jeudi 25 juillet 2024
AccueilInternationalGiavellotto, une fête italienne

Giavellotto, une fête italienne

YORK (GB), VENDREDI

YORKSHIRE CUP (Gr2)

Giavellotto, une fête italienne

Historique. Une casaque italienne a triomphé dans un Groupe en Angleterre presque douze ans après le succès de Bubble Chic (Chichicastenango) dans les Darley Stakes (Gr3) pour Francesco Tabone et l’entraînement de la maison Botti – France. Giavellotto (Mastercraftsman), élevé et appartenant à la famille Franchini, a placé une sacrée pointe de vitesse et s’est imposé dans la Yorkshire Cup (Gr2). C’était une fête italienne puisqu’il est entraîné par Marco Botti et monté par Andrea Atzeni. Il était à 14/1, et son entourage a dû attendre une bonne douzaine de minutes pour célébrer le succès, car les commissaires ont ouvert une enquête. Quand il a pris l’avantage à 250m du poteau Giavellotto a un peu versé sur sa gauche en gênant l’animateur, Quickthorn (Nathaniel), sur ses fins. La faute était claire mais n’a pas affecté le résultat, et Giavellotto a repoussé la bonne fin de course d’Eldar Eldarov (Dubawi), pris de vitesse au moment du démarrage, avec Broome (Australia) troisième à une longueur.

Le rêve de la Melbourne Cup

Giavellotto, troisième sur tapis vert du St Leger (Gr1), était sur la liste d’attente depuis longtemps, et cette victoire est une belle récompense pour la famille Franchini qui élève depuis plus de quarante ans dans le haras historique de la Razza del Soldo, l’écurie rivale de Federico Tesio. Marco Botti était très ému après la victoire : « L’an dernier, il avait très bien couru dans le St Leger, et sa dernière sortie dans la Dubai Gold Cup (Gr2) était à oublier car il avait tiré un numéro à la corde horrible. C’est un bon poulain de tenue et j’étais confiant avant la course. On a eu quelques saisons un peu calmes à l’écurie et c’est bien de retrouver un cheval de qualité, je suis très heureux pour toute l’équipe et surtout pour ses propriétaires et éleveurs. Ce n’est pas un cheval pour la Gold Cup (Gr1), il aime les longues lignes droites. Le rêve de fin de saison est la Melbourne Cup (Gr1) mais on a le temps d’étudier son programme. »

Eldar Eldarov un bon test pour la Gold Cup

Eldar Eldarov a tracé un très bon parcours en vue de la Gold Cup et sa cote dans le marathon de Royal Ascot a baissé jusqu’à 3,5/1. Son entraîneur Roger Varian est très confiant : « Il a couru comme le meilleur cheval en piste : il rendait cinq livres au gagnant. C’est dommage qu’il n’ait pas gagné mais il a passé son test pour la Gold Cup et de belle manière. Je pense que la distance ne lui posera pas de problème et il va dans tous les terrains, sauf le lourd. »

La sélection de la famille Franchini

La famille Franchini travaille sur la souche de Giavellotto depuis la fin des années 1970 quand elle avait acheté la troisième mère, Green Leaves (Rheingold), placée black type en Italie et mère de neuf gagnants, dont Green Senor (El Gran Senor), lauréat du St Leger Italiano (Gr3) et placé de Gr1. La deuxième mère, Green Tern (Miswaki Tern), née et élevée chez les Franchini, a donné cinq sujets black types. La mère, Gerika (Galileo), a remporté six courses mais n’a pas décroché de caractère gras tout en se classant cinquième dans les Oaks d’Italia (Gr2). Elle a produit quatre autres gagnants. Les Franchini continuent d’investir sur la qualité et Gerika, après un 2ans par Calyx (Kingman), a pouliné d’un foal par le champion St Mark’s Basilica (Siyouni), son dernier produit.  

VOUS AIMEREZ AUSSI

Les plus populaires