samedi 22 juin 2024
AccueilCoursesLa grande histoire du géant Thélème se poursuit

La grande histoire du géant Thélème se poursuit

Auteuil, samedi

Grand Prix d’Automne – Prix Serge Landon (Gr1, Haies)

La grande histoire du géant Thélème se poursuit

1er THÉLÈME

2e INE ANJOU

3e VAE PATRON

Des frissons ! Nous en avons vraiment ressenti en voyant le géant Thélème (Sidestep) remporter pour la deuxième année de suite le Grand Prix d’Automne (Gr1), six mois après son succès dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Le champion de JDG Bloodstock Services avait beau courir, au papier, contre ses “enfants”, il fallait que la théorie rejoigne la pratique en piste. Et c’est bien ce qu’il s’est passé. Mais Thélème nous a fait une frayeur sur la deuxième haie du parcours de 4.800m, sur laquelle il s’est montré fautif. Plus sérieux ensuite, il a galopé en quatrième position puis, au second passage en face, il a pisté les deux animatrices, Ine Anjou (Balko) et La Chenevière (Montmartre). À la troisième haie de la ligne d’en face, la pensionnaire de François Nicolle est tombée, avant de se relever. Thélème venait un peu plus loin et il a pu l’éviter aisément. Comme avec Kaadam (K) (Saint des Saints) dans le Prix Congress (Gr2), Gaëtan Masure a monté une course en totale confiance. Thélème a rejoint librement Ine Anjou au saut de la dernière haie. Puis, uniquement monté aux bras, il s’est envolé pour s’imposer de dix longueurs devant une Ine Anjou encore une fois excellente. Vae Patron (Manduro) a complété le podium.

Et maintenant Cheltenham !

Représentant de JDG Bloodstock Services, propriétaire du cheval, Bertrand Le Métayer nous a expliqué : « Nous avons une pression énorme car Thélème est en train d’écrire l’histoire. À partir du moment où nous entrons dans cette dimension, il y a le poids de l’histoire. C’est merveilleux ! C’est une histoire qui a bien commencé avec de bonnes personnes, de bons intermédiaires. Thélème est un cheval que nous apprenons à améliorer tous les ans. Plus ça va et meilleur il est. Aujourd’hui, ce n’est pas le reflet de sa qualité car l’opposition était diminuée, mais c’est superbe de rentrer à la maison avec la coupe. Le Festival de Cheltenham est son objectif plus que jamais. Il y visera la Stayer’s Hurdle (Gr1). Nous allons voir comment nous allons préparer cela. »

Du rythme, du rythme, du rythme !

Gaëtan Masure s’est arrêté au micro du cheval émetteur sur Equidia et il a dit : « Lorsque l’on monte Thélème, on est serein, mais nous savions qu’il n’y aurait pas de rythme. Or il faut que l’allure soit le plus rapide possible pour Thélème afin qu’il soit au mieux. Il a montré qu’il était le meilleur aujourd’hui. Un grand merci à toute l’équipe et spécialement à François Pamart. C’est vraiment génial de monter pour un entraîneur qui amène les chevaux au millimètre. » S’il faut du rythme à Thélème, il devrait en trouver du côté de Cheltenham !

Ine Anjou, encore une fois exceptionnelle

Ine Anjou a réalisé une nouvelle grande valeur. Elle a pris les devants, comme elle aime le faire, et a été loin. La jument de Mustang Sarl est simplement tombée sur un extraterrestre. Avec cette deuxième place, elle fait honneur à ses supporters, qui sont venus en nombre la soutenir avec banderoles et casquettes. Son entraîneur, Mathias Solier, nous a déclaré : « Certes, avec cette tactique, nous rendons service à Thélème mais, si nous ne laissons pas Ine Anjou dominer, elle saute mal et se contracte. C’est le jeu… J’espère que Thélème ne sera pas là l’an prochain ! Je pense au steeple, mais la jument peut faire des choses étranges sur l’obstacle. Je sais qu’elle a une carrière de poulinière qui l’attend, alors je ne veux pas commettre de bêtises. Elle peut faire une bonne jument d’âge, car nous l’avons toujours courue à bon escient. C’est une jument de terrain lourd, alors l’an prochain nous n’en courrons certainement qu’une au printemps, la belle, et les trois programmées en fin d’année. Nous ne l’usons pas, ce qui lui permettra de durer dans le temps. Quoi qu’il en soit, il n’y a pas à rougir de cette deuxième place aujourd’hui. Avant de partir, nous savions qu’à moins que Thélème tombe ou ne fasse pas sa valeur, nous ne pouvions pas jouer la gagne. C’est une chance inouïe de tomber sur Ine Anjou, d’autant plus qu’elle fait toutes ses courses. Elle n’est jamais sortie du podium. La dernière fois, elle n’était pas au top mais a tout de même fait sa course, elle répond toujours présent. Nous essayons de la travailler assez dur avant ses rentrées, et nous faisons de l’entretien ensuite entre les courses. De toute manière, je n’ai pas de chevaux pour aller avec elle. Le matin, cela lui plaît car elle aime dominer. »

Très bon comportement de Vae Patron et Norville

Quatrième du Prix Carmarthen (Gr3), Vae Patron a réussi une très grande performance. Après avoir attendu, il est venu très librement dans le tournant final, sur les talons d’Ine Anjou et de Thélème. Les deux premiers se sont montrés très durs à accrocher, mais il a conclu bon troisième et précède son compagnon d’entraînement Norville (Air Chief Marshal), longuement attentiste et qui a bien terminé lui aussi. Entraîneur de Vae Patron et de Norville, Yannick Fouin nous a dit : « Vae Patron court très bien. Il avait fait une très bonne rentrée et il faut remercier Kevin Nabet pour le Carmarthen. Il était parti offensif dans une course rythmée, c’était une deuxième course après une grande rentrée et il a respecté le cheval quand celui-ci a connu un gros passage à vide. Cette course nous a, je crois, vraiment servi de tremplin et le cheval était très bien rentré. J’étais donc confiant aujourd’hui pour une bonne performance de sa part. À l’entrée de la ligne droite, Thélème lui repart sous le nez et cela lui fait mal aux jambes mais il finit vraiment très bien. Concernant Norville, je suis content de sa performance. Il s’est retrouvé un peu trop loin en face. Même si on court pour une place, peut-être trop sage et trop dans le confort, il est difficile de devoir courir après les autres. Il fait une faute en face mais sa ligne droite est bonne. Nous allons réfléchir pour la suite. Les deux pourraient courir la consolante, Norville a l’option de la Grande Course de Haies de Cagnes (L) mais cela reste à confirmer. L’idée est de ramener les deux à Auteuil la saison prochaine. »

Racheté 3.000 € à Osarus !

Élevé par la Scea Bissons (Jean Cottin), Thélème a été racheté 3.000 € par le haras du Cadran aux ventes de yearlings Osarus. Le cheval a commencé sa carrière chez Damien de Watrigant, qui a détecté en lui son potentiel de futur sauteur. Il est issu de la première génération de l’australien Sidestep (Exceed and Excel), un vrai cheval de 1.200m, a priori pas du tout fait pour produire en obstacle ! L’étalon n’est pas revenu d’Australie depuis 2018. Sidestep a produit un autre bon sauteur, Saint Langis (Sidestep), placé de Listed à Auteuil et gagnant du Prix Pride of Kildare. La mère de Thélème, Utopia Jem (Okawango), a gagné trois courses en plat, dont un Quinté en terrain souple, sur les 2.100m de Saint-Cloud. Thélème est son deuxième produit et son premier gagnant. Elle a déjà donné Camino Real (Myboycharlie), sur le podium de ses trois premières sorties à 2ans, et Ianis Jem (Myboycharlie), placé en plat sur les longues distances. Utopia Jem a été vendue 5.000 € à Dominique Peilley Besset, lors de la vente d’élevage Arqana 2019. Elle a été revendue 85.000 € en novembre 2022 et a été exportée en Irlande. Son 3ans, Kloth of Utopia (Cloth of Stars), a été vendu 75.000 € chez Arqana alors qu’il était foal. Sa 2ans, Cosmopolitaine (Whipper), a été achetée 15.000 € par Bertrand Le Métayer. Son yearling, Mondoctor Jem (Doctor Dino), a fait tomber le marteau pour 160.000 € à la vente d’automne. Un record pour un foal d’obstacle chez Arqana. Utopia Jem a une foal par Goliath du Berlais (Saint des Saints). La deuxième mère, Odienne Jem (Cadeaux Généreux), a gagné un handicap à 3ans sur les 2.100m de Maisons-Laffitte. Elle a donné trois petits gagnants en plat. La troisième mère a produit Norina (Linamix), deuxième du Prix Madame Jean Couturié et du Premio E.B.F. Terme di Merano (Ls), elle-même à l’origine de Norohna (Spirit One), troisième à 2ans du Premio Berardelli (Gr3).

Danehill

Exceed and Excel

Patrona

Sidestep

Quest for Fame

Dextrous

Many Hands

THÉLÈME (H6)

Kingmambo

Okawango

Krissante

Utopia Jem

Cadeaux Généreux

Odienne Jem

Nuit Indienne

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires