dimanche 23 juin 2024
AccueilCoursesFakarava (K) montre tout son potentiel

Fakarava (K) montre tout son potentiel

Compiègne, mercredi

Prix du Puits du Roy (Maiden)

Fakarava (K) montre tout son potentiel

Mercredi à Compiègne, sous les yeux de l’un de ses copropriétaires, Didier Tabary, Fakarava (K) (Le Havre) nous a gratifiés d’une très jolie impression visuelle. La pouliche venait de débuter dans le Prix de la Reboursière (Inédites), course dans laquelle elle s’était retrouvée loin, mais elle avait fini dans une très jolie action pour prendre la troisième place. Cette performance a été remarquée, si bien que la pensionnaire de Francis-Henri Graffard était la grandissime favorite de ce maiden. Pourtant, elle retrouvait Orlhena (Attendu), qui l’avait devancée lors de leurs débuts respectifs. Voyageant à l’arrière-garde, Fakarava a eu un petit passage à vide à l’entrée de la ligne droite, puis, décalée à l’extérieur, elle est venue placer une première accélération pour venir prendre la tête. À 50m, elle a changé de jambe et a placé une seconde accélération pour se détacher en quelques foulées de ses adversaires. La représentante de Didier Tabary, Salabi Racing et Meridian International devance Orlhena de deux longueurs. Iradie (Sommerabend) prend la troisième place à une courte encolure. Estimée et promise à un bel avenir, Fakarava décroche sa JDG Rising Star (K).

De l’expérience acquise

Francis-Henri Graffard a déclaré à Equidia : « On peut prendre un peu son temps sur une piste comme Compiègne, il n’y a pas besoin de se précipiter. La pouliche a eu une belle action pour finir, c’est ce que j’avais envie de voir. Je pense qu’elle devrait bien évoluer dans le futur, étant donné que c’est une famille plutôt tardive. Fakarava a toujours montré une très jolie action et une belle attitude, c’est une pouliche sympa. Elle pourra également être rallongée. Quand on est battu en débutant comme cela a été son cas, cela permet de recourir une course plus facile avant de monter de catégorie. Sur des pouliches inexpérimentées, cela permet de leur donner du métier sans prendre des courses dures, donc c’est très positif. J’ai toujours bien aimé Fakarava… et j’aime beaucoup sa famille, j’y suis attaché ! Dès ses premiers travaux, je n’avais pas caché à ses propriétaires que je l’estimais. Nous lui avons donné un petit peu de temps. C’est de bon augure… »

Une histoire de famille

Élevée par Le Thenney et Jean-Dominique Daudier de Cassini, Fakarava a été achetée 220.000 € à la vente de yearlings d’août Arqana par Meridian International, alors qu’elle était présentée par La Motteraye Consignment. C’est une fille de Le Havre (Noverre) et de Vespera (Teofilo), gagnante de trois courses et placée du Prix Fille de l’Air (Gr3) à Toulouse, sous les couleurs de David Salabi et l’entraînement Graffard. Il s’agit de son premier produit au haras. Elle a également donné naissance à une yearling par Blue Point (Shamardal), vendue en août dernier à Arqana (250.000 € à Al Shaqab Racing), ainsi qu’un foal par Wooded (Wootton Bassett). Sous la troisième mère, on retrouve Volta (Siyouni), dont David Salabi était copropriétaire et qui était entraînée par Francis-Henri Graffard. Volta a gagné le Prix de Sandringham (Gr2) et a conclu troisième du Prix de Diane (Gr1).

Rahy

Noverre

Danseur Fabuleux

Le Havre

Surako

Marie Rheinberg

Marie d’Argonne

FAKARAVA (K) (F2)

Galileo

Teofilo

Speirbhean

Vespera

Kendor

Plain Vanilla

Persian Belle

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires