samedi 24 février 2024
AccueilCoursesFortunes Melody "enrhume" ses rivales avant les ventes

Fortunes Melody « enrhume » ses rivales avant les ventes

Auteuil, mardi

Prix Jean Sens (Haies)

Fortunes Melody « enrhume » ses rivales avant les ventes

Inscrite à la vente d’automne Arqana 2023 (lot 478), Fortunes Melody (Yorgunnabelucky) s’est imposée brillamment dans le Prix Jean Sens pour son retour à Auteuil. La représentante de Simon Munir et d’Isaac Souede a décroché le plus bel update possible. Deuxième, puis troisième dans le parcours, elle était toutefois encore loin, en face, de la fuyarde Starvina (Balko) ainsi que de Greatta (Great Pretender) qui organisait la chasse derrière cette dernière. Jockey de Fortunes Melody, Kévin Nabet s’est montré froid comme à son habitude. Progressivement, le peloton a refait du terrain sur Starvina et, entre les deux dernières haies, Fortunes Melody a développé une superbe action. Sur le plat, elle a fondu sur Starvina, terminant très fort pour s’imposer de quatre longueurs. Gagnante du Prix Pelat (L) et deuxième du haras d’Étreham Prix Bournosienne (Gr2) avant de partir en Angleterre où elle n’a pu répéter les mêmes valeurs, Fortunes Melody a fait parler la classe. Si elle venait à rester en France, elle aurait amplement la pointure pour enlever un Prix André Michel (Gr3). Greatta ne fait que progresser. Elle a galopé en deuxième position derrière Starvina, loin devant le peloton. Elle a bien conclu à la deuxième place devant Starvina qui a plafonné. Idée Neuve (Diamond Boy) a longuement évolué parmi les dernières avant de tracer une belle ligne droite pour accrocher la quatrième place.

Un superbe effort

Fortunes Melody a séduit son entraîneur, Dominique Bressou, qui a eu ces mots : « Ce n’est jamais évident de refaire un effort pour combler ce terrain. Le matin, nous l’avions travaillée en sorte qu’elle prenne du moral. Lors de l’un de ses derniers exercices, Kévin [Nabet, son jockey, ndlr] et elles n’ont jamais pu aller chercher un cheval qui a moyennement couru par la suite… Dès lors, nous avons revu nos plans et la jument a galopé à une encolure d’un autre cheval pour le passer à la fin, ce qui a été bénéfique pour son moral. Elle avait bien travaillé. Ceci dit, aujourd’hui, ce n’était pas évident de refaire autant de longueurs… Nous avions un doute sur le terrain lourd mais, finalement, cela ne l’a pas dérangée au regard de son accélération. Normalement, elle doit passer aux ventes. » Pour la deuxième fois en deux semaines, Kévin Nabet a déposé ses rivaux, après la formidable victoire de July Flower (K) (Pastorius) le 20 octobre. Il a déclaré au micro d’Equidia : « Ce n’est pas particulièrement mon truc de finir vite à Auteuil (rires)… Mais je sais à quelle vitesse je vais ! J’ai monté pour ma jument. Je la connais puisque je lui étais associée lorsqu’elle avait 3ans. Monsieur Bressou m’avait dit qu’elle n’avait pas changé. C’est une jument coquine, avec beaucoup de caractère. Elle est toujours comme cela. Je l’ai montée pour elle et elle me l’a rendu. Elle s’est très bien sortie du terrain. »

La fille du propre frère de Shamardal

Fortunes Melody a été élevée par JBW Bloodstock . C’est une fille de Yorgunnabelucky (Giant’s Causeway), étalon à Mickley Stud en Angleterre, propre frère de Shamardal, qui a gagné au niveau handicap en plat et s’est placé sur les claies, notamment derrière le vainqueur de Gr1 Al Ferof (Dom Alco). Sa mère, Fulgora (Desert King), a gagné en steeple, en haies et en plat. Elle a donné Johnny Fabulous (Sun Central), placé en haies et en steeple, et Tracy Island (Cityscape), une 3ans entraînée par Louisa Carberry. C’est la famille de Cabochon (Jalmood), qui a lui aussi brillé dans les trois disciplines, atteignant un Racing Post rating de 133 sur les claies.

Storm Cat

Giant’s Causeway

Mariah’s Storm

Yorgunnabelucky

Machiavellian

Helsinki

Helen Street

FORTUNES MELODY (F6)

Danehill

Desert King

Sabaah

Fulgora

Puissance

Lightning Princess

Lightning Legacy

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires