samedi 24 février 2024
AccueilCoursesPalazzo montre son vrai visage

Palazzo montre son vrai visage

Chantilly, mercredi 

Prix de Vineuil (Maiden)

Palazzo montre son vrai visage

Immature lors de ses débuts dans le Prix Hunyade (Inédits), à Saint-Cloud à la fin du mois de mai, Palazzo (War Front) avait tout de même terminé quatrième. Mercredi, le représentant d’Ilse Smits, de Jean-Étienne et Pierre-Étienne Dubois, de l’écurie Hunter Valley, de l’écurie Elag ainsi que de Jennifer Bianco montre son vrai visage avec un changement de tactique payant. Palazzo était muni d’œillères pour la première fois. Placé en tête de l’épreuve par son jockey, il a pu mener à son rythme, se montrant plus concerné que lors de ses premiers pas. Dans la ligne droite, alors que l’inédit Stangheli (Shalaa) est venu l’attaquer, lui prenant même l’avantage le temps d’un instant, Palazzo a redonné un coup de rein pour décrocher son premier succès. Il s’impose finalement de deux longueurs devant le pensionnaire d’André Fabre, lequel réalise de très bons débuts. Une tête plus loin, Gold Index (Night of Thunder) termine troisième.

Pas encore sa distance 

Palazzo a débuté sur 1.200m, et mercredi, il découvrait les 1.400m, mais son avenir devrait s’écrire sur plus long, comme l’a indiqué son entraîneur, Christopher Head : « J’ai regardé toutes les courses de War Front aux États-Unis et je me suis dit que nous pouvions essayer de reproduire la même tactique en France. La dernière fois, nous avions essayé de le monter à la française en le cachant. Mais lorsqu’il domine la situation, il n’est plus le même. Il s’est montré beaucoup plus combatif que lors de ses débuts, même si ses premiers pas étaient bons. Il n’était pas encore sur sa bonne distance, il pourra être rallongé. Je suis content qu’il confirme sa qualité. À l’écurie, il est très estimé. Ce n’est pas simple de sortir un bon mâle mais je suis ravi que ce soit lui. »

Le premier produit de Pollara 

Élevé par l’écurie des Monceaux, Jean-Étienne Dubois et Ilse Smits, Palazzo est un fils de War Front (Danzig), étalon de Claiborne Farm et de Pollara (Camelot). Cette dernière a remporté un Prix de Royaumont (Gr3). Présentée sur le ring de Keeneland en 2020, la poulinière a été achetée 975.000 $ par Arthur Hoyeau alors qu’elle était pleine de War Front. Au haras, on lui doit un yearling par Dubawi (Dubaï Millennium) qui sera présenté à la vente de yearlings d’août d’Arqana ainsi qu’une foal par Siyouni (Pivotal). 

La deuxième mère, Brooklyn’s Storm (Storm Cat), est lauréate de deux épreuves en France et aux États-Unis mais elle a surtout donné Stormina (Gulch). Cette dernière a remporté, aux États-Unis, les Summer Finale Stakes, les Firecracker Stakes ainsi que l’Indian Maid Breeders’ Cup (Ls) avant de donner naissance à Silasol (Monsun), une gagnante des Prix Marcel Boussac et Saint-Alary (Grs1). C’est aussi la famille qui a donné Solemia (Poliglote), gagnante d’un Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 25’’90
De 1.000m à 600m : 24’’36
De 600m à 400m : 11’’95
De 400m à 200m : 12’’14
De 200m à l’arrivée : 12’’93
Temps total : 1’27’’28

Northern Dancer

Danzig

Pas de Nom

War Front

Rubiano

Starry Dreamer

Lara’s Star

PALAZZO (M2)

Montjeu

Camelot

Tarfah

Pollara

Storm Cat

Brooklyn’s Storm

Brooklyn’s Dance

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires