dimanche 14 avril 2024
AccueilCoursesL’éclosion de Mando Man

L’éclosion de Mando Man

Deauville, samedi

Prix de Fervaques (Maiden)

L’éclosion de Mando Man

Il y avait de l’engouement autour de la candidature de Mando Man (Mondialiste) à quelques minutes du Prix de Fervaques (Maiden). Le poulain des écuries de Serge Stempniak, Pia Brandt et de Nils-Petter Gill, qui n’avait pas été revu depuis sa troisième place dans le Prix de Belleville (Inédits), n’a pas tardé à concrétiser les bruits flatteurs. Il nous a clairement épatés !

À l’ouverture des stalles, Mando Man n’a pas été le plus rapide, ce qui l’a contraint d’être relayé parmi les derniers. Bien détendu dans un premier temps, le pensionnaire de Pia & Joakim Brandt s’est ensuite mis à tirer lorsque l’allure s’est subitement ralentie dans le dernier tournant. Sur son dos, Cristian Demuro a préféré anticiper le démarrage en lançant de loin Mando Man. Bien lui en a pris puisque le poulain est venu facilement au côté de l’inédit Georgian Star (Cloth Of Stars) qui était seul en tête à mi-ligne droite. Mais Mando Man était bien le plus fort. Pour finir, il l’emporte sans trembler de quatre longueurs aux dépens de Georgian Star. Ce dernier devance d’une longueur Talise (Cracksman), un autre inédit présenté par Christopher Head.

Il va peut-être emprunter le chemin des classiques

Tout sourire, l’un des entraîneurs, Joakim Brandt, nous a dit : « La ligne de ses débuts ne fait que s’améliorer au fil du temps. C’est certainement de bons poulains qui ont débuté dans le Prix de Belleville. Mando Man en fait partie. Aujourd’hui, lorsque le train s’est ralenti, il s’est mis à tirer mais ce n’est pas inquiétant car c’est un poulain qui va progresser. Puis, il avait surtout beaucoup de ressources à ce moment. Je pense que nous allons attendre le gazon avant de le revoir. Ses propriétaires décideront s’ils veulent emprunter les chemins qui mènent aux classiques. Pour le moment, il n’est pas simple de connaître son vrai niveau, mais il a le droit d’être bon au vu de ce qu’il vient de montrer. »

Le neveu d’un lauréat du Zabeel Mile

Élevé par Elwick Stud, Mando Man a été présenté par Bloodstock Connection à la breeze up d’Arqana où il a été acheté 30.000 € à l’amiable par Pia Brandt. C’est un fils de l’étalon du haras de Longechaux Mondialiste (Galileo) et de Moghrama (Harbour Watch), restée inédite. Outre Mando Man, elle a produit un autre gagnant : Elymas (Mondialiste), gagnant d’un maiden sur 1.700m à La Roche-Posay et aussi d’un handicap sur le mile de Bordeaux-Le Bouscat. La poulinière a un yearling par Iffraaj (Zafonic) et elle a rencontré Almanzor (Wootton Bassett) en 2023. La deuxième mère, Mythie (Octogonal), est gagnante, à 3ans, de son maiden sur 2.100m à Saint-Cloud. Mère de plusieurs vainqueurs, elle a notamment produit Mythical Magic (Iffraaj), gagnant du Zabeel Mile (Gr2), ou encore Esentepe (Orotario), lauréate des Nell Gwyn Stakes (Gr3, 1.400m) en Angleterre.

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 55’’76

De 1.000m à 600m : 26’’45

De 600m à 400m : 12’’63

De 400m à 200m : 11’’28

De 200m à l’arrivée : 11’’35

Temps total : 1’57’’47

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Mondialiste

Kaldoun

Occupandiste

Only Seule

MONDO MAN (M3)

Acclamation

Harbour Watch

Gorband

Moghrama

Octogonal

Mythie

Mythologie

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires