vendredi 14 juin 2024
AccueilInternationalJunko en promenade

Junko en promenade

Munich (DE), dimanche

Grosser Preis von Bayern (Gr1)

Junko en promenade

Avec seulement quatre partants, on pouvait s’attendre à ce que le Grosser Preis von Bayern (Gr1) soit tactique. Ce fut le cas mais nous ne sommes franchement pas passés loin de la farce dans la première partie de course, soit le premier passage dans la ligne droite. Personne n’a voulu aller devant et tout le monde a repris, au point de se demander si les chevaux n’allaient pas passer au trot. Bauyrzhan Murzabayev, en selle sur Junko (Intello), a décidé de mette fin à la blague et il est allé devant, menant tranquillement et emmenant en file indienne Assistent (Sea the Moon), India (Adlerflug) et Best of Lips (The Gurkha). La course s’est finie sur un déboulé et, logiquement, les places à l’arrivée sont restées dans ce même ordre. Junko a déployé ses longues foulées et s’impose de trois longueurs devant Assistent, avec India deuxième, à deux longueurs et demie, et Best of Lips dernière, à quatre longueurs. Temps global : 2’47’’06, soit le record absolu de lenteur de la course depuis qu’elle se dispute sur 2.400m (en 1960) !

Mérité

Junko décroche un premier Gr1 mérité. La course n’a pas été jolie à voir, c’est vrai, mais il serait difficile de faire des reproches à Junko. Le poulain de l’écurie Wertheimer & Frère a fait ce qu’il avait à faire, faisant parler la maniabilité et sa longue accélération, avec ses grandes foulées habituelles. Le pensionnaire d’André Fabre était le concurrent à battre dans ce lot, il a rempli sa mission et n’aura pas pris dur, ce qui est positif en vue d’un possible déplacement à Hongkong pour le Hong Kong Vase (Gr1), le 10 décembre prochain. Le lot sera tout autre, en quantité comme en qualité et, là-bas, il devrait y avoir du rythme et un terrain beaucoup plus rapide.

Bauyrzhan Murzabayev a déclaré à nos confrères de Galopponline : « C’était un peu compliqué au début. Mais je me suis dit que je montais le cheval de la course et j’ai décidé d’avancer. » Concernant l’aptitude à Hongkong, le jockey a ajouté : « Il aime les terrains souples mais son entraîneur, André Fabre, sait ce qu’il fait. Je remercie tout le monde de m’avoir offert cette opportunité aujourd’hui. » Bauyrzhan Murzabayev va désormais prendre la direction de l’Asie, du Japon plus précisément, pour l’hiver, et retournera en Allemagne et chez Peter Schiergen en 2024.

Le frère de Warzuzu et Zileo

Élevé par ses propriétaires, l’écurie Wertheimer & Frère, Junko est un fils d’Intello (Galileo), stationné au haras de Beaumont. Il devient son troisième lauréat individuel de Gr1. Sa mère est l’américaine Lady Zuzu (Dynaformer), troisième des Edgewood Stakes (Gr3, 1.700m) et deuxième des Regret Stakes (Gr3, 1.800m). En 2016, à la vente d’élevage de Fasig-Tipton, la jument avait été acquise 2.350.000 $ pleine de War Front (Danzig) par l’écurie Wertheimer & Frère. Junko est le troisième produit gagnant de sa mère, qui a aussi un 3ans nommé Zuzukel (Frankel) et un yearling par Siyouni (Pivotal) nommé Nitoi. Elle est repartie aux États-Unis, où elle a rencontré Uncle Mo (Indian Charlie) en 2022 et elle est allée à Tapit (Pulpit) en 2023.

Son premier produit, Warzuzu (War Front), a gagné le Prix du Mézeray (Maiden) à Deauville et elle fut un espoir classique. Elle est désormais poulinière au haras d’Étreham. Le deuxième, Zileo (Galileo), s’est classé quatrième du Derby du Languedoc (L). La deuxième mère, Indy Pick (AP Indy), est gagnante aux États-Unis à 2ans et 3ans et a eu des ambitions au niveau Gr1. Outre Lady Zuzu, c’est la mère de l’étalon Optimizer (English Channel), vainqueur de trois Grs3 et deuxième du Woodford Reserve Manhattan Handicap (Gr1, 2.000m) et des Woodford Reserve Turf Classic Stakes (Gr1, 1.800m), entre autres.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires