheté sa mère Thistle Bird (Selkirk), pleine de Kingman (Invincible Spirit), pour 750.000 Gns (890.500 €) à la dispersion de Waddlesdon Stud en 2019. Elle a remporté les Pretty Polly Stakes (Gr1) mais s’est également classée deuxième des Nassau Stakes et du Prix de l’Opéra (Grs1). Au moment de cet achat, elle avait 11ans. Son premier produit, Thorn (Dansili), s’était déjà imposé. Le deuxième, Bullfinch (Kodiac), venait d’ouvrir son palmarès à 2ans. Deux autres gagnants ont encore noirci une page de catalogue déjà séduisante : Barn Owl (Frankel) et surtout la pouliche de 4ans Jumbly (Gleneagles). Cette dernière a remporté les Valiant Stakes (Gr3) avant de passer sur le ring de Tattersalls December où elle a été achetée 1,25 million (1,48 M€) par Coolmore qui l’a confiée à Joseph O’Brien. La deuxième mère Dolma (Marchand de Sable) a gagné trois Listeds en France sous l’entraînement de Nicolas Clément. Sa meilleure performance fut une troisième place dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1). Elle est arrivée dans le haras du regretté Sir Evelyn de Rothschild après avoir été achetée 160.000 Gns (190.000 €) chez Tattersalls December en 2005. Outre Thistle Bird, elle a donné trois gagnants dont McCreery (Big Bad Bob) qui a remporté deux Grs3 et s’est placé au niveau Gr1 en Australie.

Thistle Bird a un 2ans par Lope de Vega (Shamardal).

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires