vendredi 21 juin 2024
AccueilInternationalNobals dans un sport 100 % américain

Nobals dans un sport 100 % américain

Santa Anita (US), samedi

Breeders’ Cup Turf Sprint (Gr1)

Nobals dans un sport 100 % américain

Le Breeders’ Cup Turf Sprint (Gr1) est resté américain. Il faut dire que c’est un sport particulier : 1.000m avec tournant. À ce petit jeu, il est difficile de battre les dragsters américains rompus à l’exercice. Les bombes d’Australie ou de Hongkong pourraient bien leur donner du fil à retordre mais il n’y a guère d’intérêt pour eux à faire le déplacement, avec leurs saisons locales bien lancées. Pour les chevaux européens, habitués aux lignes droites, l’exercice est difficile – seule Glass Slippers (Dream Ahead) y est parvenue – et Live in the Dream (Prince of Lir), le gagnant des Nunthorpe Stakes (Gr1), l’a bien montré. Le poulain d’Adam West, malgré un parcours de reconnaissance à Keeneland, a mené mais n’a pas réussi à gérer au mieux le tournant, pas forcément aidé par la pression constante du japonais Jasper Krone (Frosted), concluant quatrième. C’est Nobals (Noble Mission) qui s’impose, résistant d’une encolure à la fin de course de Big Invasion (Declaration of War), entraîné par Christophe Clément. Aesop’s Fables (No Nay Never), le pensionnaire d’Aidan O’Brien qui restait sur une troisième place dans le Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1), a fini en boulet de canon mais trop tard, concluant troisième à une demi-longueur.

Le grand jour de Larry Rivelli

Nobals a créé une petite surprise et décroche son premier Gr1. Il avait quelques bons titres, dont une victoire dans les Twin Spires Turf Sprint Stakes (Gr1) à Churchill Downs, lors du week-end du Kentucky Derby, battant Motorious (Muhaarar), mais il fallait encore franchir une marche samedi. Il offre une première Breeders’ Cup et un premier Gr1 à son mentor, Larry Rivelli. Il vit une grande année puisqu’il avait sellé Two Phil’s (Hard Spun) dans le Kentucky Derby (Gr1), dont il a conclu deuxième. L’entraîneur, installé depuis 2009 et originaire de Chicago, a aussi vécu un moment difficile puisqu’il était basé à Arlington Park durant un peu plus de vingt ans et a dû quitter l’hippodrome, désormais détruit, en 2021 après son tout dernier meeting. C’est aussi un premier Gr1 et donc une première Breeders’ Cup pour Gerardo Corrales, jockey de Nobals.

Il a coûté 3.500 $

Élevé par le Dr John Chandler, Nobals est un fils de Noble Mission (Galileo). Le propre frère de Frankel décroche, comme son illustre aîné samedi, un premier succès de Breeders’ Cup. Après avoir effectué le début de sa carrière à Lane’s End, Noble Mission est parti pour la saison de monte 2022 au Japon, où il est basé à la JBBA Shizunai Stallion Station. Nobals a été acheté 3.500 $ à la vente de yearlings d’octobre de Fasig-Tipton. Il est le meilleur produit de sa mère, Pearly Blue (Empire Maker), gagnante de deux courses à 3ans. La deuxième mère, Western Ransom (Red Ransom), a gagné les Martha Washington Breeders’ Cup Stakes (Gr3, 1.700m gazon).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires