mercredi 28 février 2024
AccueilInternationalQuand la raison l’emporte sur le cœur

Quand la raison l’emporte sur le cœur

Flemington (AU), mardi

Melbourne Cup (Gr1)

Quand la raison l’emporte sur le cœur

Without a Fight (Teofilo) a remporté la Melbourne Cup (Gr1) devant près de 85.000 spectateurs, offrant un deuxième succès consécutif à Mark Zahra, son jockey. Ce dernier l’avait déjà mené au succès dans la Caulfield Cup (Gr1) où Gold Trip (Outstrip), tenant du titre de la Melbourne Cup, avait conclu troisième. Ce fut, pour le pilote, un vrai dilemme… Après la victoire dans la Caulfield Cup, Mark Zahra avait expliqué avoir passé quelques mauvaises journées en s’engageant à monter Without a Fight : « Quelqu’un d’autre a obtenu la monte de Gold Trip et je suis assez « secoué ». J’ai un véritable lien avec ce cheval que je n’ai avec aucun autre… » Puis il y a eu le Cox Plate (Gr1), où il a retrouvé son cheval de cœur sur le tourniquet de Moonee Valley, prenant la cinquième place. Mark Zahra a dû alors faire un choix pour la plus légendaire des courses australiennes : Without a Fight ou Gold Trip, la raison ou le cœur ? Il a écouté la raison : Without a Fight pour la course qui arrête une nation, et non pas le tenant du titre écrasé sous une montagne de poids… Le choix gagnant !

Une course sans concession

Without a Fight a dominé la Melbourne Cup de la tête et des épaules. Avec le 16 dans les stalles, il n’a pas eu beaucoup de choix. Il a fallu reprendre, attendre et espérer qu’il y ait du rythme, ce qui est normalement le cas dans une Melbourne Cup. Le Derby winner Serpentine (Galileo) n’a pas amusé la galerie en tête. Without a Fight s’est rapproché dans le tournant final, puis il lui a fallu se faufiler dans la ligne droite. Le représentant et élève du cheikh Obaid Al Maktoum a bien répondu, dévoilant son « fighting spirit » pour venir sur la ligne de tête et s’imposer de deux longueurs un quart devant Soulcombe (Frankel). Chris Waller, entraîneur de ce dernier, peut avoir des regrets. Soulcombe est pétri de classe mais il a un énorme défaut : il sort lentement des stalles ce qui fut encore le cas mardi, où il a perdu trois longueurs au départ et s’est retrouvé loin par la force des choses. Joao Moreira a réussi à le faire zigzaguer au sein du peloton dans la ligne droite mais Without a Fight avait pris trop d’avance. Élève de Son Altesse l’Aga Khan, le « FR » Sheraz (Sea the Stars) se classe troisième à une demi-longueur après une bonne fin de course. Les trois premiers sont nettement détachés puisqu’il faut compter deux longueurs pour retrouver le « FR » Ashrun (Authorized), né et élevé au haras d’Ombreville pour Hans Wirth.

Du côté des autres français d’élevage, Absurde (Fastnet Rock) est septième après avoir fait illusion jusqu’à 200m du poteau. True Marvel (Masked Marvel) prend la huitième place, ne déméritant pas pour finir. Pour ses débuts australiens, Lastotchka (Myboycharlie) n’a pas fait illusion et est treizième. Vauban (Galiway), le favori de l’épreuve manifestement gêné par la chaleur, déçoit en étant quatorzième mais Willie Mullins, son entraîneur, également mentor d’Absurde, a vite compris son sort : « À 1.200m du poteau, j’ai vu que Ryan Moore commençait à l’accompagner et j’ai compris qu’il n’était pas dans un grand jour, il aurait dû être au canter à ce moment. Nous étions encore beaucoup trop loin du poteau pour qu’il soit réveillé et il a fini par plafonner. Il court de manière très décevante. En revanche, Absurde court de première. » Gold Trip et Alenquer (Adlerflug) sont respectivement 17e et 21e. Ils ont des excuses puisqu’ils sont revenus légèrement boiteux de la course, tout comme Right you Are (So you Think) qui a été arrêté.

Une grande histoire entre la Melbourne Cup et la famille Freedman

Without a Fight avait couru l’an dernier la Melbourne Cup, pour un duo père/fils : Simon et Ed Crisford. Il n’avait pu faire mieux que treizième, sur une piste assouplie qui ne lui a pas convenu. Mardi, cette dernière était rapide. Après cet échec en 2022, Without a Fight est resté en Australie afin d’être entraîné par un autre duo père/fils : Anthony et Sam Freedman. Ils décrochent leur première Melbourne Cup mais cette course reste une grande histoire de famille. Anthony est le frère de Lee Freedman. Ils travaillaient d’ailleurs ensemble. Lee Freedman compte cinq Melbourne Cups à son tableau de chasse, dont deux avec la star Makybe Diva (Desert King) et une avec le très populaire Subzero (Kala Dancer), affectueusement surnommé Subbie et mort en 2020. Après sa carrière de course, il a été le cheval de Graham Salisbury, le responsable de l’hippodrome et ils ont participé ensemble à beaucoup d’œuvres et d’actions caritatives. Graham Salisbury est mort des suites d’un cancer quelques mois avant son cheval de cœur. Leurs cendres sont enterrées à Flemington.

Sam Freedman a commenté : « La course a porté chance à la famille, même si du temps s’est écoulé depuis les dernières victoires. C’est bon de la remporter à nouveau et le mérite en revient à mon père. Son expérience et sa sagesse ont beaucoup compté dans la préparation du cheval. Il l’a accompagné dans le Queensland pour prendre soin de lui, l’amener au top de sa forme et le ramener à Victoria ensuite. Il a été incroyable. Mark Zahra a monté une course extraordinaire. Malgré un numéro de corde à l’extérieur, il a pu le placer le long du rail, le garder détendu, trouver l’ouverture. J’étais confiant aux 800m, il allait facilement, il fallait juste trouver le jour. Without a Fight est un champion, il a accéléré comme un sprinter aux 400m, nous n’avions pas de doute sur la distance. Il est excellent. » Concernant le choix de Without a Fight plutôt que Gold Trip, Mark Zahra a expliqué : « Mark Hunter [un des pronostiqueurs les plus respectés d’Australie, ndlr] est un grand ami et j’en ai discuté longuement avec lui, il est pour moi l’un des meilleurs juges du pays. Il m’a dit : « C’est assez simple, si tu arrives à le garder détendu, il va gagner. » La course approchait, la météo était bonne et les planètes se sont alignées pour lui, comme ce fut le cas pour Gold Trip l’an passé… »

La troisième Melbourne Cup de Teofilo

Without a Fight est un produit de l’élevage du cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum. Son père, l’étalon de Darley Teofilo (Galileo), remporte pour la troisième fois la Melbourne Cup, après Cross Counter et Twilight Payment. La mère, Khor Sheed (Dubawi), a remporté le Premio Sergio Cumani (Gr3) sous l’entraînement de Luca Cumani, et elle a produit deux autres gagnants. Elle est la deuxième mère d’Avenue de France (Cityscape), élevée par Jedburgh Stud et Thierry de La Héronnière, lauréate de Gr2 aux États-Unis. Khor Sheed a une yearling par Showcasing, achetée 82.000 £ par Peter & Ross Doyle à la Premier yearling sale de Goffs en août dernier.

La deuxième mère, Princess Manila (Manila), inédite, a donné naissance à Prince Kirk (Selkirk), qui a remporté une dramatique édition du Prix d’Ispahan (Gr1) sous l’entraînement de Mil Borromeo.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires