samedi 25 mai 2024
AccueilInternationalRentrée en fanfare de Lossiemouth 

Rentrée en fanfare de Lossiemouth 

Cheltenham (GB), samedi

International Hurdle (Gr2)

Rentrée en fanfare de Lossiemouth 

Il y a eu deux superbes impressions (françaises), samedi à Cheltenham. En premier lieu Sir Gino (It’s Gino), dans le JCB Triumph Trial Juvenile Hurdle (Gr2), mais également Lossiemouth (Great Pretender), dans l’International Hurdle (Gr2). L’élève de l’élevage des Vallons et de Ian Kellitt a tout simplement été éblouissante ! Le crack Constitution Hill (Blue Brésil) est prévenu ! Si la jument s’aligne au départ du Champion Hurdle (Gr1), il pourrait trouver à qui parler. Heureusement pour lui, il semble que son entourage préfère le Mares’ Hurdle (Gr1)…

Mentor de Lossiemouth, Willie Mullins avait prévenu en début de saison que sa pensionnaire rentrerait tard du fait de sa longue saison à 4ans. Finalement, il a choisi l’International Hurdle pour lui faire effectuer sa réapparition. Et quelle rentrée ! Quatrième dans le parcours, Lossiemouth a été maintenue par son jockey Paul Townend à cette place, alors que le “FR” Rubaud (Air Chief Marshal) et Love Envoi (Westerner) accéléraient sérieusement le rythme dans le tournant final. Il ne fallait pas que Lossiemouth prenne dur pour son retour en piste et sa fin de course s’est apparentée à un bon travail du matin. La championne de Rich Ricci s’est rapprochée en roue libre à l’entrée de la ligne droite, prenant d’elle-même l’avantage pour franchir la dernière claie. Sur le plat, elle a déposé l’opposition, s’imposant de neuf longueurs et demie sans avoir jamais été sollicitée, ni aux bras, ni avec la cravache… Love Envoi a conservé la deuxième place.

Peut-être un passage en France

Après cette démonstration de Lossiemouth se pose la question de son programme. Les books ont revu sa cote et elle est proposée entre 10 et 20/1 pour le Champion Hurdle (Gr1) sur la même distance que celle proposée samedi, et à 11/8 pour le Mares’ Hurdle (Gr1), face aux seules femelles, sur 4.000m. Son propriétaire, Rich Ricci, a éteint les espoirs de la voir affronter Constitution Hill : « Son entraîneur m’avait dit qu’elle allait très bien à l’entraînement donc c’est une superbe nouvelle de la voir faire une si belle rentrée. Je pense qu’elle courra le Mares’ Hurdle, c’est le plan que nous avons établi pour cette saison. Je n’ai peur de personne mais je veux aussi gagner des courses. C’est très dur de remporter le Champion Hurdle à 5ans, nous l’avons vu notamment avec Vauban. Donc son programme devrait passer par le Mares’ Hurdle, Punchestown et peut-être une course en France ! Elle sera bien sûr engagée dans le Champion Hurdle, mais nous pensons plutôt à cette course pour 2025, suivant son évolution. » Le choix de courir le Mares’ Hurdle pour Lossiemouth va certainement relancer le débat sur le fait que la multiplication des courses à Cheltenham permet aux champions de s’éviter… au détriment du sport !

La nièce de Lord Glitters

Élevée par l’élevage des Vallons (Nicolas Madamet) et Ian Kellitt, Lossiemouth est une fille de Great Pretender (King’s Theatre), étalon au haras de la Hêtraie, et de Mariner’s Light (Gentlewave), lauréate sur 2.500m, à Argentan, au printemps de ses 3ans. Présentée yearling par Normandie Breeding lors de la vente d’automne Arqana, elle a été rachetée 14.000 €. C’est la sœur de Springcroft (Sinndar), vainqueur en plat et sur les haies de Vitré, et de Saltash Mariner (Doctor Dino), placé sur les haies de Dieppe. Après Lossiemouth, Mariner’s Light a eu une 2ans, Morayfirth (Walzertakt). La deuxième mère, Lady Glitters (Homme de Loi) a pris deux troisièmes places de Listed sur le mile au premier semestre de ses 3ans. Lossiemouth est la nièce de Lord Glitters (Whipper), gagnant des Queen Anne Stakes et du Jebel Hatta (Grs1), de Pivoline (Pivotal), la mère de Petit Chevalier (High Chaparral), vainqueur du Prix Gontaut-Biron (Gr3). Il s’agit de la grande souche Bader, celle de Marie de Ken (Kendor).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires