mardi 27 février 2024
AccueilCoursesLa troisième en steeple de Justice

La troisième en steeple de Justice

Pau, jeudi

Prix du Nebouzan (Steeple-chase)

La troisième en steeple de Justice

Déjà victorieuse de deux steeples l’automne dernier, à Lignières et à Saint-Brieuc, Justice (Great Pretender) s’était ensuite classée lointaine cinquième en terrain très lourd à Auteuil dans le Prix Sambristan (Steeple-chase). Depuis, la représentante de Victor et Franck Déliberos avait couru une première fois durant ce meeting palois, prenant une bonne quatrième place du Prix de Lastours (Hcp, steeple-chase). Dans le Prix du Nebouzan (Steeple-chase), la pensionnaire de François Nicolle détenait une première chance, ce qu’elle a confirmé en piste. Bénéficiant de la décharge de Francesco Mula, Justice a longtemps patienté au cœur du peloton avant de s’annoncer dans le tournant final puis de prendre le meilleur sur le plat, calée contre la corde. Jordans (Coastal Path) a conclu deuxième à une longueur et quart, tandis que Just a Castle (Castle du Berlais), sur le même écart, s’est classé troisième. Francesco Mula a déclaré au micro d’Equidia : « Les ordres étaient juste d’attendre. J’ai bénéficié d’un bon dos avec Jarko et cela s’est super bien passé. Je l’ai laissée faire et elle a très bien sauté. »

Une sœur de Glorice

Élevée par Victor, Franck et Marie Déliberos, Justice est une fille de Great Pretender, étalon au haras de la Hêtraie. La mère, Vixice (Trempolino), s’est placée en plat, haies et steeple en province. Justice est son quatrième produit après Hecrive (Coastal Path), titulaire d’une victoire sur les haies en quatre tentatives, et surtout Glorice (Network), lauréate du Prix Général Donnio (L), mais aussi deuxième du Prix George Courtois (Gr2) et troisième du Grand-Steeple Chase de Compiègne (Gr2). Vixice a également un 2ans, Médelice (Nirvana du Berlais), et une yearling, Nébulice (Goliath du Berlais).

La deuxième mère, Gladice (Cadoudal), s’est placée à deux reprises en quatre sorties, sur le steeple et en plat. Elle a donné cinq gagnants dont Romeobis (Mansonnien), lauréat du Prix Dandolo à Auteuil, et également Fou Délice (Poliglote), lauréat des Prix Nupsala et Coq Gaulois à Auteuil.

C’est la souche d’Isidore Ranson (Agent Bleu), vainqueur des Prix Jim Crow et Jacques de Vienne (Gr1 AQPS) et troisième du Prix de Craon (Gr1 AQPS) et de la Grande Course de Haies de Printemps (Gr3), et de Maîtresse de Maison (Vidéo Rock), lauréate des Prix Jasmin II et Saida avant de produire Tir au But (K) (Trempolino), vainqueur du Grand Steeple-Chase d’Enghien et du Prix Léon Olry-Roederer (Grs2). En remontant plus loin dans son pedigree, on retrouve le nom d’Arénice (Brezzo), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 1996.

Sadler’s Wells

King’s Theatre

Regal Beauty

Great Pretender

Darshaan

Settler

Aborigine

JUSTICE (F5)

Sharpen Up

Trempolino

Trephine

Vixice

Cadoudal

Gladice

Tenice

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires