samedi 25 mai 2024
AccueilCoursesCrazy Luca peut aller plus haut

Crazy Luca peut aller plus haut

Lyon-Parilly, dimanche

Grande Course de Haies de Lyon

Crazy Luca peut aller plus haut

À 5ans, Crazy Luca (Lucayan) a enlevé la Grande Course de Haies de Lyon, décrochant la plus belle victoire de sa jeune carrière. Mais le cheval de Marcel Pecout, en 59,5 de valeur, peut certainement encore progresser. Il avait fait de belles choses sur le steeple d’Auteuil, mais aussi en haies en province. Et dernièrement, dans le Prix Aristote, face à de très bons chevaux, sur les gros obstacles d’Auteuil, il était encore bien en course lorsqu’il a fait une faute au gros open ditch, faisant tomber son jockey. Dans la Grande Course de Haies de Lyon, il a d’abord évolué en cinquième position, avant de perdre des rangs pour aborder le deuxième tournant. Il faut dire que, là encore, les animateurs sont allés vite, leur vitesse moyenne oscillant entre 52 km/h et 53 km/h durant les trois derniers kilomètres. Jockey de Crazy Luca, Bertrand Lestrade a eu la bonne inspiration de le rapprocher au dernier passage en face. Passé troisième juste avant le tournant final, alors que les leaders cédaient, le pensionnaire d’Emmanuel Clayeux a gagné un rang à la sortie du tournant final. Il est ainsi arrivé à une demi-longueur de Dschingis First (Soldier Hollow), lequel avait relayé les chevaux de tête. Crazy Luca a haussé le ton entre les deux dernières haies, en dehors, et, dans les 100 derniers mètres, il a dominé nettement Dschingis First pour s’imposer de deux longueurs, avec autorité. Le tout avec des ressources, puisqu’au tracking, il a effectué son dernier kilomètre avec une vitesse moyenne de plus de 56 km/h.

Dschingis First s’était bien défendu dans des lots corrects à Clairefontaine et Compiègne. Il a conservé la deuxième place devant Permafrost (Magadan), le favori Groom Boy (Tiger Groom), lequel a beaucoup tiré en début de course, et Le Petit Nice (Top Trip) qui était à hauteur des deux premiers lorsqu’il a fait une faute sur la dernière haie.

Un bon sauteur

Crazy Luca est un sauteur plutôt adroit qui, lorsqu’il a le bon parcours comme dimanche, est capable de faire de bonnes valeurs. Bertrand Lestrade a déclaré au micro d’Equidia : « Nous sommes bien partis, un peu en épaisseur, tout en étant couverts. Le cheval a perdu quelques rangs ensuite mais il saute très bien et nous nous sommes rapprochés en face. Le fait que les haies soient rapprochées en face nous a avantagés. Nous nous sommes placés avant le tournant final et comme le terrain est bon, il ne fallait pas fignoler. C’est un cheval qui a besoin de moral et il l’a bien fait. »

La famille de deux black types en plat

Élevé par Tony Forde et Marcel Pecout, Crazy Luca est un fils de Lucayan (Turtle Bowl) et de Cancilla (Wootton Bassett), lauréate d’un réclamer à 2ans sur 1.800m. Crazy Luca est le premier produit de sa mère qui a eu ensuite Sanaiya (Masterofthehorse), une yearling.

La deuxième mère, Diva Aggressiva (Tobougg), a pris quatre places à 2ans en Italie. Outre Candilla, elle a donné Pietra Giallo (Evasive), trois fois placée de Listeds sur 1.000m à 2ans. C’est la souche de Diva Cattiva (Lujain), à l’arrivée de courses principales entre 1.400m et 2.000m.

Dyhim Diamond

Turtle Bowl

Clara Bow

Lucayan

Grand Lodge

La Vltava

Lavanda

CRAZY LUCA (H5)

Iffraaj

Wootton Bassett

Balladonia

Cancilla

Tobougg

Diva Aggressiva

Silver Cache

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires