mardi 16 avril 2024
AccueilCoursesLanaken pour la Mayenne

Lanaken pour la Mayenne

Longchamp, samedi

Prix de la Monnaie de Paris (Classe 1)

Lanaken pour la Mayenne

« Il n’y a pas eu match ! » dans le Prix de la Monnaie de Paris (Classe 1), d’après les dires de Bernard Dasras, l’un des propriétaires de Lanaken (Goken). En revanche, il y avait de l’ambiance au retour aux balances car Monique Chazé, Maryse Pineau, Dominique Touplain, Joseph Barrais ainsi que Bernard Dasras avaient fait le déplacement de la Mayenne pour venir assister à la victoire de Lanaken. Ces cinq propriétaires sont également associés avec Alain Vallée, Andrée Maugeais, Isabelle Fonlupt, Jacky Bouvry et le haras de Clairefontaine, tous réunis autour d’un nom : “Les Galopins”. L’histoire est belle puisque la première sortie de Lanaken avec leurs couleurs s’est conclue par un succès et depuis Lanaken ne cesse de répondre présent. Cette année, le pensionnaire d’Éric Libaud a remporté deux épreuves et a toujours été à l’arrivée, hormis à une reprise. Comme à son habitude, Lanaken a pris la tête de l’épreuve, menant à son rythme. Dans la ligne droite, alors que ses concurrents étaient sollicités, Alexis Pouchin ne lui avait encore rien demandé. Et lorsque ce dernier lui a demandé un effort supplémentaire, il a bien accéléré pour s’imposer de quatre longueurs devant Samahram (Sea the Moon). White Platin (Polarix) termine troisième, une encolure plus loin. 

Une bande d’amis

Après le succès de leur représentant, Bernard Dasras a expliqué : « Nous sommes très fiers de lui. Il est toujours à l’arrivée, c’est un super cheval. Nous sommes onze associés et c’est un bonheur de partager ces moments. Nous remercions son entraîneur car le cheval n’est pas facile et le travail qui a été réalisé est impressionnant. À la base, nous sommes un club d’entrepreneurs du pays de Craon et nous sommes maintenant amis. Lanaken est né à Méral, en Mayenne, au haras de Clairefontaine. Ce qui nous arrive est improbable, nous en avons conscience et l’aventure n’est pas terminée ! »

Une famille maternelle américaine

Élevé par Marie-Laure, Marylène et Jean Collet au haras de Clairefontaine, Lanaken est un fils de l’étalon du haras de Colleville Goken (Kendargent) et de Bhaylana (Doneraile Court), une jument lauréate d’une course à 3ans sur 1.500m et de deux courses à 4ans sur 2.100 et 2.150m. Cette dernière est issue d’une lignée de chevaux américains. Lanaken est le cinquième et dernier produit enregistré de sa mère, et son deuxième gagnant après Black Canyon (Manduro). La deuxième mère, Lady Lyra (Storm Creek), n’a pas couru. Elle a notamment donné Enduring Star (Sir Shackleton), troisième des Coronation Futury (L, 1.800m). La troisième mère, Altair (Alydar), est elle aussi inédite mais elle est à l’origine de Blazonry (Hennessy), lauréat des Lazaro Barrera Memorial Stakes (Gr2), d’Hippocrates (Hennessy), troisième des Oceanside Stakes (L), ainsi que d’Aldebaran Light (Seattle Slew), laquelle a donné Balmont (Stravinsky), vainqueur des Middle Park Stakes (Gr1, 1.200m) et étalon, ou encore Eskendereya (Giant’s Causeway), lauréat des Wood Memorial Stakes (Gr1, 1.800m) et étalon.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 24’’18

De 1.000m à 600m : 24’’12

De 600m à 400m : 11’’42

De 400m à 200m : 11’’23

De 200m à l’arrivée : 12’’12

Temps total : 1’23’’07

Kendor

Kendargent

Pax Bella

Goken

Indian Rocket

Gooseley Chope

Gooseley Lane

LANAKEN (H5)

Seattle Slew

Doneraile Court

Sophisticated Girl

Bhaylana

Storm Creek

Lady Lyra

Altair

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires