jeudi 25 juillet 2024
AccueilCoursesRue Barbizon, un deuxième succès sur le steeple de la Solle

Rue Barbizon, un deuxième succès sur le steeple de la Solle

Fontainebleau, mardi

Prix de Fontainebleau Cheval (Prix des Roseaux, Steeple-chase)

Rue Barbizon, un deuxième succès sur le steeple de la Solle

Après avoir ouvert son palmarès sur le parcours du jour, le 10 octobre, Rue Barbizon (Morandi) n’avait pu réellement confirmer lors de ses deux sorties suivantes, se classant troisième, puis septième. Mardi, la pouliche a remis les pendules à l’heure. Pour sa quatrième tentative consécutive – en l’espace de deux mois – sur les 3.600m du steeple de Fontainebleau, la représentante d’Anne-Sophie et de Daniel Allard – ainsi que de son entraîneur Régis Schmidlin – s’est imposée de la plus belle des manières. Associée à Kévin Nabet, en remplacement de Ludovic Philipperon sur la touche, Rue Barbizon a rapidement pris la direction des opérations, position qu’elle a conservée jusqu’à l’arrivée. Dans la boucle finale, Earl of Shannon (Doctor Dino), qui débutait sur les gros obstacles, lui a un instant pris l’avantage. Mais la pensionnaire de Régis Schmidlin est revenue à l’attaque et elle s’est détachée de plusieurs longueurs après le saut de la dernière haie. Refaisant mètre après mètre, Earl of Shannon a fait illusion pour la victoire avant d’échouer à une tête d’une très pugnace lauréate. En retrait, Shamalra (Nicaron) confirme sa régularité et complète le podium, six longueurs plus loin.

Pour clôturer une belle année

Après ce succès 100 % local, Régis Schmidlin a déclaré au micro d’Equidia : « C’est une pouliche très sympa. Son jockey a bien fait de ne pas lui laisser trop de chance durant le parcours, car elle a tendance à s’économiser un peu trop. Je voulais cette fois que la pouliche aille devant afin d’être fixé… À ce poids, qui plus est, nous ne pouvions pas nous permettre de traîner derrière, d’autant que certains chevaux débutaient. Nous avions l’avantage de connaître le parcours. Dès lors, nous avons ” roulé ” et cela a été payant. C’est top. Rue Barbizon devient d’autant plus difficile à engager qu’elle est assez haute en valeur. Dès lors, nous verrons. La pouliche a réalisé une superbe année, comme les trois quarts de nos chevaux d’ailleurs. Nous ne faisons pas de meeting. J’aurais pourtant aimé mais les chevaux ont tous fait une excellente année. Celle-ci se termine bien… »

La même grand-mère que le sauteur Leapaway

Élevée par Jacques Bérès, Rue Barbizon est passée à la vente de février d’Arqana où Daniel Allard a signé le bon à 3.500 €. Elle avait alors 2ans. C’est une fille de Morandi (Holy Roman Emperor) et de Rue Ravignan (Bahri), jument inédite dont elle est le deuxième gagnant après River Plate (Kamsin), lauréate en plat entre 2.200m et 2.400m. Rue Barbizon est le dernier produit répertorié de sa mère qui est morte en 2020. La deuxième mère, Poker Chip (Bluebird), avait gagné un Gr2 sur 1.000m à 2ans et elle s’était classée troisième des Cheveley Park Stakes (Gr1). Poker Chip est par ailleurs la deuxième mère de Leapaway (Stowaway), lauréat de huit courses sur les obstacles anglais et par ailleurs troisième d’un Novices’ Hurdle labellisé Listed à Kempton. Leapaway est actuellement à l’entraînement en France chez Noel George et Amanda Zetterholm.

Danehill

Holy Roman Emperor

L’On Vite

Morandi

Bering

Vezina

Marie de Vez

RUE BARBIZON (F3)

Riverman

Bahri

Wasnah

Rue Ravignan

Bluebird

Poker Chip

Timely Raise

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires