dimanche 14 avril 2024
AccueilInternationalRemake, quand les japonais dominent (aussi) le dirt

Remake, quand les japonais dominent (aussi) le dirt

RIYAD (SA), SAMEDI

RIYADH DIRT SPRINT (Gr3)

Remake, quand les japonais dominent (aussi) le dirt

Samedi, à Riyad, la bonne formule était d’attendre avant de venir porter son attaque en pleine piste. Au départ de la Riyadh Dirt Sprint (Gr3), le japonais Remake (Lani) a appliqué cette tactique à la lettre, ce qui lui a permis d’offrir à son pays un troisième succès en cinq éditions de cette course. L’élève de la famille Maeda, troisième à cinq longueurs d’Elite Power (Curlin) l’an dernier, faisait face à un lot moins relevé cette année et il a gagné sans forcer son talent. Lorsque son jockey, Yuga Kawada, l’a déboîté dans la ligne droite, Remake a placé une belle pointe de vitesse pour dominer tout à la fin l’animateur, Skelly (Practical Joke), et l’autre américain Bold Journey (Hard Spun). Son propriétaire et éleveur, Koji Maeda, a expliqué : « Nous avons remporté trois fois le Japanese Derby (Gr1) mais cette victoire est encore plus importante. Remake a beaucoup progressé par rapport à l’an dernier ». Remake a remporté un troisième Gr3 dans un troisième pays différent après les Capella Stakes, sur ses terres, et le Korea Sprint, à Séoul.

Où on reparle de Lani

La famille Maeda a élevé son père, Lani (Tapit), qui a gagné l’UAE Derby (Gr2) et a couru dans les étapes de la Triple couronne, se classant troisième des Belmont Stakes (Gr1). Il a été bien accueilli par les éleveurs lors de sa première saison de monte à 500.000 yens (3.000 €), mais l’an dernier, il a sailli 8 juments. La mère, Sariel (King Kamehameha), a été achetée 24 millions de yens (148.000 €) et elle en a gagné 76 avec quatre victoires et une troisième place dans les Falcon Stakes (Gr3). Elle a donné deux autres gagnants sur cinq produits en âge de courir et remonte à la grande souche Juddmonte de Slightly Dangerous (Roberto).

Sariel a un 2ans par Satono Aladdin (Deep Impact), un yearling par Kizuna (Deep Impact) et elle a de nouveau visité Lani l’an dernier.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires