mardi 16 avril 2024
AccueilInternationalSenor Buscador, d'un désert à l'autre

Senor Buscador, d’un désert à l’autre

RIYAD (SA), SAMEDI

SAUDI CUP (Gr1)

Senor Buscador, d’un désert à l’autre

Todd Fincher est l’entraîneur tête de liste de Sunland Park, un hippodrome situé dans le désert du Nouveau-Mexique, à quelques encablures de la frontière. Lors de sa meilleure saison, en 2023, ses chevaux y ont engrangé 5,55 millions de dollars. Senor Buscador (Mineshaft) est le meilleur cheval de sa carrière. Samedi, à Riyad, son pensionnaire a décroché le jackpot en remportant dans la toute dernière foulée les 10 M$ alloués au lauréat de la Saudi Cup (Gr1), la course la plus richement dotée au monde. Dans le classement des Longines World’s Best Racehorse Rankings, il pointe à la 198e place, ex aequo avec une centaine de chevaux ayant un rating de 115. Bon deuxième de la Pegasus World Cup (Gr1), sa plus belle victoire,  avant celle enregistrée samedi, était un succès acquis dans le San Diego Handicap (Gr2). Dans la Saudi Cup, toutes les planètes se sont alignées pour permettre à Senor Buscador de dicter sa loi. Attentiste dans une course qui a roulé vite sous l’impulsion de Saudi Crown (Always Dreaming), le futur lauréat avait encore une dizaine de longueurs à refaire à l’entame des 400 derniers mètres. Il a alors suivi dans sa progression l’autre attentiste patenté, le lauréat de la Dubai World Cup (Gr1) Ushba Tesoro (Orfevre) et le scénario de la course a radicalement changé dans les 20 derniers mètres ! Ushba Tesoro a alors pris l’avantage sur Saudi Crown mais, dans un dernier coup de rein, Senor Buscador l’a ajusté sur le fil. Le lauréat s’adjuge au passage le nouveau record de cette course (1’49’’50) dont la première édition remonte à 2020. Pour établir, ce chrono, Senor Buscador a bénéficié d’un train sélectif et d’un dirt qui était plus rapide en pleine piste que le long de la corde.

Revanche à venir à Meydan

Même s’il a profité d’un jour sans du favori, White Abarrio (Race Day) et a bénéficié d’un scénario idéal, Senor Buscador n’a pas volé son succès. Son éleveur, Joe Peacock, avait déjà quasiment remporté l’allocation de ce sommet en vendant une part du cheval au propriétaire local, Sharaf Mohammed Al Hariri. Il a expliqué : « Les 1.800m avec un unique tournant sont un parcours idéal pour Senor Buscador. Deux semaines avant la Pegasus World Cup, nous avions déjà commencé à songer à cette course… » Son entraîneur, Todd Fincher, a indiqué que la Dubai World Cup serait son prochain objectif. Senor Buscador y rencontrera fort probablement le tenant du titre, Ushba Tesoro : « Senor Buscador méritait cette victoire. Il a toujours bien couru et, pour une fois, il a pu avoir un bon parcours. Au Nouveau-Mexique, nous n’entraînons pas fréquemment des chevaux de ce niveau, mais la qualité à l’écurie ne cesse de s’améliorer… »

Sa mère était la reine du Nouveau-Mexique

Senor Buscador, élevé par la famille Peacock, est issu d’une saille à 25.000 $ de son père, le vétéran de 25ans Mineshaft (A.P. Indy), qui a démarré sa 21e saison de monte à 10.000 $. Il avait effectué ses débuts à 100.000 $ et a donné sept autres gagnants de Gr1. La mère, Rose’s Desert (Desert God), n’a jamais quitté le Nouveau-Mexique où elle a signé dix succès, dont sept au niveau black type, pour plus de 626.000 $ de gains. La famille Peacock l’a gardée comme poulinière et elle a donné trois autres lauréats black types au Nouveau-Mexique qui ont pris près de1,7 M$.

Rose’s Desert a une 2ans par Hard Spun (Danzig), un yearling par Authentic (Into Mischief) et elle a visité Into Mischief (Harlan’s Holiday).

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires