jeudi 13 juin 2024
AccueilCoursesIcône Angevine tient sa victoire de Groupe

Icône Angevine tient sa victoire de Groupe

Vichy, mercredi

Prix de l’Union des AQPS du Centre-Est (Gr3 AQPS)

Icône Angevine tient sa victoire de Groupe

Dans le Prix Glorieuse (Gr2 AQPS), en fin d’année dernière, Icône Angevine (Ballingarry) avait passé le poteau en tête… avant d’être distancée ! Dans ce Prix de l’Union des AQPS du Centre-Est (Gr3 AQPS), elle a pu prendre sa revanche sur le mauvais sort, enlevant enfin sa victoire de Groupe ! Associée à Christophe Soumillon, la représentante de l’écurie Flery Renaud et Pierre Laboue a patienté dans la seconde partie de peloton, se montrant légèrement allante en début de parcours. Plus posée en face, elle a progressivement gagné des rangs dans le dernier tournant, puis est venue en pleine piste placer son accélération. Possédant d’évidentes ressources au niveau du passage de route, la pensionnaire de Bruno Audouin a accéléré tout à l’extérieur et a rapidement dominé son sujet pour s’imposer d’un peu plus d’une longueur. Concurrent le moins expérimenté de la course, Jordans (Coastal Path), lauréat lors de ses débuts, se classe deuxième. Il devance In the Mix (Kandidate) d’une encolure.

Vers l’Arc des AQPS

Présent à Vichy, Bruno Audouin nous a confié : « La jument était prête et nous savions qu’elle allait bien courir. Nous avons eu la chance d’avoir Christophe Soumillon sur son dos et il l’a montée à la perfection. Olivier d’Andigné a réalisé du très bon travail avec elle mais aujourd’hui il devait monter pour Alain Couétil… Merci à lui toutefois pour le travail effectué. Je suis ravi pour sa propriétaire qui est une vraie passionnée. Icône Angevine était chez monsieur Grall, puis elle est arrivée à l’écurie. Elle a toujours montré de la qualité. C’est une superbe jument qui répond toujours présent. Cette victoire est géniale pour toute l’équipe ! Pour la suite, elle pourrait courir au niveau Gr1 à Paris [le Prix de Craon, l’Arc des AQPS, ndlr]. Maintenant, nous allons la laisser récupérer. »

Une sœur de Fines Ailes

Élevée par Laure et Catherine Fleury, Icône Angevine est une fille du regretté Ballingarry (Sadler’s Wells) et de Soupe Angevine (Califet), quatrième lors de son unique sortie sur 2.400m à Granville. Outre Icône Angevine, on lui doit Calki (Balko), gagnant d’un handicap sur le steeple de Nantes, Hun Ange Vint (Sinndar), lauréat sur les haies de Niort et sur le steeple de La Roche-Posay, et surtout Fines Ailes (Doctor Dino), deuxième du Grand Steeple-Chase de Loire-Atlantique (L). La poulinière a un yearling par Taj Mahal (Galileo) et elle a été saillie par Lavello (Zarak) en 2023. Sa deuxième mère, Rip et Rap (Saumon), s’est imposée en plat sur l’hippodrome de Vitteaux. Elle a notamment donné Rennais (Passing Sale), vainqueur du Prix Nupsala sur le steeple d’Auteuil, Nioky (Saint Cyrien), lauréat sur le cross palois, et Derap (Vidéo Rock), gagnant de neuf courses en cross.

Northern Dancer

Sadler’s Wells

Fairy Bridge

Ballingarry

Desert Wine

Flamenco Wave

Armada Way

ICÔNE ANGEVINE (F5)

Freedom Cry

Califet

Sally’s Room

Soupe Angevine

Saumon

Rip et Rap

Cabrette II

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires