mardi 27 février 2024
AccueilCoursesUn final rêvé pour Jigme (K)

Un final rêvé pour Jigme (K)

Auteuil, dimanche

Prix Cambacérès – Grande Course de Haies des 3ans (Gr1)

Un final rêvé pour Jigme (K)

1er JIGME (K)

2e LÉON DU BERLAIS

3e KINGLAND (K)

C’était le dernier chapitre – rêvé – de Jigme (K) (Motivator). Promis à une carrière d’étalon au haras du Hoguenet en 2024, le poulain avait été syndiqué au premier semestre et beaucoup de monde croyait en lui pour sa carrière future. Dès lors, il y avait de la pression autour de Jigme. Sa troisième place dans le Prix Robert Lejeune (Gr3) nous avait laissés sur notre faim mais Marcel Rolland a alors fait jouer son savoir-faire. L’entraîneur a réglé quelques détails et le poulain a gagné de la tête et des épaules le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2). Favori du Prix Cambacérès – Grande Course de Haies des 3ans (Gr1), pour son ultime sortie, le représentant de Phoenix Eventing Sarl (Stéphanie Hoffmann), du haras de l’Hôtellerie, de Frédéric Sauque et Marc Bridoux a répondu présent, comme depuis ses débuts victorieux dans le Prix Rush le 19 mars. Fidèle à sa tactique de prédilection, Jigme a pris les devants, sur une piste pénible qu’il découvrait. Coup de théâtre au milieu de la ligne d’en face : Master d’Oc (Doctor Dino), le propre frère de Master Dino (K), l’a relayé un instant. Mais Jigme a repris l’avantage de lui-même. À l’entrée de la ligne droite, il a eu un passage magnifique, déployant une belle action. Pistache Doré (Sommerabend) l’a attaqué à son intérieur et plus loin venait Léon du Berlais (Authorized), autre entier, entre les deux dernières haies. Mais sur le plat, Jigme s’est envolé, l’emportant de six longueurs et demie devant un Léon du Berlais qui a bien conclu, précédant Kingland (K) (Cokoriko), Pistache Doré et Master d’Oc, lequel a payé son effort en face.

Un soulagement

Il y avait beaucoup de pression avant la course et Jigme a « délivré » son entourage. Son succès a été vécu comme un véritable soulagement. Entraîneur de Jigme, compétiteur qui fait partie des meilleurs hurdlers de 3ans de l’histoire des courses, Marcel Rolland a décroché sa quatrième victoire dans le Cambacérès après celles obtenues avec Domloula (1999), Katiki (2000) et Tanaïs du Chenet (K). L’entraîneur cantilien nous a déclaré : « Cela m’embêtait quand j’ai vu Master d’Oc venir nous attaquer en face. Mais Ludovic Philipperon [son jockey, ndlr] a bien fait de demander à Jigme de réagir afin que le poulain garde ses habitudes, celles d’aller devant. Le fait d’être à poids égal aujourd’hui a joué. Nous avons également effectué de petits réglages après sa troisième place lors de sa rentrée dans le Prix Robert Lejeune (Gr3). Aujourd’hui, ceux-ci sont payants ! Quels réglages ? Des réglages (sourire). La victoire de Jigme est vraiment un soulagement. C’est un cheval syndiqué et nous l’attendions au coin du bois, donc il y avait une vraie pression. Du fait de son palmarès, évidemment, Jigme est le meilleur 3ans que j’aie entraîné. Les autres Cambacérès que j’ai remportés, l’ont été avec des chevaux qui s’étaient révélés en fin d’année. Ce qui est exceptionnel avec Jigme, c’est que nous avons couru toutes les courses auxquelles il avait droit et qu’il était présent dès le Prix Rush, la première course pour 3ans en France… Il faut être solide pour faire ça ! Je craignais le terrain lourd, mais c’était encore mieux finalement (rires) ! »

Un premier Gr1 pour Stéphanie Hoffmann

Copropriétaire de Jigme, Stéphanie Hoffmann vit une belle histoire avec les courses d’obstacles françaises. Elle avait enlevé son premier Groupe avec Irja Has (Dream Well), gagnante du Prix Sytaj (Gr3) 2020, avant de faire sien le Prix Montgomery (Gr3). Au pied du podium, elle nous a dit, alors qu’elle venait de s’offrir un premier Gr1 : « Merci Jigme, ce sont des émotions extraordinaires. Et bravo à toute l’équipe, qui a fait un travail formidable. J’avais déjà eu des chevaux avec Marcel Rolland, donc nous avons continué ensemble, sur notre belle lancée. J’ai acheté Jigme yearling. J’ai mes poulinières au haras de l’Hôtellerie et Jean-Pierre Garçon m’a proposé ce poulain-là. Il sortait déjà du lot. J’ai déjà eu de très bons chevaux, mais Jigme est exceptionnel, notamment au niveau du caractère, je trouve. Il est calme, intelligent, combattant. J’ai désormais beaucoup de chevaux (rires), dont six poulinières au haras de l’Hôtellerie. Elles pourront visiter un jeune étalon prometteur (rires) !  » Rencontré avant le retour de Jigme, Anthony Baudouin, qui va accueillir Jigme au Hoguenet, nous a avoué : « C’est vrai que la victoire est un soulagement, d’autant que ce Gr1 était l’objectif. Merci à ses propriétaires de me le confier, au haras du Hoguenet ! Jigme a confirmé qu’il était un énorme champion, le meilleur 3ans. Il est dur et va dans tous les terrains… »

Pour en savoir plus sur l’histoire de Stéphanie Hoffmann, cliquez ici

Ludovic Philipperon va mieux dormir

Parmi les meilleurs pilotes d’obstacle, Ludovic Philipperon a retrouvé les sommets. Il a monté la course idéale, faisant confiance à son partenaire. Au micro d’Equidia, il a dit : « Je n’ai pas très bien dormi cette nuit… La semaine a été difficile émotionnellement. Cette victoire est un soulagement car il y avait beaucoup d’attente autour de Jigme. Il a été syndiqué, il y a des gens qui ont cru en lui, misant beaucoup d’argent sur sa future carrière. Franchement, je dormirai mieux cette nuit. Dans le parcours, j’ai essayé de prendre la meilleure portion, à gauche. La piste est incroyable et il faut souligner le bon travail des hommes de piste. J’avais une superbe portion. En face, Master d’Oc est venu vite. Personnellement, je dirais un peu tôt et un peu vite. Jigme a repris l’avantage car il ne se laissait pas faire. Je n’ai pas trop voulu, mais il l’a fait de lui-même. À l’entrée de la ligne droite, j’ai été vite… Il est à l’écoute. C’est un cheval exceptionnel. »

L’année extraordinaire de la Yeguada Centurion

La Yeguada Centurion vit une année fantastique, en plat bien sûr, mais aussi en obstacle grâce à Jigme. Jean-Pierre Garçon, à la tête du haras de l’Hôtellerie, avec son fils, où Jigme a vu le jour, nous a déclaré : « Nous réalisons une année exceptionnelle. Avec les chevaux de la Yeguada Centurion, nous avons gagné la Poule d’Essai, le Diane, l’Opéra et les Queen Elizabeth II Stakes, grâce à Blue Rose Cen et Big Rock, sans oublier Ramatuelle. Et il y a Jigme en obstacle, qui est un crack, sans compter le doublé de Listed vendredi à Compiègne ! Ils ont tous été élevés à la maison, c’est une immense satisfaction et un grand bonheur. On savoure ! » L’élevage de Leopoldo Fernández Pujals a aussi « sorti » la 2ans Hard to Justify (Justify), lauréate du Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1).

Vivement 2024 pour Léon du Berlais

Léon du Berlais a conclu cinq fois deuxième en cinq sorties et il a été battu quatre fois par Jigme. Il est simplement tombé sur un vrai champion. Dans le Cambacérès, il a reculé un peu en face, mais il a terminé fort, comme il sait le faire pour se classer deuxième. Manager de l’écurie Hub de Montmirail (Hubert Mauillon), propriétaire du poulain, Bertrand Le Métayer a salué Jigme, tout en donnant rendez-vous en 2024 pour Léon du Berlais : « Nous sommes battus par meilleur. Je suis ravi pour Marcel Rolland et son équipe. Léon du Berlais est à sa place. Il va faire un super 4ans. Nous nous réjouissons de le voir en piste l’année prochaine. »

Kingland a tout l’avenir devant lui

Vainqueur du Prix Finot (L), puis quatrième du Prix Georges de Talhouët-Roy, en courant bien, Kingland affrontait le Cambacérès avec seulement deux courses au compteur, ce qui n’est jamais simple. Mais il a réussi une grande performance. Kévin Nabet a encore monté une course dont il a le secret. Il s’est fait oublier une bonne partie de l’épreuve avant de surgir entre les deux dernières haies pour s’assurer la troisième place sur le plat. Entraîneur de Kingland, né pour bien vieillir, François Nicolle nous a déclaré : « Il manque de métier par rapport aux autres. C’est la première fois qu’il courait dans un terrain aussi lourd. Il fait une magnifique ligne droite. J’avais demandé à Kévin de le monter pour l’avenir car je ne voulais pas lui faire mal dans une épreuve comme celle-ci. Il est troisième, battu par de très bons chevaux. C’est encourageant pour l’avenir, il va être un grand cheval. Désormais, il va partir en vacances et nous le reverrons l’année prochaine. »

Le 5e gagnant de Gr1 sur les obstacles de Motivator

Jigme est un fils de Motivator (Montjeu), qui fait la monte à 5.000 € au haras du Hoguenet. On lui doit, dans l’actualité récente, l’inoxydable Hamish (Motivator) multiple gagnant de Groupe en plat. Depuis ses débuts, il a donné 79 black types en plat, soit un taux de réussite très élevé : 13,9 % de ses partants. Motivator est aussi le père de mère de plusieurs très bons chevaux en 2023, en particulier Ottoman Fleet (Sea the Stars), Titleholder (Duramente), Sol Oriens (Kitasan Black)… Jigme est le cinquième lauréat de Gr1 sur les obstacles (après Stormy Ireland, For Fun, Pentland Hills et Dominique).

Motivator a particulièrement bien réussi avec les filles d’Anabaa, d’où 72 % de gagnants par partant en plat et plusieurs très bons chevaux de plat (Trêve, Monty, King Ottokar…)

CADRE HETRAIE

LIEN PEDIGREE : https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/JIGME-1.pdf

​​​​​​Le neveu de Sinndar

Jigme avait été vendu 90.000 €, lors de la vente Arqana de yearlings d’octobre 2021, à Frédéric Sauque. Sa mère est l’élève de Son Altesse l’Aga Khan Simawa (Anabaa), troisième des Martin Molony Stakes (L, 2.300m, 3ans). C’est le frère de quatre chevaux black types en plat : Silwana (Peintre Célèbre), vainqueur des Loughbrown Stakes (L, 3.200m), Summaya (Azamour), deuxième des Derby Trial Stakes (Gr3, 2.000m) en terrain lourd, face aux mâles, Simsir (Zoffany), deuxième des Silver Stakes (L, 2.000m), et Sinawann (Kingman), lauréat des Amethyst Stakes (Gr3) à 4ans sur 1.400m en Australie. La Yeguada Centurion a acheté Simawa pour 210.000 €, en novembre 2018, chez Goffs (le bon étant signé par Outsider Bloodstock). Jigme n’est autre que le neveu du champion et étalon Sinndar (Grand Lodge), lauréat du Prix de l’Arc de Triomphe, du Derby et de l’Irish Derby (Grs1), et le cousin de Simarian (Kalanisi), gagnant du Prestbury Juvenile Novices’ Hurdle (Gr2). Il y a beaucoup de sauteurs dans cette souche Aga Khan.

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Motivator

Gone West

Out West

Chellingoua

JIGME (K) (M3)

Danzig

Anabaa

Balbonella

Simawa

Lashkari

Sinntara

Sidama

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires