dimanche 16 juin 2024
AccueilCoursesLa plus belle de Rubis Vendôme et Mario Baratti

La plus belle de Rubis Vendôme et Mario Baratti

Chantilly, dimanche

Prix du Lys Longines (Gr3)

La plus belle de Rubis Vendôme et Mario Baratti

1er RUBIS VENDÔME

2e SILAWI

3e MANIATIC

L’édition 2022 du Prix du Lys Longines a été remportée par Simca Mille (Tamayuz) qui s’offrait par la même occasion le premier groupe de sa carrière. Depuis, le représentant du haras de la Pérelle et de Stéphane Wattel a enlevé le Qatar Prix Niel, le Prix d’Harcourt, ainsi que le Grand Prix de Chantilly (Grs2). Cette année, c’est Rubis Vendôme (Galiway) pour l’élevage et les couleurs de Guy Pariente qui crée la surprise dans cette préparatoire au Grand Prix de Paris (Gr1), s’imposant à 20/1 ! Une surprise qui permet à son entraîneur, Mario Baratti, de signer une première victoire de Groupe en France. Lauréat du Prix de Montfort (Maiden, 1.900m), sur la P.S.F. de Deauville en novembre, Rubis Vendôme a ensuite réalisé une bonne rentrée, terminant deuxième du Prix de Carentan (Classe 1), toujours à Deauville. Pour la quatrième sortie de sa carrière, son entourage a fait le choix de l’aligner au départ du Prix Noailles (Gr3), un test concluant puisqu’il y obtenait la quatrième place.

Un changement de tactique payant

Quelques semaines plus tard, à Longchamp, en terrain très souple, Rubis Vendôme a effectué ses débuts sur 2.400m à l’occasion du Prix de l’Avre (L). Monté à l’arrière du peloton pour l’occasion, il avait tracé une belle ligne droite pour décrocher la deuxième place. Dimanche, la tactique employée a été différente… Associé à Oisin Murphy, Rubis Vendôme a rapidement été placé dans le sillage des poulains de tête, sur une deuxième ligne. Après avoir mis un petit peu de temps à trouver son action dans la phase finale, le joli gris s’est bien allongé pour venir lutter et dépasser d’une petite longueur Silawi (Dubawi), lequel semblait pourtant être parti pour la gloire… Une longueur plus loin, le compagnon de casaque de ce dernier, Maniatic (Intello), complète le podium.

Rubis Vendôme décroche son ticket pour le Grand Prix de Paris

Après sa victoire dans le Prix du Lys en 2022, Simca Mille avait participé – échouant d’une encolure derrière Onesto (Frankel) – au Grand Prix de Paris (Gr1). Rubis Vendôme pourrait marcher dans les pas de Simca Mille, comme nous l’a précisé Mario Baratti : « Le Grand Prix de Paris était déjà dans nos esprits avant cette sortie. Nous avons toujours cru en Rubis Vendôme et il ne nous a jamais déçus. Nous étions confiants et le cheval ne fait que confirmer ce que nous pensions de lui. Dans le Prix de l’Avre (L), il s’est montré très froid et a mis du temps pour se déclencher mais son accélération était belle. Aujourd’hui, j’ai demandé à Oisin Murphy de ne pas le monter dernier. Il est encore meilleur en bon terrain mais surtout très courageux ! C’est une chance d’avoir un propriétaire comme Guy Pariente et de remporter une nouvelle épreuve à Chantilly. » Au micro d’Équidia, Oisin Murphy a ajouté : « Je suis vraiment heureux de gagner pour Guy Pariente car c’est un propriétaire prestigieux. De plus, Galiway est un super étalon. De course en course, le poulain progresse. »

Un premier Groupe français pour Mario Baratti

Lauréat de son premier Groupe grâce à la victoire d’Angers (Seabhac) dans les 2.000 Guinées allemandes fin mai, Mario Baratti signe, ce dimanche, son premier succès dans un Groupe français : « Gagner lors de la journée du Prix de Diane est magnifique. Nous nous en souviendrons toute notre vie ! J’ai actuellement vingt-cinq chevaux à l’écurie et une dizaine de salariés, jeunes et passionnés. C’est cela la force de l’écurie ! »

Du black type pour Silawi

Le 25 mai dernier, Silawi terminait cinquième du Prix Hocquart (Gr3) pour sa première participation à une épreuve black type. De retour ce dimanche sur 2.400m, l’élève et représentant Wertheimer & Frère réalise la meilleure performance de sa carrière, et s’offre par la même occasion du caractère gras. Son mentor, Carlos Laffon-Parias nous a confié : « Nous y avons cru pour la victoire mais nous sommes battus par meilleur. Silawi est un poulain avec lequel il faut avancer et démarrer de bonne heure car il ne possède pas un gros changement de vitesse. En revanche, il a beaucoup de tenue. Les 2.400m sont vraiment sa distance. À l’avenir, le poulain ne sera pas dérangé par un terrain souple. » Pierre-Yves Bureau, manager de l’écurie Wertheimer & Frère, a commenté : « Silawi court très bien. Il a uniquement besoin de ne pas être contrarié dans un parcours. Il est tombé sur un poulain qui a montré une belle pointe. Mais il confirme être sur sa distance et appartient à une bonne famille, qui vieillit bien. Nous allons réfléchir et voir s’il a une chance de bien tenir son rang dans le Grand Prix de Paris. »

Maniatic déçoit

Présenté comme grand favori de ce Prix du Lys, Maniatic venait d’être battu par le gagnant du Qatar Prix du Jockey Club (Gr1), Ace Impact (Cracksman) dans le Prix de Suresnes (L). En comparaison à Silawi, le pensionnaire d’André Fabre semblait détenir la meilleure chance des deux élèves et représentants Wertheimer & Frère. Mais à l’arrivée, le scénario a été différent… Pierre Yves Bureau explique : « Maniatic court bien mais il n’a pas vraiment de changement de vitesse. Avec son numéro de corde, il a peut-être un peu subi dans le parcours. Il montre que la distance n’est pas un souci et nous allons réfléchir pour la suite. »

Le neveu de Style Vendôme

Élevé par son propriétaire, Rubis Vendôme a été racheté 100.000 € chez Arqana. C’est un fils de l’étalon du haras de Colleville Galiway (Galileo). C’est le cinquième gagnant de Groupe de son père, et le sixième black type par cet étalon avec une mère par Kendargent sur trente-trois partants (18 %). La mère, Classe Vendôme (Kendargent), est gagnante de son maiden sur 2.000m en fin d’année de 2ans et aussi quatrième du Prix La Camargo (L). Rubis Vendôme est son troisième produit mais son premier gagnant. La poulinière a un 3ans, Saphir Vendôme (Territories), un yearling par Hello Youmzain (Kodiac). En 2022, elle a de nouveau rencontré Hello Youmzain. En 2023, elle a été saillie par Marianafoot (Footstepinthesand). Sa deuxième mère, Place Vendôme (Dr Fong), a fini deuxième du Prix Ronde de Nuit et troisième du Prix Sigy (Ls). Au haras, tous ses produits vus en compétition ont gagné, mais on lui doit surtout Style Vendôme (Anabaa), lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), et Prestige Vendôme (Orpen), deuxième de ce classique.

LES CHRONOS
TEMPS PARTIELS
Du départ à 1.000m : 1’28’’24
De 1.000m à 600m : 26’’24
De 600m à 400m : 11’’81
De 400m à 200m : 11’’47
De 200m à l’arrivée : 11’’77
Temps total : 2’29’’53

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Galiway

Danehill

Danzigaway

Blushing Away

RUBIS VENDÔME (M3)

Kendor

Kendargent

Pax Bella

Classe Vendôme

Dr Fong

Place Vendôme

Mediaeval

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires