jeudi 13 juin 2024
AccueilCoursesLucie Pontoir décroche un premier Groupe avec Jazz Manouche

Lucie Pontoir décroche un premier Groupe avec Jazz Manouche

Auteuil, samedi

Prix Morgex (Gr3, Steeple-chase)

Lucie Pontoir décroche un premier Groupe avec Jazz Manouche

1er JAZZ MANOUCHE

2e KLITCHKO DE BELAIR

3e JOST

La jeune professionnelle mansonnienne Lucie Pontoir a remporté son premier Groupe à Auteuil dans le Prix Morgex (Gr3) avec Jazz Manouche (Nom de D’La). Le poulain de Jean-Louis et Alexandrine Berger avait terminé troisième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) au printemps et, cet automne, il avait évité le Prix Maurice Gillois (Gr1). Sa fraîcheur et sa classe ont fait la différence. Son jockey, Damien Mescam, l’a placé en cinquième position. Jazz Manouche a très bien sauté, notamment sur la piste intérieure des steeples. Troisième au saut du gros open-ditch, il est arrivé sur la ligne de tête entre les deux derniers obstacles. Il a pris un minime avantage après l’ultime haie, mais le favori, Klitchko de Belair (Walzertakt), ne s’est pas rendu. Après une belle lutte, Jazz Manouche s’est imposé de trois quarts de longueur devant le protégé de Guillaume Macaire et Hector de Lageneste. Il a enlevé un premier Groupe mérité, lui qui s’était placé à quatre reprises à ce niveau avant son succès samedi.

Une impasse gagnante

Jazz Manouche a fait le spectacle durant l’avant-course puisqu’il s’est séparé de son jockey à la haie d’essai, partant galoper en liberté… Comme Fuissé avant sa victoire dans le Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), il s’est un peu dégourdi les jambes avant la course ! Lucie Pontoir nous a dit : « J’ai cru que j’allais mourir en voyant que le cheval était parti en liberté après la haie d’essai. Mais il n’est pas parti trop loin. Les propriétaires souhaitaient faire l’impasse sur le Gr1 pour viser ce Prix Morgex sur ce terrain lourd pour qu’il gagne sa course. Car il a toujours eu deux bons chevaux devant. C’est un cheval tardif. Il vient avec les courses donc, pour assurer l’année prochaine, ses propriétaires ont voulu rester sages. Il n’a pas beaucoup de métier, donc il sera meilleur l’année prochaine. Il est encore très jeune dans sa tête, c’est pour cela qu’il fait le zouave avant la course. Je pense qu’il va s’endurcir et ce sera un super cheval… Il l’est déjà ! »

Klitchko de Belair prend rendez-vous

Tombé au gros open-ditch dans le Prix Maurice Gillois, alors qu’il allait facilement, Klitchko de Belair a très bien couru pour conclure deuxième du Morgex. Deuxième à partir de la rivière des tribunes, il a mal sauté le talus et le brook, mais s’est ressaisi ensuite. Courageux, il ne s’est avoué vaincu qu’à la fin. Son coentraîneur, avec Guillaume Macaire, Hector de Lageneste, nous a dit : ​​​​​« Le poulain a été plus constant dans ses sauts que précédemment. Ce n’est que son troisième parcours sur le steeple d’Auteuil par rapport au gagnant, qui a plus d’expérience. Notre pensionnaire est assez perfectible, il progresse de course en course. Nous fondons de beaux espoirs avec lui pour l’année prochaine. Il est encore tout neuf et il a certainement de la classe. Si les petits cochons ne le mangent pas, nous espérons faire une bonne année avec lui en 2024. »

Jost dans son sport

Jost adore le terrain profond et il a une nouvelle fois répété sa belle valeur en terminant troisième, comme dans le Prix Maurice Gillois. Bien parti, il a évolué parmi les premiers avant de reculer. Il a tracé une belle ligne droite pour finir troisième. Son mentor, Mickaël Seror, nous a déclaré : « Il a répété ses bonnes performances. C’est un cheval qui adore les longues distances et le terrain lourd. Il finit bien tout en se préservant car on voit que, pour finir, il peut aller un ton au-dessus, mais il ne le fait pas. Il n’y a rien à lui reprocher, c’est un super cheval ! Il va partir en vacances et on le retrouvera l’année prochaine en fin de saison. »

Le neveu de Kario de Sormain

Élevé par Jean-Louis Berger, César Gallorini Berger et Alexandrine Berger, Jazz Manouche est un fils de Nom de D’La (Lost World), étalon au haras de Toury. Il est le premier vainqueur de Groupe de son père. Sa mère, Tinapalo (Epalo), a pour meilleur classement une cinquième place sur le steeple de Lyon-Parilly. Jazz Manouche est le troisième gagnant de sa mère après, notamment, Étoile du Berger (Network), lauréate à trois reprises en province, en steeple et en haies. Tinapalo a un 3ans, Kregiel (Cokoriko), à l’entraînement chez Pascal Journiac, un 2ans, L’Enfant Jésus (Cokoriko), et un yearling, Monsieur Eddy (Bande). La deuxième mère, Bialystok (Saint Henri), est gagnante en plat sur 2.400m et 2.200m. Cette dernière est à l’origine de Kario de Sormain (Gunboat Diplomacy), gagnante du Prix Georges Courtois (Gr2) et du Prix Héros XII (Gr3), ainsi que d’Isis de Sormain (Useful), la mère de Drôle d’Histoire (Lucarno), lauréate du Prix Achille-Fould (L).

Last Tycoon

Lost World

Last Tango

Nom de D’La

Simply Great

Newness

Néoménie

JAZZ MANOUCHE (H4)

Lando

Epalo

Evening Kiss

Tinapalo

Saint Henri

Bialystok

Havane II

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires