dimanche 16 juin 2024
AccueilCoursesContrat rempli pour Liking

Contrat rempli pour Liking

Senonnes-Pouancé, samedi

Prix de la Vieille Forge (Maiden)

Contrat rempli pour Liking

Proposé à moins d’égalité, Liking (City Light) était le grandissime favori du Prix de la Vieille Forge (Maiden). Quoi de plus logique puisque ce pensionnaire de Fabrice Chappet qui effectuait sa troisième sortie publique, restait sur une deuxième place sur l’hippodrome de Clairefontaine. Qui plus est, le lot semblait à sa portée. Liking a pris un bon départ, au contraire de Sérénité des Roses (Planteur), qui a concédé plusieurs longueurs. Devant, Kedurev (Hunter’s Light), poulain très expérimenté, montrait le chemin. Dans la ligne droite, le représentant d’Antoine Gilibert s’est assuré le meilleur au poteau des 200 derniers mètres, avant de nettement creuser l’écart, étant même un peu repris par son jockey pour finir ; il s’impose d’un peu moins de deux longueurs. Derrière cet intouchable lauréat, l’inédit Count Paris (Recoletos) a effectué d’excellents débuts, concluant plaisamment son parcours pour s’emparer de la deuxième place. Kedurev complète le podium à deux longueurs et demie.

Le jockey lauréat, Simon Planque, a déclaré au micro d’Equidia : « Le poulain s’est très bien comporté, il a confirmé son statut de favori. Sur ce qu’il venait de réaliser, il détenait bien évidemment une première chance. Liking s’est cependant montré un peu immature au moment de s’assurer le meilleur. Il n’empêche que ce succès a été acquis sûrement. »

Le 7e gagnant de City Light

Élevé par François Rohaut, Liking est un fils de City Light (Siyouni), étalon au haras d’Étreham, qui donne ainsi son septième gagnant. Le jeune sire fait partie du top 10 européen des first crop sires. La mère, Benzolina (Second Empire), a gagné trois courses sur le mile à 3 et 4ans, étant prise en valeur 34,5. Présenté par le haras d’Étreham, Liking est passé sur le ring d’Arqana en octobre dernier, où il a été adjugé 40.000○€ à Chauvigny Global Equine (Sébastien Desmontils). Au haras, Benzolina a produit plusieurs black types : Baine (Country Reel), gagnante du prix Finlande (L), Wajnah (Redoute’s Choice), lauréate du Prix Urban Sea et troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), et Bassamba (American Post), qui s’est imposée dans le Prix de la Seine (L) et s’est classée troisième du Prix André Baboin (Gr3).

Benzolina est aussi la grand-mère de trois black types : Qatar Dream (Makfi), deuxième du Premio Parioli (Gr3), King Shalaa (Shalaa), lauréat du Prix de la Californie (L), et Waltham (Wootton Bassett), gagnant du Prix Maurice Caillault (L).

La deuxième mère, Balouchina (Rainbow Quest), n’a décroché qu’un succès en compétition mais elle a produit quatre vainqueurs. Sous la troisième mère, on retrouve la bonne Balbonella (Gay Mecene), lauréate du Prix Robert Papin (Gr1, à l’époque). Au haras, cette dernière a notamment produit Anabaa (Danzig), vainqueur de plusieurs Grs1 et devenu étalon, et Always Loyal, gagnante de l’édition 1997 de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1).

Pivotal

Siyouni

Sichilla

City Light

Kendor

Light Saber

Leariva

LIKING (M2)

Fairy King

Second Empire

Welsh Love

Benzolina

Rainbow Quest

Balouchina

Bamières

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires