jeudi 20 juin 2024
AccueilCoursesCambacérès préfère le gazon

Cambacérès préfère le gazon

Cagnes-sur-Mer, jeudi

Prix de Fuveau (Maiden)

Cambacérès préfère le gazon

Cambacérès (Wootton Bassett) nous avait laissés sur notre faim dernièrement dans un maiden sur les 1.500m de la P.S.F. deauvillaise. Incapable de fournir la même accélération que celle dévoilée dans le Prix de Saint-Désir (Inédits), deux mois plus tôt, le représentant des écuries de Serge Stempniak et Pierre Van Belle devait se contenter d’une décevante cinquième place… Il s’est réhabilité jeudi.

Quelques minutes après sa victoire dans le Prix de Fuveau (Maiden), Jean-Claude Rouget nous a confié : « Le poulain semble être plus à son aise sur le gazon que sur le sable. Cela étant, je ne peux pas affirmer que le terrain bien souple soit vraiment sa tasse de thé… » Monté également de manière plus offensive cette fois, Cambacérès – dont le nom fait référence à Jean-Jacques Régis de Cambacérès, le père du Code Civil – a animé les débats au côté de Maître du Jeu (Harry Angel). Engagé dans une vive lutte avec ce dernier tout au long de la phase finale, Cambacérès a dû s’employer pour venir à bout de Maître du Jeu, qui échoue finalement d’une demi-longueur. Après avoir manqué son départ comme cela avait été le jour de ses débuts, Fast Tracker (Churchill) s’est bien ressaisi ensuite pour s’emparer de la troisième place tout à la fin, une autre demi-longueur plus loin.

Une option sur le Prix de la Californie

Lorsque l’on évoque la suite du programme de Cambacérès avec Jean-Claude Rouget, ce dernier se veut prudent : « Cela pourrait éventuellement être un poulain pour le Prix de la Californie (L)… Mais cela va dépendre de sa récupération ainsi que de l’opposition. Comme toujours, j’y vais course après course. »

Son frère est placé des 2.000 Guinées italiennes

Élevé par l’écurie Skymarc Farm, Cambacérès est passé deux fois en vente. Il a tout d’abord été présenté par le haras de la Louvière à la vente de yearlings d’août d’Arqana, où il avait été acheté 50.000 € par Pegasus Bloodstock. À la breeze-up Arqana, Knockanglass Stables l’avait vendu pour 100.000 € à la S.A.S. Le Marais. C’est un fils de l’étalon de Coolmore Wootton Bassett (Iffraaj) et de Baïne (Country Reel), lauréate du Prix Finlande (L) et deuxième de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). Outre Cambacérès, on lui doit Dr Win Win ex-Qatar Dream (Makfi), deuxième du Premio Parioli (Gr3) en Italie. Baïne, élevée par la famille Rohaut, a une 2ans par Sottsass (Siyouni), achetée 70.000 € par Mandore International Agency par Madaket Group à la vente de yearlings d’octobre d’Arqana en 2023.

Sa deuxième mère, Benzolina (Second Empire), est lauréate de trois handicaps entre 1.500m et 1.600m dans le Sud-Ouest. Outre Baïne, elle a produit Bassamba (American Post), lauréate du Prix de la Seine (L), Wajnah (Redoute’s Choice), gagnante du Prix Urban Sea (L) et mère de Salahudin (Camelot), deuxième du Grand Prix de Clairefontaine (L), mais aussi Baki (Turtle Bowl), gagnante de deux handicaps à 3 et 4ans, dont un Quinté pour femelles sur les 2.500m de la P.S.F. deauvillaise. Cette dernière n’est autre que la mère de King Shalaa (Shalaa), lauréat du Prix de la Californie (L), Packing Waltham ex Waltham (Wootton Bassett), gagnant du Prix Maurice Caillault (L), et Birr Castle (Cloth of Stars), troisième du Prix Guillaume d’Ornano (Gr2).

Zafonic

Iffraaj

Pastorale

Wootton Bassett

Primo Dominie

Balladonia

Susquehanna Days

CAMBACÉRÈS (M3)

Danzig

Country Reel

Country Belle

Baine

Second Empire

Benzolina

Balouchina

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires