dimanche 19 mai 2024
AccueilCoursesRock’n Swing reste invaincue

Rock’n Swing reste invaincue

Longchamp, jeudi

Prix du Louvre (Classe 1)

Rock’n Swing reste invaincue

Gagnante à 2ans du Prix Ténébreuse (Inédites), Rock’n Swing (Camelot) a confirmé sa qualité en remportant le Prix du Louvre (Classe 1) pour sa rentrée et sa deuxième sortie, malgré une course très particulière…

Rock’n Swing ne passait pas inaperçue dans le rond, se montrant très tendue durant toute l’avant-course. La lice se souviendra d’ailleurs de son passage ! Le départ de l’épreuve a également été très chaotique. Mal partie et brillante, Ribaltagaia (K) (Blame) a vite repiqué en dedans, sous la selle de Christophe Soumillon. Avec Rock’n Swing, montée par Mickaël Barzalona, il y a eu empoignade, et la victime collatérale a été Lady Invincible (Invincible Spirit), laquelle s’est fait galoper dedans. Dans la ligne droite, il y a de nouveau eu contact entre Rock’n Swing et Ribaltagaia. La représentante de Godolphin a fini par trouver le passage en repiquant à l’intérieur, le long du rail, et elle s’impose d’une longueur et demie devant Luiza Béré (Territories), vue à l’arrière-garde et qui a tracé une belle ligne droite. Elle est venue chercher Rouhiya (K) (Lope de Vega), aussi vue à l’arrière. Elle a eu un beau passage tout en marquant un peu le pas pour finir. Gianluca Bietolini n’a quant à lui pas pu cacher sa grande déception concernant Ribaltagaia et son comportement, la pouliche ayant tout “fait de travers” pour sa rentrée, même si les circonstances ne l’ont certainement pas aidée.

La Poule en option possible… mais pas forcément prioritaire

Rock’n Swing a eu un bon comportement pour venir s’imposer, dans une course où cela ne s’est pas bien passé durant le parcours. Elle a en tout cas montré un bien meilleur visage en piste que dans le rond et elle reste invaincue. La représentante de Godolphin est inscrite dans la Poule d’Essai des Pouliches et le Prix de Diane (Grs1), mais aucune option n’est fixée à ce stade. Louise Bénard, représentante en France de Godolphin, nous a dit : « Elle le fait bien, d’autant plus que le parcours n’a pas été simple. Elle montre sa capacité à s’adapter, ce qui est positif. Nous étions ravis de sa course l’an dernier et sommes heureux de la voir confirmer aujourd’hui. Elle a été tendue au rond mais je n’ai pas eu de retours spécifiques sur un comportement compliqué le matin. Ce fut le cas à 2ans mais elle avait eu un petit souci qui la gênait et cela a été réglé depuis. Nous verrons lors de sa prochaine sortie ce qu’il en est, peut-être s’agissait-il d’un peu de fraîcheur ! Avant la course, la Poule d’Essai n’entrait pas forcément dans les discussions. Monsieur Fabre décidera, en fonction de la récupération de la pouliche et s’il juge qu’elle est sur sa distance ou pourrait avoir besoin de plus long… »

Luiza Béré fait parler l’aptitude

« Elle ne sera pas supplémentée dans la Poule », prévient immédiatement Yann Barberot suite à la deuxième place de Luiza Béré. Troisième l’an passé du Critérium du Languedoc (L) pour sa huitième sortie de l’année, la représentante de Gérard Augustin-Normand avait l’aptitude aux pistes pénibles et, selon son entraîneur, cela a joué : « Elle a beaucoup d’expérience et l’aptitude au terrain lourd. Nous aviserons pour la suite. Elle avait décroché son black type l’an passé et, aujourd’hui, je voulais savoir si elle pourrait de nouveau y arriver cette année. Désormais, je pense que oui. Nous allons donc lui trouver une course, certainement en cherchant les terrains souples. C’est une bonne rentrée, elle avait peu travaillé en n’ayant vu le gazon qu’une seule fois. »

Rouhiya à revoir

Le terrain collant n’a probablement pas joué en faveur de Rouhiya, laquelle n’a pas montré la même pointe de vitesse acérée que lors de ses deux tentatives l’an passé. La pouliche avait certainement besoin de courir, soufflant pas mal une fois de retour au rond. Les options sont ouvertes, comme nous l’a dit Francis-Henri Graffard : « Le terrain n’est probablement pas pour elle. C’est une pouliche massive. Elle a eu un bon passage puis s’éteint pour finir. Rien n’est décidé pour la suite du programme. »

La nièce du champion Dubai Millenium

Élevée par son propriétaire, Rock’n Swing est une fille de Camelot (Montjeu), étalon de Coolmore, et de Ragsah (Shamardal) qui a ouvert son palmarès au mois d’août de ses 2ans. À cet âge, la pouliche s’était classée deuxième des Firth of Clyde Stakes (Gr3) et quatrième des Cheveley Park Stakes (Gr1). Au haras, elle a déjà donné Nova Roma (Golden Horn), gagnant d’un maiden en Angleterre, mais surtout Richmond Avenue (Invincible Spirit) qui était également entraînée par André Fabre. En course, cette dernière a remporté une épreuve mais elle s’est aussi classée deuxième du Prix de la Cochère, troisième des Rosemary Stakes (Ls), à Newmarket et des Goldikova Stakes (Gr2) de Santa Anita. Ragsah a un yearling par St Mark’s Basilica.

La deuxième mère, Colorado Dancer (Shareef Dancer), a gagné le Prix de Pomone (Gr2) et s’est classée troisième du Prix Vermeille (Gr1), entre autres. Ragsah est une sœur du champion et étalon Dubai Millenium (Seeking the Gold), lauréat des Prince of Wales’s Stakes, Queen Elizabeth Stakes, du Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard – Jacques Le Marois et de la Dubai Wold Cup (Grs1). La troisième mère n’est autre que l’immense Fall Aspen (Pretense), à l’origine d’une multitude de gagnants de Gr1 (Northern Aspen, Mehthaaf, Ribchester, Elnadim, Occupandiste, Mondialiste, Intello, Fort Wood, Timber Country…)

Le communiqué des commissaires

« À l’issue de la course, suite à un incident survenu dans les 400 premiers mètres de course, les commissaires ont entendu en leurs explications les jockeys Mickaël Barzalona (Rock’n Swing GB), arrivé premier, et Christophe Soumillon (Ribaltagaia USA), arrivé non-placé. Après examen du film de contrôle et audition des jockeys précités, les commissaires ont sanctionné le jockey Christophe Soumillon, d’une part, par une interdiction de monter pour une durée de 2 jours pour ne pas avoir strictement conservé sa ligne après le départ jusqu’au signal prévu à cet effet et avoir perturbé le bon déroulement du départ en mettant en difficulté ses concurrents, et d’autre part, par une interdiction de monter pour une durée de 4 jours, pour ne pas avoir fait tout son possible pour éviter de galoper dans les postérieurs de la pouliche Lady Invincible (Maxime Guyon), dans les 400 premiers mètres de course. L’examen vétérinaire de la pouliche Lady Invincible a révélé une plaie au postérieur droit, en dessous du jarret. Par ailleurs, les commissaires, suite à un incident survenu à l’entrée de la ligne d’arrivée, et après avoir entendu en leurs explications les jockeys Christophe Soumillon (Ribaltagaia USA), arrivé non-placé et Mickaël Barzalona (Rock’n Swing GB), arrivé premier, ont sanctionné ce dernier par une interdiction de monter pour une durée de 2 jours, pour s’être décalé vers l’extérieur à l’entrée de la ligne d’arrivée et être ainsi entré en contact avec son concurrent. L’incident constaté n’a pas eu de conséquence sur l’ordre d’arrivée des concurrents. »

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 44”36

De 1.000m à 600m : 26”62

De 600m à 400m : 12”79

De 400m à 200m : 11’’67

De 200m à l’arrivée : 11”71

Temps total : 1’47”15

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Camelot

Kingmambo

Tarfah

Fickle

ROCK’N SWING (F3)

Giant’s Causeway

Shamardal

Helsinki

Ragsah

Shareef Dancer

Colorado Dancer

Fall Aspen 

Article précédent
Article suivant
VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires