dimanche 16 juin 2024
AccueilInternationalUn Tour qui vaut le détour

Un Tour qui vaut le détour

Un Tour qui vaut le détour

De notre envoyé spécial Christopher Galmiche

cg@jourdegalop.com

En France, il est possible de visiter les obstacles de plusieurs hippodromes, notamment ceux d’Auteuil lors des grandes journées. En Angleterre, c’est plutôt rare. À Cheltenham par exemple, c’est impossible. En revanche, Aintree a trois créneaux de visite durant les trois jours du Grand National Festival, avant les courses. Fidèle au poste, j’ai pris le départ du premier Walk Tour jeudi, à 11 h. Nous étions deux mais, rassurez-vous, il y avait nettement plus de monde lors des visites suivantes. Avec un guide, passionné et travaillant pour le Jockey Club, vous partez du centre de l’hippodrome et vous parcourez les trois quarts de la piste du Grand National, qui fait 3.600m de long. Et autant l’écrire tout de suite, le parcours n’a rien du monstre que l’on peut décrire si on ne le connaît pas. L’époque des photos anciennes où vous aperceviez un minuscule jockey posant, soit fièrement, soit la peur au ventre, devant le Becher’s Brook, comme si cet obstacle allait le manger tout cru tellement il était immense, c’est fini ! Le parcours débute avec un obstacle de taille moyenne, puis vient un fence plus petit et un open-ditch. Là où le tracé devient plus piégeux, c’est au Becher’s Brook car – et ça vaut pour plusieurs obstacles – il y a un contrebas à la réception qui peut être traître. D’autant plus pour le Becher’s Brook, qui n’est pas du tout perpendiculaire à la lice, mais de travers… Après le Becher’s Brook, vient Foinavon, lequel est l’un des plus petits obstacles du parcours, et le fameux Canal Turn, où l’on tourne à angle droit. Reste ensuite comme principale difficulté The Chair, une sorte de rail-ditch, placé juste devant les tribunes et qui n’est sauté qu’une fois. Le piège également sur ce parcours, ce sont les branches d’arbre qui recouvrent les obstacles, et le fait que ces derniers ne soient pas identiques comme c’est habituellement le cas en Angleterre et en Irlande. Au-delà de l’explication des différents obstacles, notre guide nous a livré certaines anecdotes. Notamment sur l’édition 2023, perturbée par des extrémistes de la cause animale. Certains ont voulu se coller aux obstacles et de la colle est restée sur ces derniers. Si bien qu’un cheval en liberté s’est retrouvé accroché sans le vouloir à un obstacle. Le public en chœur a alors lancé aux perturbateurs arrêtés par la police : « Vous voyez ce que vous avez fait avec votre colle ? » Autre anecdote probablement peu connue : Aintree a hébergé un Grand Prix de Formule 1 entre 1955 et 1962. En effet, au centre de l’hippodrome, outre un golf, il y a un héliport (spécial Festival !) et un circuit automobile qui ne sert plus aujourd’hui. Il avait été construit en 1954 et il mesurait 4,8 kilomètres. À l’entrée de l’hippodrome, il y a également un centre équestre avec un manège énorme, qui sert de bar et de discothèque géants durant le festival… Mais nous vous conterons cela dans notre prochain épisode !

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires