mardi 27 février 2024
AccueilA la uneMostahdaf à 128 comme Baaeed

Mostahdaf à 128 comme Baaeed

Les ratings de Royal Ascot

Mostahdaf à 128 comme Baaeed

Le champion de Royal Ascot 2023 est Mostahdaf (Frankel) qui, dans les Prince of Wales’s Stakes (Gr1), a laissé à quatre longueurs ses rivaux en affichant 128, en hausse de sept livres sur son meilleur rating, et il a fait jeu égal avec le champion 2022 Baaeed (Sea the Stars), lui aussi pour Shadwell. Les carrières des deux chevaux sont bien différentes. Le pensionnaire de la maison Gosden est arrivé à son top niveau à 5ans et il a connu des défaites avant de trouver les bons réglages : 2.000m, bon terrain, un peu de fraîcheur. Baaeed était invaincu en neuf sorties quand il a remporté les Queen Anne (Gr1) l’an dernier, en grand miler capable d’aller un peu plus loin. John Gosden a déjà fixé les Juddmonte International (Gr1) comme prochain objectif de Mostahaf qui est maintenant à une livre d’Equinox (Kitasan Black), le japonais tête de liste des Longines World’s Best Racehorse Rankings. Son succès dans le Takarazuka Kinen (Gr1) n’a pas ajouté un gramme à son rating mais a confirmé qu’il est un champion, un de ceux qui savent se sortir de toutes les conditions et tactiques.

Paddington fait jeu égal à 123 avec Ace Impact

Le 123 du français d’élevage Paddington (Siyouni) a été confirmé par le jugement du handicapeur anglais Dominic Gardiner-Hill. Il a mis presque quatre longueurs au lauréat des 2.000 Guinées (Gr1) Chaldean (Frankel), qui a sous-performé de trois livres, et il est le champion de la génération 2020 ex æquo avec Ace Impact (Cracksman). On est encore à mi-saison et on ne connaît pas les limites d’Ace Impact et Paddington, mais la performance de ce dernier dans les St James’s Palace Stakes (Gr1) est de très haut niveau. Parmi les dix gagnants précédents, seuls deux ont fourni, dans le mile pour les 3ans de Royal Ascot, un meilleur rating : Kingman (Invincible Spirit) jugé en 126 en 2014 et Dawn Approach (New Approach) lauréat en 124 en 2013. Un petit 113 a suffi à Tahiyra (Siyouni) pour offrir dans les Coronation Stakes (Gr1) le doublé de Siyouni (Pivotal) mais les handicapeurs ont dû trancher sur une course tactique et chaotique.

Triple Time, un nouveau dans le club 120

Trois gagnants de Royal Ascot 2023 ont performé à 120, soit deux de moins que l’an dernier. En plus de Mostahdaf et Paddington, on trouve Triple Time (Frankel) qui, dans les Queen Anne (Gr1), a bondi de quatorze livres en 121. Le rating moyen des gagnants des groupes et des trois handicaps historiques (Royal Hunt Cup, Britannia et Wokingham) est de 114,22, en baisse fractionnelle sur 2022.

Courage Mon Ami comme le premier Stradivarius

La Gold Cup (Gr1) a été le moment fort, d’un point de vue émotionnel, du meeting et le 118 attribué à Courage Mon Ami (Frankel) n’est pas un rating canon. Avant de juger le représentant de Wathnan Racing comme un gagnant lambda, il faut considérer qu’il a gagné en invaincu, pour sa quatrième sortie, qu’il a progressé de douze livres, et que son rating est égal à celui de Stradivarius (Sea the Stars) lors de la première de ses trois victoires dans le marathon de Royal Ascot. L’an dernier, Kyprios (Galileo) avait gagné la Gold Cup en 119 avant de boucler la saison parfaite à 124.

Le « FR » Vauban (114) et le défi de l’année

Trois gagnants sur trente-cinq ont fait carrière en obstacle, et la performance à noter est celle du français Vauban (Galiway) qui a remporté le Copper Horse Handicap, en grandissime favori. Le triple lauréat de Gr1 sur les claies a affiché 114, un rating qui lui aurait permis de terminer dans les trois premiers de la Gold Cup. Les 4.000m ne sont pas sa tasse de thé mais, avant de quitter son coéleveur Philippe Decouz pour la Willie Mullins University, Vauban avait gagné le Prix Fréderic de Lagrange (L) à Vichy avec une valeur 46 (102). Si son entourage décide d’aller sur la Melbourne Cup (Gr1), ce sera un des défis de l’année…

River Tiber le meilleur des juniors

Royal Ascot nous offre les premiers vrais tests pour les juniors. Dans les six courses, on a eu cent seize partants et cinq juniors déclarés non partants devant les boîtes. C’est le gagnant des Coventry (Gr2) River Tiber (Wootton Bassett) qui a eu le meilleur rating (110), deux livres de moins que Bradsell (Tasleet), le lauréat 2022 qui, mardi, a battu la « FR » Highfield Princess (Night of Thunder) dans les King’s Stand (Gr1) en progressant à 119. Big Evs (Blue Point) a fourni dans les Windsor Castle (L) le même 108 affiché par Valiant Force (Wootton Bassett) dans les Norfolk Stakes (Gr2). L’américaine Crimson Advocate (Nyquist) a remporté les Queen Mary (Gr2) en 107, une livre de plus que Porta Fortuna (Caravaggio) dans les Albany (Gr3). La pouliche Snellen (Expert Eye) a battu les boys dans les Chesham (L) avec un minuscule 91. Il reste à noter que trois des juniors gagnants à Royal Ascot en 2022 ont remporté un Gr1 dans la suite de leur carrière.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires