samedi 25 mai 2024
AccueilÉlevageFlightline, dix ans après Frankel

Flightline, dix ans après Frankel

Flightline, dix ans après Frankel

Les deux premiers produits du crack américain Flightline (Tapit) ont vu le jour, ou plutôt la nuit, entre vendredi et samedi. Une pouliche par Juju’s Map (Liam’s Map), qui avait remporté les Alcibiades Stakes (Gr1) pour la casaque de la famille Albaugh, a devancé de quelques heures un mâle par la gagnante de Gr3 Lady Scarlet (Union Rags). Les deux sont nés respectivement au Kentucky, à Taylor Made, où sont stationnées les poulinières de l’opération Albaugh, et à Thirty Year Farm, le haras de Matt et Kristen Esler, tout proche de Saratoga, dans l’État de New-York. Les deux poulinières sont passées en vente. Juju’s Map a été proposée à Keeneland en novembre 2022 comme pouliche sortant d’entraînement mais n’a pas atteint son prix de réserve (1,9 M$) et la famille Albaugh a décidé de la garder et de l’envoyer à Flightline. Lady Scarlet, quant à elle, est passée deux fois sur le ring de Keeneland en 2023. Elle a été achetée 200.000 $ à la January Sale alors qu’elle était une 4ans sortant d’entraînement et revendue pleine de Flightline à la November Sale pour 625.000 $ (570.000 €). La saillie de Fllightline était à 200.000 $ (182.500 €) en 2023 et on peut parler d’un pinhooking réussi…

Il a sailli 152 poulinières de grande classe

Lors de sa première saison, Flightline a sailli 152 poulinières, dont 25 gagnantes de Gr1 avec une large majorité de jeunes juments. Parmi les 20 mères de gagnants de Gr1 on trouve Bubbler (Distorted Humor) qui a produit le champion Arrogate (Unbridled’s Song), Flawless (Mr. Greeley) qui a donné Authentic (Into Mischief), auteur du doublé Kentucky Derby & Breeders’ Cup Classic, Littleprincessemma (Yankee Gentleman) qui a connu la gloire avec American Pharoah (Pioneerof the Nile), lauréat de la Triple couronne, Queen Caroline (Blame), mère du champion des 2ans en 2022 Forte (Violence), et Unrivaled Belle (Unbridled’s Song), lauréate de la Breeders’ Cup Distaff et mère d‘Unique Bella (Tapit).

Les juments pleines au-delà du million de dollar

L’an dernier Flightline a passé le premier test du marché. Oui, c’est un peu drôle de parler de test pour un étalon représenté par les juments pleines. Dix-huit poulinières pleines de Flightline sont passées sur les rings au Kentucky et treize ont trouvé preneurs. La top price Queen Caroline a été achetée 3 M$ par le nouvel investisseur John Stewart, cinq ont franchi le cap du million de dollars et le prix moyen s’est fixé à 1,07 M$ (977.000 €). Parmi les millionnaires, on a déniché un achat européen : Barronstown Stud a investi 1,45 M$ (1,32 M€) pour Champagne Lady (Uncle Mo), gagnante de deux courses et sœur du lauréat de Gr1 Mo Town. La semaine dernière à la January Sale, Curlin’s Voyage (Curlin) a pris le chemin du Japon pour un million. Le tarif 2024 de Flightline a baissé à 150.000 $ (137.000 €).

Quand le marché a découvert Frankel

Flightline, avec son rating de 140, avait égalé le rating de Frankel (Galileo) et on parlait de lui comme du Frankel américain. On a cherché les statistiques des premières poulinières pleines de Frankel qui sont passées sur les rings en 2013, dix ans plus tôt. Elles étaient 17 et 13 ont trouvé preneurs au prix moyen de 1,46 M$ (1,07 M€ à l’époque) avec un top price à 4 MGns payé par Godolphin pour s’assurer la lauréate d’Oaks (Gr1) Dancing Rain (Danehill Dancer). Il faut dire qu’à l’époque, il fallait 1,75 dollar pour avoir une Guinée alors que maintenant le change est à 1,33. On peut souhaiter à Flightline la même réussite que Frankel…

Où l’on parle de Justify et d’American Pharoah

La comparaison est plus simple avec Justify (Scat Daddy) et American Pharoah qui ont fait leurs débuts au haras respectivement en 2019 à 150.000 $ et en 2016 à 200.000 $. Justify a sailli 252 juments en première saison, dont 24 sont passées aux ventes. Take Charge Brandi (Giant’s Causeway) a été le top price à 3,2 M$ et les 21 poulinières vendues ont affiché un prix moyen de 789.048 $ (720.500 €). American Pharoah, quant à lui, a rencontré 208 poulinières en 2016 mais aux ventes, il n’en avait que 12, dont 10 vendues au prix moyen de 440.000 $ (402.000 €). L’an dernier, American Pharoah, qui est arrivé à 25 gagnants de Groupe dont 8 de Gr1 en cinq générations, a affiché un prix moyen de 193.944 € (173.000 €) pour 59 yearlings vendus et son prix de saillie en 2024 a baissé à 50.000 $. Les yearlings de Justify, qui compte 17 lauréats de Groupe et 6 de Gr1 en deux générations, ont généré en moyenne 268.069 € (244.700 €) pour 70 vendus. Son tarif en 2024 est privé et il faut compter sur 300.000 $ pour lui envoyer une jument.

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires