mardi 18 juin 2024
AccueilA la uneL’ français

L’ français

L’entraînement français

a (re) bondi en 2023

Le dernier Gr1 français s’est disputé dimanche à Longchamp. Double Major (Daiwa Major) s’est baladé dans le Prix Royal-Oak (Gr1). Le 3ans de l’écurie Wertheimer & Frère offre un quatrième titre au plus haut niveau à son entraîneur, Christophe Ferland, qui a connu une année 2023 mouvementée (chevaux malades, changement de lieu d’entraînement…). Il conclut, comme ses propriétaires, sa saison de la plus belle des manières avec le Gr1 de Double Major (Sunday Silence).

Regain de compétitivité des chevaux entraînés en France

En 2023, l’entraînement français a décroché 16 victoires dans les Grs1 de notre programme. Contre 12 pour les chevaux étrangers. Cela n’était plus arrivé depuis 2018 ! L’année dernière, la balance était nettement déficitaire pour les tricolores puisqu’ils n’avaient triomphé qu’à huit reprises. Cette année, c’est donc deux fois plus de victoires au plus haut niveau ! La dernière année où nous avons relevé une différence aussi conséquente avec les compétiteurs étrangers remonte à 2016. Ace Impact (Cracksman), Blue Rose Cen (Churchill), Big Rock (Rock of Gibraltar) et Mqse de Sévigné (Siyouni) y sont pour beaucoup. À eux quatre, ils ont empoché pas moins de neuf Grs1 ! Les 2ans, Ramatuelle (K) (Justify) et Alcantor (K) (New Bay) auront pour mission de représenter la France l’année prochaine. Vont-ils faire aussi bien, voire mieux ? C’est tout le mal qu’on leur souhaite… et que l’on souhaite au galop français !

LES GRS1 FRANÇAIS DEPUIS 2015

Christopher Head, porte-drapeau des jeunes entraîneurs

Du côté des entraîneurs, seul Christopher Head a été en mesure d’accrocher Aidan O’Brien puisqu’ils ont tous les deux remporté trois Grs1 chacun. À l’heure où nous écrivons ces lignes, toutes compétitions confondues, Christopher Head affiche près de 29 % à la gagne en 2023 ! À 37 ans, il est le porte-drapeau de la nouvelle génération d’entraîneurs qui viennent progressivement redistribuer les cartes. André Fabre, Carlos Laffon-Parias et Jean-Claude Rouget complètent le top 5 avec chacun deux succès de Gr1. Ce dernier a remporté ses deux titres avec le meilleur 3ans du monde sur 2.400m, Ace Impact (Cracksman), qui a hérité d’un rating 128 après son sacre dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). André Fabre, quant à lui, a brillé à ce niveau par deux fois avec Mqse de Sévigné (Siyouni), dans le Prix Rothschild et dans le Sumbe Prix Jean Romanet. Carlos Laffon-Parias s’est distingué avec Jannah Rose (Frankel), lauréate du St Mark’s Basilica Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), et Kelina (Frankel), gagnante du Qatar Prix de la Forêt (Gr1). 

TOP 5 DES ENTRAINEURS SELON LE NOMBRE DE VICTOIRES AU NIVEAU GR1

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires