jeudi 18 juillet 2024
AccueilInternationalLaurel River, un mirage dans le désert

Laurel River, un mirage dans le désert

MEYDAN (AE), SAMEDI

DUBAI WORLD CUP (Gr1)

Laurel River, un mirage dans le désert

Il avait disparu depuis son forfait dans le Breeders’ Cup Dirt Mile (Gr1). Aussi, c’est un peu un miracle que de voir Laurel River (Into Mischief) s’imposer dans la Dubai World Cup… sa première victoire de Gr1 alors qu’il est âgé de 6ans. Le cheval était considéré comme un bon sprinter-miler sur le dirt lorsqu’il était à l’entraînement aux États-Unis, chez Bob Baffert. L’élève et représentant de Juddmonte a trouvé en Bhupat Seemar l’entraîneur capable de le remettre sur jambes. Il fallait un certain courage pour prendre le risque de présenter Laurel River dans la Dubai World Cup (Gr1), malgré l’impression laissée lors de son succès dans le Burj Nahaar (Gr3). Le Godolphin Mile (Gr2) lui tendait en effet les bras. Mais Bhupat Seemar a trouvé douze millions de bonnes raisons pour tenter le coup. Il a eu raison. Laurel River a pris la tête et il a perdu  ses rivaux en route pour rallier le poteau avec huit grandes longueurs d’avance sur le tenant du titre, Ushba Tesoro (Orfèvre), et le lauréat de la Saudi Cup (Gr1) Senor Buscador (Mineshaft). Un seul cheval a gagné cette épreuve par plus de huit longueurs : l’américain Well Armed (Tiznow), qui avait perdu ses rivaux à quatorze longueurs en 2009, dans la dernière édition courue à Nad Al Sheba. C’était une autre époque et un autre monde.

Le pari de Bhupat Seemar

Bhupat Seemar a déclaré après la victoire : « Je dois remercier Juddmonte de m’avoir confié un cheval de cette classe. J’avais quelques inquiétudes avant la course, en particulier la crainte de trop consommer en allant devant. Son jockey, Tadagh O’Shea, a imposé le train idéal. Il a lui donné le temps de bien respirer et de repartir. C’est énorme d’avoir gagné cette course, mais ce qu’il m’a montré le matin est encore plus exceptionnel. Je savais qu’il pouvait tenir, il a le pedigree pour… »

La rencontre de Juddmonte et de Niarchos

Laurel River est issu du champion sire américain Into Mischief (Harlan’s Holiday) dont il est le 20e lauréat de Gr1. C’est un pur produit de l’élevage Juddmonte qui a acheté la deuxième mère Soothing Touch (Touch Gold) pour 550.000 $ (510.000 €) à Keeneland September. Elle n’a pas gagné mais est devenue une excellente poulinière en produisant Emollient (Empire Maker), lauréate de quatre Grs1 aux États-Unis et mère de quatre black types dont la gagnante du Prix de Malleret (Gr2) Raclette (Frankel). Soothing Touch a donné aussi Hofburg (Tapit), deuxième du Florida Derby et troisième dans les Belmont Stakes (Grs1), et l’autre placé de Groupe Courtier (Pioneerof the Nile). La mère, Calm Water (Empire Maker), n’a pas gagné et a produit une autre gagnante.  La troisième mère, Glia (A.P. Indy), a gagné le Prix Imprudence (Listed à l’époque). C’est une demi-sœur de Denebola (Storm Cat), qui a remporté le Prix Marcel Boussac (Gr1). C’est la grande souche Niarchos de Coup de Folie (Halo).

Calm Water a une 2ans par Constitution (Tapit) et un yearling par le même étalon.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires

Retour Vichy C3

Retour Vichy C2

Mot de la fin