mardi 23 juillet 2024
AccueilA la uneOSARUS VEUT S’ÉLANCER DU BON PIED

OSARUS VEUT S’ÉLANCER DU BON PIED

OSARUS VEUT S’ÉLANCER DU BON PIED

Osarus organise mercredi et jeudi sa breeze up à La Teste. Une vente accompagnée cette année d’une première mondiale : outre les 2ans pur-sang anglais, la session propose également une sélection de sept pur-sang arabes de 3ans qui seront présentés au canter la veille des enchères. Cette innovation reflète la stratégie d’Osarus : se démarquer en innovant.

Jour de Galop. — Cette édition de la breeze up est à forte connotation irlandaise, puisque près de deux tiers des lots sont présentés par des vendeurs venus d’Irlande. Est-ce un choix assumé de votre part ?

Emmanuel Viaud. — La présence irlandaise a doublé chaque année. On a commencé avec dix lots, puis une vingtaine l’an dernier, pour arriver à quarante cette année. Dans le même temps, deux des vendeurs français qui présentaient le plus de chevaux à cette vente ne seront pas présents : malheureusement Larissa Kneip nous a quittés bien trop tôt, alors que Yann Creff a changé son orientation professionnelle. La présence de poulains irlandais, même s’ils ne sont pas tous éligibles à la prime, nous permet de constituer un catalogue cohérent. John Bourke, de Hyde Park Stud, a été l’un des premiers à nous faire confiance et, comme il a été satisfait des ventes qu’il a réalisées chez nous par le passé, le bouche-à-oreille a bien fonctionné. C’est vrai que venir à La Teste depuis l’Irlande, c’est un sacré voyage, mais nous avons fait en sorte de trouver des étapes pour les poulains, soit sur l’hippodrome de Graignes, soit près de Carentan, afin qu’ils arrivent dans de bonnes conditions sur le bassin.

N’avez-vous pas peur que cette forte proportion de lots non éligibles aux primes ne “refroidisse” les acheteurs ?

Je pense qu’il vaut toujours mieux acheter un bon cheval qui n’a pas la prime qu’un mauvais avec prime ! Pour illustrer mon propos, je citerais l’exemple de Briar Patch (Camacho) vendu par Hyde Park Stud l’année dernière à Maurizio Guarnieri, qui a gagné une Classe 2 à Deauville en fin d’année de 2ans et qui a ensuite été vendu aux États-Unis. L’opération pour l’entourage était plus que rentable, sachant que le poulain avait été adjugé 9.000 €. Maurizio Guarnieri avait aussi acheté, lors de cette édition, Sister of Love (Belardo) pour 5.000 €. La pouliche s’est imposée dès ses débuts au mois de juillet de ses 2ans, et reste sur deux succès à Chantilly. Son compte en banque, sans prime, dépasse les 50.000 €… Samedi Rien (Bated Breath), issue de la vente de 2021, est devenue la meilleure jument d’Espagne et on l’a vue cet hiver se classer troisième des Cape Verdi (Gr2) à Meydan. D’autre part, on compte aussi sur la présence d’acheteurs étrangers pour qui l’éligibilité à la prime est moins déterminante.

Est-ce si difficile de trouver des vendeurs français ?

Comme je l’ai rappelé, nous avons perdu cette année deux acteurs importants pour notre vente. Mais Philip Prévost-Baratte, un vrai spécialiste de ce type de ventes, continue de nous faire confiance, de même que Pascal Beyer. D’autres acteurs plus récents sur le secteur reviennent cette année : je pense à Éric Ventrou, qui présente un fils d’Intello très sérieux, ou à l’écurie de la Dentelle qui était déjà venue à deux reprises et qui se déplace avec deux pouliches. Enfin, nous avons le plaisir d’accueillir de nouveaux présentateurs, comme le haras du Bocage, situé près de Vimoutiers, l’écurie de Grenoux, une grosse structure de débourrage située près de Laval, Quentin Moulin, qui s’est installé en Normandie après avoir longtemps travaillé pour Philip Prévost-Baratte, Vincent Le Roy, ou encore le haras du Grand Courgeon. Nous espérons qu’ils reviendront les années suivantes, avec plus de lots. On ne peut pas nier pour autant que le pinhooking est plus inscrit dans la culture irlandaise…

La grande nouveauté cette année, c’est cette session réservée aux pur-sang arabes de 3ans. Comment avez-vous eu l’idée de lancer cette expérience ?

Nous avons organisé l’an dernier une vente de pur-sang arabes à l’entraînement qui a été bien accueillie. Nous sommes basés en plein cœur du Sud-Ouest, le berceau de cette race, et il existe une vraie demande de 3ans “prêts à l’emploi”, notamment pour les pays du Golfe. Après en avoir discuté avec plusieurs acteurs du marché, il nous est apparu intéressant de lancer une breeze up réservée à cette race. Pour une première, le catalogue ne contient que sept lots, mais la vente sera très suivie, en France comme dans les pays du Golfe. Et nous espérons que lors des prochaines éditions, le catalogue sera encore plus fourni. Osarus n’a peut-être pas la puissance de frappe des grosses agences, mais nous avons en revanche l’agilité que peut se permettre une structure plus légère comme la nôtre. Pour exister, nous devons innover !

Pour la première fois également, la vente est adossée à une belle réunion de courses, avec notamment un Groupe réservé aux arabes. Cette date est-elle un choix délibéré de votre part ?

Totalement. Nous profitons de la présence de nombreux professionnels, liée à cette réunion de course pour organiser les canters à la suite des courses, avec l’accord de Jacques Le Dantec, le président de la société des courses. Nous misons sur la synergie entre les courses et la vente.

Comment se dessine l’année 2023 pour Osarus ?

Nous maintenons notre vente de pur-sang arabes à l’entraînement le 3 juillet. La vente de yearlings retrouve sa place en septembre, les 11 et 12, et nous pensons pouvoir l’organiser sur deux jours, ce qui est plus confortable à la fois pour les vendeurs et les acheteurs. Nous clôturerons l’année avec la vente 100 % Obstacle, le 8 novembre au Lion-d’Angers. Dans la continuité des innovations, nous allons organiser le 23 septembre, en partenariat avec l’association Poneys au Galop, une vente officielle de poneys de courses, à Craon. Il existe une vraie demande pour les poneys, tant les courses qui leur sont réservées se sont développées. 

Les horaires de la vente

Mercredi 26 avril : Canters après la dernière course

Jeudi 27 avril : Vente à partir de 13 heures

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires