samedi 25 mai 2024
AccueilCoursesÀ Cannes avec l'art… et la manière

À Cannes avec l’art… et la manière

Vichy, mercredi

Prix de la Sorec (Maiden)

À Cannes avec l’art… et la manière

Auteur de bons débuts dans le Prix Christian Desvigne (Maiden), à Lyon-Parilly, À Cannes (Whipper) découvrait un bel engagement dans le Prix de la Sorec (Maiden). Et le représentant de Louis de Romanet et Christian Porte n’a pas manqué l’occasion offerte d’ouvrir son palmarès. Au rond, sa superbe robe grise n’a pas dû uniquement séduire les journalistes de Jour de Galop et, en piste, À Cannes a justifié l’engouement dont il faisait l’objet. “Réveillé” à la sortie des stalles de départ par son jockey, Thomas Trullier, le poulain a été placé à l’arrière du peloton, sur une troisième ligne, avant d’être décalé en dehors, à l’entrée de la ligne droite. Le passage de route franchi, À Cannes a été progressivement équilibré puis sollicité par son partenaire et, une fois son action trouvée, il a su accélérer pour devancer assez facilement Marzouk (Zarak) d’une petite longueur. Une longueur plus loin, l’animatrice, Hennezis (Almanzor), termine troisième.

Un poulain d’avenir

Présent à Vichy, Yoann Bonnefoy nous a déclaré : «​​​​​​​ Le poulain confirme ses débuts. Il manque encore d’expérience mais s’est pourtant montré professionnel jusqu’au bout alors qu’il n’était pas épaulé. Il n’est pas encore à 100 %, Je pense qu’il devrait faire un poulain “sympa” à l’avenir. Le matin, il a toujours montré qu’il avait une belle capacité à accélérer. Il est superbe qui plus est ! À Cannes peut encore se montrer tendu, donc nous avons fait le choix de le monter à l’arrière du peloton. Nous en faisions un poulain de handicap mais il est probablement un peu plus qualiteux. Nous allons lui laisser du temps et réfléchir à la suite de son programme. Gagner un maiden à Vichy pour Louis de Romanet est quelque chose d’assez fabuleux. »

Le petit-fils d’une gagnante de Listed en Allemagne

Élevé par son propriétaire, À Cannes est un fils de Whipper (Miesque’s Son), étalon au haras de Treban, et de She Cannes (Rajsaman), une jument restée maiden en deux sorties. Il s’agit du troisième produit et deuxième gagnant de sa mère, après Calas Queen (Elusive City), lauréate d’un handicap sur 1.800m à Aix-les-Bains. On lui doit également She Glory (Olympic Glory) exportée en Pologne ainsi qu’un yearling par Whipper. Pour retrouver du black type, il faut regarder sous la troisième mère, Croisière (Capote), gagnante du Preis Düsseldorf et des Miss Liberty Stakes (Ls).

Mr Prospector

Miesque’s Son

Miesque

Whipper

Sadler’s Wells

Myth to Reality

Millième

À CANNES (H3)

Linamix

Rajsaman

Rose Quartz

She Cannes

Galileo

Cannes to Capri

Croisière

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires