mardi 27 février 2024
AccueilCoursesDiyashal, de plus en plus plaisant

Diyashal, de plus en plus plaisant

Compiègne, vendredi

Prix Vatelys (Listed, Steeple-chase)

Diyashal, de plus en plus plaisant

Diyashal (Shalaa) est l’une des révélations chez les sauteurs de 3ans. Après avoir débuté sa carrière en plat, se plaçant dans des maidens, le représentant du haras de Sainte-Gauburge a découvert les haies en compétition durant l’été. Il a pris plusieurs places puis s’est imposé dans le Prix Royal Junior à Auteuil. Lauréat du Prix Daniel Merle pour sa première sortie en steeple, à Compiègne, le pensionnaire de Joël Boisnard a enchaîné par une victoire encore plus plaisante dans le Prix Vatelys (L). Attentiste en cinquième position, il a très bien sauté tout au long du parcours. Si bien qu’il est arrivé de lui-même en tête à l’amorce du tournant final. Son jockey, Johnny Charron, a temporisé jusqu’après la dernière haie avant de lui demander d’accélérer. Diyashal s’est alors détaché pour s’imposer de quatre longueurs et demie. Kit Raffles (K) (Saint des Saints) a évolué dans le peloton de tête et son partenaire Lucas Zuliani lui a laissé une chance entre les deux dernières haies. Fautif sur l’ultime obstacle, Kit Raffles a vu Sultan Pierji (Ectot) revenir à sa hauteur et lui prendre le meilleur. Mais dans les cinquante derniers mètres, le représentant de Simon Munir et Isaac Souede a donné un coup de rein pour arracher la deuxième place devant Sultan Pierji qui réalise de bons débuts en steeple. Adepte des pistes lourdes, Holetown (Morandi) a tracé un beau parcours, obtenant la quatrième place. Nous pourrions retrouver une bonne partie de ce petit monde dans le Prix Roger de Minvielle (L, 30/11).

Il pourrait faire partie de l’élite du steeple d’Auteuil à 4ans !

Jockey de Diyashal, Johnny Charron a expliqué : « La dernière fois, il avait été timide. J’ai appris la mémoire du corps de maître Macaire : lorsqu’un cheval a bien couru à un endroit, il faut le recourir à cet endroit. Dans ses sauts, il était tonique. Je me suis rapproché un peu tôt. C’est un chic poulain ! J’ai tanné Joël [Boisnard, son mentor, ndlr] pour courir cette Listed. Pour aller à Auteuil, c’était un peu juste car il n’avait pas encore de cœur pour aller sur l’obstacle. Aujourd’hui, il a mis du cœur. Nous allons le former à Auteuil. Il va faire partie de l’élite des meilleurs 4ans du steeple d’Auteuil ! »

Le fils d’une placée du Diane

Élevé par le haras de Sainte-Gauburge, Diyashal est né pour réussir en plat, puisque fils de Shalaa (Invincible Spirit) et de la toute bonne Diyakalanie (Ashkalani), deuxième des Prix de la Nonette et Exbury (Grs3), et troisième d’un Prix de Diane (Gr1). La jument a produit Dream Dy (Dream Ahead), troisième du Prix Altipan (L), Moon Wolf (Intello), deuxième du Qatar Prix du Cadran (Gr1), mais aussi Marie Céleste (Galileo), à l’origine de Vae Patron (Manduro), lauréat du Prix d’Angers, et quatrième du Prix Carmarthen (Gr3). Diyakalanie est une sœur de Dilek (Sendawar), devenu Viva Macau une fois exporté à Hongkong, lauréat du Prix Daphnis (Gr3) et placé du Jean Prat (Gr1). Le yearling de Diyakalanie par Toronado a été présenté à la vente d’octobre Arqana par le haras de l’Hôtellerie. Il a été acquis 130.000 € par… Joël Boisnard !

Green Desert

Invincible Spirit

Rafha

Shalaa

War Chant

Ghurra

Futuh

DIYASHAL (H3)

Soviet Star

Ashkalani

Ashtarka

Diyakalanie

Doyoun

Diyawara

Diya

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires